Décès de Maurice FAURE

Avec Maurice FAURE disparaît un grand Républicain et un fervent Européen.

Son engagement politique avait été marqué par l'expérience de la guerre et de la Résistance et l’avait conduit à devenir un militant mais aussi un acteur de la construction européenne.

Comme Secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères (1956-1958), il a posé les fondements de la Communauté Européenne : les traités instituant la CECA, Euratom et le Marché Commun portent tous sa marque. C'est Maurice FAURE qui, avec Christian PINEAU, signera pour la France le Traité de Rome.

Cette figure du Radicalisme aura exercé avec compétence d’importantes responsabilités ministérielles comme Garde des Sceaux et Ministre de l’Equipement et du Logement. Son apparent détachement cachait mal une grande connaissance des dossiers et une volonté acharnée à les faire aboutir.

Sa sagesse fut précieuse au Conseil constitutionnel où il siégea de 1989 à 1998.

Profondément attaché à son département du Lot, il mit sa virtuosité intellectuelle et sa grande culture au service des mandats, même les plus modestes qui lui ont été confiés.

Maurice FAURE aurait pu occuper des fonctions encore plus prestigieuses, il en avait toutes les qualités, mais ce qui comptait pour lui, c’était d’avoir été décisif au moment les plus essentiels de notre histoire et d’avoir été utile à ses compatriotes.

J’adresse à sa famille et à ses proches la gratitude de la Nation à l’égard de l’un de ses plus brillants serviteurs.

Restez connecté