Depuis le début du quinquennat, en France comme sur la scène internationale, la cause écologique est l’une des priorités du Président de la République.

Des ambitions et des positions fortes qui inscrivent l’écologie au coeur de l’action politique d’Emmanuel Macron :

➝ La France a adopté fin 2017 une loi qui met fin à la production de pétrole et de gaz sur son sol pour sortir des énergies fossiles. Le texte interdit l’attribution de nouveaux permis de recherche d’énergies fossiles, qu’il s’agisse de gaz, de pétrole ou de charbon, et limite le renouvellement des concessions existantes à 2040. 

➝ La France refuse l’ouverture de tout accord commercial avec un pays qui ne respecte pas l’accord de Paris sur le climat. Une position rappelée par le Président lors du sommet du G20 au Japon en 2019. 

La France est le seul pays européen à s’être doté d’une stratégie de lutte contre la déforestation importée. Cette stratégie nationale est destinée à mettre fin d’ici 2030 à la déforestation causée par l’importation de produits forestiers ou agricoles non durables, comme le soja ou l’huile de palme par exemple.  

➝ La France est le premier pays du G7 à transcrire dans ses lois la fermeture des centrales à charbon. Promesse de campagne d’Emmanuel Macron confirmée par la loi relative à l’énergie et au climat de 2019, les 4 dernières centrales seront mises à l’arrêt en 2022. 

Contre le réchauffement climatique, des lois changent concrètement le quotidien des citoyens :

Loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (qui rentrera en vigueur le 1er janvier 2021) :
➝  Rendre le tri plus efficace grâce à un logo unique, des modalités de tri et une harmonisation de la couleur des poubelles.
➝ Fin de l’élimination des invendus. 
➝ Atteindre le zéro plastique jetable d’ici 2040.

Loi énergie-climat :
➝ Réduction de 40 % de la consommation d’énergies fossiles.
➝ Arrêt de la production d’électricité à partir du charbon en 2022. Les 4 dernières centrales à charbon seront fermées et les salariés impactés bénéficieront d’un accompagnement. 
➝ Lutte contre les passoires thermiques. Dès 2021, les propriétaires de logement mal isolés dits « passoires » ne pourront pas augmenter le loyer entre deux locataires sans les avoir rénovés. L’objectif final est de rénover toutes les passoires thermiques d’ici 10 ans. 

 

Pour s'assurer de l'efficacité des mesures et maintenir l’ambition à la hauteur de la situation :

Un conseil de défense écologique 

Pour garantir que l’ensemble des politiques menées par l’État respectent les objectifs du Gouvernement en matière de protection du climat et de la biodiversité, le Président Emmanuel Macron a créé un Conseil de défense écologique. Objectif : faire de l'écologie une problématique globale et stratégique, irriguant les actions de chaque ministère.

Pour faire vivre l’engagement et le débat démocratique :

Une Convention citoyenne pour le climat

Les citoyens ont demandé plus de démocratie. Le Président a alors proposé la création de la Convention citoyenne pour le climat, un exercice démocratique inédit.

La parole a été donnée à 150 citoyennes et citoyens tirés au sort. Ensemble, ils ont travaillé et débattu autour d'une question centrale : « Comment réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40 % d’ici 2030, dans un esprit de justice sociale ? » avec la promesse que leurs propositions seraient soumises soit au référendum, soit au vote du Parlement, soit appliquées par voie réglementaire. Après neuf mois de travail, ils ont formulé 149 propositions. 

Le 29 juin 2020, Emmanuel Macron a dit « oui » à 146 propositions de la Convention citoyenne pour le climat ! 
 

Depuis 2017, le Président a mobilisé un ensemble d’acteurs internationaux afin d’agir pour l’environnement.

Créé en 2017 à l’initiative d’Emmanuel Macron, le One Planet Summit rassemble des chef d’État et de Gouvernement, des citoyens mais aussi des associations et des entreprises afin d’agir pour la planète. Chaque sommet annuel n sommet annuel permet d’accélérer et d’identifier 


En 2019, lors du G7 France à Biarritz, les chefs d’État et de Gouvernement ont lancé un plan pour l’Amazonie en flammes.

Plus récemment, le Sommet annuel One Planet Fonds Souverains a permis des avancées majeures : l’initiative rassemble désormais 33 institutions financières qui gèrent plus de 30 000 milliards de dollars.  
 

La France est aussi actrice et initiatrice de projets portés au niveau européen : 

➝ Réduction de moitié de l’utilisation de phytosanitaires d’ici 2025 pour protéger notre santé et notre environnement. En 2018, ce sont ainsi 14 substances qui n’ont pas été renouvelées au niveau européen.
Fin de l’importation de produits agricoles issus de la déforestation d’ici 2030.
➝ Neutralité carbone à horizon 2050. Avec le Pacte Vert, l’Union européenne a pour objectif de devenir le premier continent qui retire autant d’émissions de CO2 qu’il n’en produit d’ici 2050. 
Interdiction du glyphosate dans l’Union européenne. La France est en avance au niveau européen. D’ici la fin du quinquennat, l’utilisation du glyphosate aura diminué de 50 % en France et aucun agriculteur ne sera laissé sans solution. 

Le 3 septembre 2020, le Gouvernement présentait France Relance, un plan massif et inédit de 100 milliards d’euros, dont 30 milliards entièrement consacrés à la transition écologique. Trois mois plus tard, les premiers résultats sont déjà au rendez-vous.

Retrouvez toutes les actions et déclarations en faveur du climat et de la biodiversité :

Découvrez tous nos dossiers