Dépôt de plainte contre des retraités

La présidence de la République dément formellement avoir déposé plainte contre des retraités ayant envoyé des courriers contenant des miettes de pain, et en a informé les intéressés par l'intermédiaire du préfet de l'Aisne.

A la suite de cet envoi, le procureur de la République de Paris a souhaité entendre les explications et motivations des personnes concernées en les faisant auditionner.

Le courrier adressé au Président ne présente aucun caractère offensant et ne fait qu'exprimer l'inquiétude de ses auteurs sur la question des retraites agricoles.

Restez connecté