Décès de sa Majesté le Roi-Père Norodom Sihanouk

C'est avec une profonde tristesse que j'ai appris ce lundi 15 octobre, le décès de sa Majesté le Roi-Père Norodom Sihanouk.

Je salue la mémoire d'un grand homme qui incarna la destinée de son pays et de son peuple, dans les épreuves les plus terribles du 20ème siècle et la construction de la paix où il trouva toujours la France à ses côtés.

Je sais les liens forts et historiques qui unissaient sa Majesté le Roi-Père à la France et qui, grâce à lui, avaient contribué à rapprocher nos deux pays et nos deux peuples. Artisan de l'Indépendance du Cambodge, infatigable défenseur de son pays au sein de la communauté internationale, il était, pour beaucoup, le symbole d'une politique asiatique faite d'équilibre et de défense de la souveraineté des Nations.

Au lendemain du XIVème sommet de l'Organisation de la Francophonie, je n'oublie pas combien cette organisation lui doit. Il a été l'ardent défenseur de la culture francophone, de sa langue, de ses arts, et d'une vision multipolaire des relations internationales.

En ce jour de deuil pour le Royaume du Cambodge, j'adresse, au nom du peuple français et en mon nom personnel, toutes mes condoléances à la famille royale et à l'ensemble du peuple cambodgien.

Restez connecté