Communiqué conjoint du Président de la République Emmanuel Macron et d'Angela Merkel, chancelière fédérale allemande, sur la situation dans l'est de l'Ukraine

Écouter
Rubrique : International, développement et francophonie

Dans le contexte de l’accroissement récent, et inacceptable, des violations du cessez-le-feu dans l’est de l’Ukraine, le Président Macron et la Chancelière Merkel appellent les parties à prendre leurs responsabilités et à mettre en oeuvre le plus tôt possible les décisions déjà agréées, afin d’alléger les souffrances des populations les plus affectées par la situation actuelle.

Réaffirmant leur soutien au plein respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de l’Ukraine, le Président Macron et la Chancelière Merkel soulignent qu’il n’y a pas d’autre solution qu’un règlement exclusivement pacifique du conflit. Ils réaffirment leur attachement à la mise en œuvre intégrale des accords de Minsk.

Le Président français et la Chancelière allemande se félicitent en particulier de l’accord intervenu au Groupe de Contact Trilatéral pour libérer jusqu’à 380 prisonniers détenus de part et d’autre de la ligne de contact. Cet accord doit maintenant être mis en œuvre sans délai. Il s’agirait d’une avancée majeure dans la mise en œuvre des accords de Minsk. Ils encouragent également les parties à poursuivre leurs efforts en vue de faciliter l’échange de tous les prisonniers restants, de permettre l’accès du CICR à tous les détenus et de faciliter les recherches des personnes disparues par le CICR.

Le Président français et la Chancelière allemande appellent également au retour des officiers russes au sein du Centre conjoint de contrôle et de coordination (JCCC), qui joue un rôle très important dans le soutien des observateurs de l’OSCE et dans le suivi des accords de cessez-le-feu.

Observant la volatilité de la situation sécuritaire, ils demandent aux parties de prendre des mesures immédiates et vérifiables pour remédier à cet état de fait. Il est nécessaire de mettre en œuvre les accords sur le désengagement et le retrait des armes lourdes derrière les lignes de retrait convenues, ainsi que le retrait des chars, pièces d’artillerie et mortiers vers les sites d’entreposage définis d’un commun accord. D’autres aspects des accords de Minsk, comme le retrait des formations armées étrangères ou le retour du contrôle sur la frontière russo-ukrainienne doivent également faire l’objet d’un travail sérieux.

Le Président Macron et la Chancelière Merkel accueillent avec satisfaction l’accord intervenu le 20 décembre 2017 au sein du Groupe de Contact Trilatéral, qui reconduit un cessez-le-feu durable et global pour la période des fêtes à venir, et au-delà. Ils insistent sur la nécessité de respecter pleinement le mandat de la Mission spéciale d’observation de l’OSCE, et demandent aux parties de protéger les infrastructures civiles et des installations vitales.

Ils soulignent la nécessité d’accélérer le travail sur le paquet de mesures d’ordre politique contenues dans les accords de Minsk, y compris l’amnistie, le statut spécial, les élections locales et les amendements à la constitution.

Le Président Macron et la Chancelière Merkel rappellent les engagements pris en vue de créer les conditions du rétablissement des liens socio-économiques avec le Donbass. Ils accueillent avec satisfaction les travaux de remise en état réalisés récemment sur la passerelle de Stanytsia Louhanska, mesure concrète de nature à améliorer la situation de la population du Donbass. Ils demandent que d’autres points de passage soient ouverts, par exemple à Zolote et possiblement à Shastya.

Le Président français et la Chancelière allemande continueront à suivre l’évolution de la situation, ainsi que la manière dont les parties remplissent leurs engagements.

 

 

Rechercher dans les actualités

Une liste des raccourcis clavier pour le calendrier est disponible dans la page accessibilité. Lors de la validation d'une date ou de la sortie du champ, l'agenda sera automatiquement mis à jour. Entre et

Dernières actualités