Publié le 1 janvier 2019

Bâtir ensemble un numérique de la confiance

Le numérique fait aujourd’hui partie intégrante de nos économies, de nos sociétés et de notre quotidien. Mais les défis soulevés sont à la mesure de ce succès : en l’absence de cap, ces technologies peuvent se transformer en vecteur de violence, d’insécurité ou d’inégalités. Plus que jamais, la coopération internationale est nécessaire pour affirmer des valeurs et des ambitions communes, susceptibles d’assurer une confiance renouvelée dans la société et l’économie numériques.

Dans ce contexte, la réunion des ministres du numérique, le 15 mai à Paris, avait pour objectif de réfléchir aux exigences et aux valeurs qui doivent prévaloir en matière d’innovation numérique et au rôle que ces technologies peuvent jouer au service de la lutte contre les inégalités. Cette rencontre s’inscrit dans la perspective du sommet de Biarritz et du premier forum international scientifique sur “l’intelligence artificielle au service de l’humanité”, annoncé par la France en 2018 et qui aura lieu fin octobre 2019.

Trois thèmes principaux seront à ordre du jour des discussions :

La lutte contre les contenus haineux sur Internet

La difficulté à lutter contre la haine en ligne témoigne de la nécessité de bâtir collectivement un cadre d’action plus efficace avec les plateformes en ligne. Les pays du G7 doivent être en mesure d’assurer à leurs citoyens le respect de leurs droits et de leurs libertés en ligne.

Le développement des technologies d’intelligence artificielle et son apport dans la lutte contre les inégalités

Dans la continuité des travaux menés avec le Canada, la Présidence française du G7 mettra également à son agenda la question de l’intelligence artificielle et devrait lancer officiellement à Biarritz le "Groupe International d’experts en intelligence artificielle" (G2IA) chargé sur le long terme, de proposer des orientations pour le développement de l’intelligence artificielle centrée sur l’humain, dont la réunion ministérielle Tech for Humanity a permis de préparer le mandat et la gouvernance. Au-delà de cette question institutionnelle, cette réunion a permis d’engager un dialogue sur les questions d’inégalités et d’intelligence artificielle (biais engendré par les jeux de données et algorithmes, nouvelles applications pour lutter contre les inégalités…).

La réflexion sur la stratégie du G7 à l’heure de l’économie de la donnée et du nécessaire renforcement de la confiance dans les technologies numériques comme la 5G

Leur déploiement renforce, du fait de leurs spécificités et des nouveaux usages dont elles seront le support, les menaces qui pèseront sur la sécurité des communications électroniques et au-delà, sur toute l’activité économique ; par ailleurs, elles reposent toujours davantage sur l’exploitation des flux de données, avec des règles applicables en matière de transferts internationaux de données, de leur collecte et de stockage qui seront déterminantes pour le développement de ces technologies. Dans ce contexte, les pays du G7 se doivent d’adopter une stratégie visant à concilier le développement de l’innovation et la diffusion de ces technologies, tout en assurant à leurs citoyens un environnement de confiance qui garantisse le respect de leurs droits fondamentaux comme la protection de leur vie privée et de leurs données personnelles.

 

Retrouvez le dossier de presse présentant les objectifs de cette réunion.

Voir tous les articles et dossiers