Le Président de la République s’est entretenu dimanche 11 septembre 2022 au téléphone avec son homologue russe, M. Vladimir POUTINE.

À cette occasion, il a condamné la poursuite des opérations militaires russes en Ukraine et a rappelé son exigence qu’elles cessent au plus vite, que s’engage une négociation et que soient rétablies la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine.

Comme suite à ses précédents échanges avec le président ZELENSKY, le directeur général de l’AIEA et le président POUTINE, le Président de la République a également insisté sur la nécessité que la sûreté de la centrale nucléaire de Zaporijjia soit assurée. Il a rappelé que l’occupation russe était la cause des risques pesant aujourd’hui sur l’intégrité de la centrale de Zaporijjia. Il a demandé que les forces russes en retirent leurs armes lourdes et légères et qu’il soit donné bonne suite aux recommandations de l’AIEA pour assurer la sûreté du site.

Le Président de la République a par ailleurs effectué auprès de son homologue russe la mise au point nécessaire sur la sécurité alimentaire mondiale. Il a rappelé que les sanctions européennes ne s’appliquent ni aux produits agricoles ni à ceux indispensables à l’agriculture. Il a souligné qu’il est de la responsabilité commune des partenaires internationaux, notamment la Russie, de veiller à ce que les pays les plus exposés continuent de recevoir les denrées qui leur sont nécessaires. Il a demandé au président POUTINE de veiller à ce que l’accord conclu par la Russie avec l’Ukraine et la Turquie, sous la supervision des Nations unies, soit mis en œuvre de telle manière que les céréales exportées aillent bien à ceux qui en ont le besoin le plus urgent. À cet effet, il a souligné l’importance qu’une coordination efficace soit établie dans le cadre de l’initiative FARM que la France a prise avec les organisations internationales concernées.

Le Président de la République restera en contact avec le président ZELENSKY ainsi que le directeur général de l’AIEA et reparlera au président POUTINE, dans les prochains jours, afin que soit trouvé un accord garantissant la sûreté de la centrale nucléaire de Zaporijjia.

Voir tous les articles et dossiers