Publié le 28 avril 1979

COMMUNIQUE COMMUN FRANCO-SOVIETIQUE A L'ISSUE DE LA VISITE OFFICIELLE DE M. GISCARD D'ESTAING EN UNION SOVIETIQUE, MOSCOU, LE 28 AVRIL 1979

COMMUNIQUE COMMUN FRANCO-SOVIETIQUE A L'ISSUE DE LA VISITE OFFICIELLE DE M. GISCARD D'ESTAING EN UNION SOVIETIQUE, MOSCOU, LE 28 AVRIL 1979

28 avril 1979 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger COMMUNIQUE COMMUN FRANCO-SOVIETIQUE A L'ISSUE DE LA VISITE OFFICIELLE DE M. GISCARD D'ESTAING EN UNION SOVIETIQUE, MOSCOU, LE 28 AVRIL 1979 - PDF 323 Ko
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - SOVIETIQUES` A L'INVITATION DE M. L.I. BREJNEV, SECRETAIRE GENERAL DU COMITE CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE DE L'UNION SOVIETIQUE, PRESIDENT DU PRAESIDIUM DU SOVIET SUPREME DE L'URSS, M. VALERY GISCARD D'ESTAING, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE, A EFFECTUE, DU 26 AU 28 AVRIL 1979 `DATE`, UNE VISITE OFFICIELLE DE TRAVAIL EN UNION SOVIETIQUE.
- LE PRESIDENT FRANCAIS A DEPOSE DES GERBES AU MAUSOLEE DE LENINE ET SUR LA TOMBE DU SOLDAT INCONNU A MOSCOU. UNE GERBE A EGALEMENT ETE DEPOSEE DEVANT LA PLAQUE COMMEMORATIVE APPOSEE A MOSCOU A LA MEMOIRE DU REGIMENT "NORMANDIE-NIEMEN" QUI A COMBATTU AUX COTES DE L'ARMEE SOVIETIQUE DURANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE.
- AU-COURS DE LA VISITE, DES ENTRETIENS ONT EU_LIEU ENTRE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE, ET M. L.I. BREJNEV, SECRETAIRE GENERAL DU COMITE CENTRAL DU PCUS, PRESIDENT DU PRAESIDIUM DU SOVIET SUPREME DE L'URSS.
- A CES ENTRETIENS ONT PRIS PART : MM. FRANCOIS-PONCET, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES, MONORY, MINISTRE DE L'ECONOMIE ET DENIAU, MINISTRE DU COMMERCE EXTERIEUR, DU COTE FRANCAIS £
- MM. KOSSYGUINE, MEMBRE DU BUREAU POLITIQUE DU PCUS ET PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L'URSS, GROMYKO, MEMBRE DU BUREAU POLITIQUE DU PCUS ET MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES, KIRILLINE, VICE-PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L'URSS, PATOLITCHEV, MINISTRE DU COMMERCE EXTERIEUR, DU COTE SOVIETIQUE
-\
ONT EGALEMENT PARTICIPE AUX ENTRETIENS :
- DU COTE FRANCAIS :
- MM. WHAL, SECRETAIRE GENERAL DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE,
- DE LEUSSE, AMBASSADEUR DE FRANCE EN URSS
- HUNT, CHARGE DE MISSION AUPRES DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE,
- MERIMEE, CHEF DU PROTOCOLE,
- ROBIN, CONSEILLER TECHNIQUE A LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE,
- DE PANAFIEU, CONSEILLER TECHNIQUE A LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE,
- FROMENT-MEURICE, DIRECTEUR DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET FINANCIERES AU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES,
- ANDREANI, DIRECTEUR D'EUROPE AU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES,
- FREYCHE, DIRECTEUR DES RELATIONS ECONOMIQUES EXTERIEURES AU MINISTERE DE L'ECONOMIE,
- PAGNIEZ, DIRECTEUR POLITIQUE ADJOINT AU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES,
- SOUVIRON, DIRECTEUR DE L'INDUSTRIE AU MINISTERE DE L'INDUSTRIE
-\
DU COTE SOVIETIQUE :
- MM. TCHERVONENKO, AMBASSADEUR D'URSS EN FRANCE
- BLATOV, ASSISTANT DU SECRETAIRE GENERAL DU CC DU PCUS
- ZAMIATINE, CHEF DE DEPARTEMENT AU COMITE CENTRAL DU PCUS
- KOVALIEV, VICE-MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES
- ADAMICHINE, DIRECTEUR DE LA 1ERE SECTION EUROPEENNE AU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES.
- CES ENTRETIENS ONT ETE MARQUES PAR UN ESPRIT DE GRANDE CORDIALITE ET DE RESPECT MUTUEL, CONFORME A LA TRADITION DES RELATIONS ENTRE LA FRANCE ET L'UNION SOVIETIQUE `URSS`, ENTRE LES PEUPLES FRANCAIS ET SOVIETIQUE.
- L'ATTENTION S'EST PORTEE ESSENTIELLEMENT SUR L'EXAMEN DES PROBLEMES LES PLUS ACTUELS DE NOTRE TEMPS SOUS L'ANGLE DES MESURES A PRENDRE CONCERNANT LA PREVENTION DE LA MENACE DE LA GUERRE, LA CONSOLIDATION DE LA POLITIQUE DE DETENTE EN EUROPE ET DANS LE MONDE ENTIER, LA NECESSITE DE METTRE FIN A LA COURSE AUX ARMEMENTS ET DE PROCEDER AU DESARMEMENT, L'ELIMINATION DES FOYERS DE TENSION, LE RENFORCEMENT DE LA SECURITE INTERNATIONALE ET DE LA CONFIANCE ENTRE LES ETATS. UNE LARGE COMPREHENSION MUTUELLE S'EST DEGAGEE DE L'EXAMEN DE CES QUESTIONS.
- UN ECHANGE_DE_VUES APPROFONDI A EGALEMENT EU_LIEU SUR LES ORIENTATIONS FONDAMENTALES DU DEVELOPPEMENT DE LA COOPERATION BILATERALE FRANCO - SOVIETIQUE DANS LES DOMAINES CONCRETS
-\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - SOVIETIQUES` LES RELATIONS ECONOMIQUES ENTRE LES DEUX PAYS ONT ETE EXAMINEES AVEC UNE GRANDE ATTENTION. LES DEUX PARTIES ONT NOTE AVEC SATISFACTION QUE LA MISE EN_OEUVRE DE NOUVELLES FORMES DE COOPERATION ECONOMIQUE ET INDUSTRIELLE PREND DE PLUS EN PLUS D'IMPORTANCE. LES DEUX PARTIES SONT CONVENUES DE POURSUIVRE LEURS EFFORTS EN_VUE D'APPROFONDIR LEURS RELATIONS ECONOMIQUES SUR UNE BASE STABLE ET A LONG TERME. LA COMMISSION MIXTE PERMANENTE FRANCO - SOVIETIQUE JOUERA UN ROLE IMPORTANT POUR LA REALISATION DE CET OBJECTIF.
- IL A ETE RELEVE AVEC SATISFACTION QUE LES ORGANISMES ET ENTREPRISES INTERESSES DES DEUX PAYS ONT CONCLU D'IMPORTANTS CONTRATS DE LIVRAISON A L'URSS D'EQUIPEMENTS DESTINES A L'EXTRACTION DU PETROLE PAR INJECTION DE GAZ ("GAS LIFT"), A LA PRODUCTION DE PRODUITS PHYTOSANITAIRES, A LA FABRICATION DE CENTRAUX TELEPHONIQUES ELECTRONIQUES, A LA PRODUCTION DE TUBES AINSI QU'A LA COMMUTATION AUTOMATIQUE DES MESSAGES.
- LES DEUX PARTIES ATTACHENT UNE GRANDE IMPORTANCE A LA REALISATION DANS LES MEILLEURS DELAIS DE NOUVEAUX PROJETS DE COOPERATION INDUSTRIELLE DE GRANDE ENVERGURE ENTRE LA FRANCE ET L'URSS, PORTANT NOTAMMENT SUR LA PARTICIPATION D'ENTREPRISES FRANCAISES A LA CONSTRUCTION EN URSS DE COMPLEXES INDUSTRIELS DANS LES DOMAINES DE LA METALLURGIE, Y COMPRIS LA CONSTRUCTION D'UN COMPLEXE D'ALUMINIUM SUR LA BASE DE LA COMPENSATION, DE LA CONSTRUCTION AUTOMOBILE, DE LA CHIMIE, DE LA PETROCHIMIE, DE L'ELECTRONIQUE, Y COMPRIS LES EQUIPEMENTS INFORMATIQUE ET DE CALCUL, AINSI QU'A LA MISE EN_VALEUR DES RESSOURCES NATURELLES EN UNION SOVIETIQUE.
- L'IMPORTANCE QUE REVET L'AUGMENTATION DES LIVRAISONS D'EQUIPEMENTS SOVIETIQUES POUR LES ENTREPRISES FRANCAISES A EGALEMENT ETE SOULIGNEE
-\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - SOVIETIQUES` APPRECIANT HAUTEMENT L' _ETAT DE LA COOPERATION COMMERCIALE, ECONOMIQUE ET INDUSTRIELLE ENTRE LA FRANCE ET L'UNION SOVIETIQUE `URSS`, LES DEUX PARTIES ONT NOTE AVEC SATISFACTION QUE L'OBJECTIF PREVU DU TRIPLEMENT DES ECHANGES COMMERCIAUX PENDANT LA PERIODE 1975 - 1979 PAR-RAPPORT AU QUINQUENNAT PRECEDENT SERA PRATIQUEMENT ATTEINT.
- DECIDEES A FAVORISER LE DEVELOPPEMENT DES RELATIONS ECONOMIQUES FRANCO - SOVIETIQUES, LES DEUX PARTIES SONT CONVENUES DE PRENDRE TOUTES LES MESURES NECESSAIRES AFIN D'ASSURER UN ACCROISSEMENT ULTERIEUR CONSIDERABLE DES ECHANGES COMMERCIAUX SUR UNE BASE EQUILIBREE PENDANT LA PERIODE 1980 - 1985 PAR-RAPPORT AU QUINQUENNAT PRECEDENT, EN SE FIXANT COMME OBJECTIF D'ATTEINDRE GLOBALEMENT LE TAUX MOYEN D'ACCROISSEMENT DU COMMERCE FRANCO - SOVIETIQUE CONSTATE AU-COURS DE LA PERIODE QUINQUENNALE INDIQUEE.
- AU-COURS DE L'EXAMEN DE L'_ETAT DE LA COOPERATION SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE, LES DEUX PARTIES ONT DECLARE QU'ELLES TENDRAIENT A ELARGIR CETTE COOPERATION ET A EN ACCROITRE LE NIVEAU, AINSI QU'A LA LIER A LA COOPERATION ECONOMIQUE ET INDUSTRIELLE CHAQUE FOIS QUE CELA SE REVELERA POSSIBLE.
- LES DEUX PARTIES ONT CONSTATE QUE LA COOPERATION ET LES ECHANGES CULTURELS ENTRE LES DEUX PAYS SE DEVELOPPAIENT AVEC SUCCES ET SE SONT FELICITEES DE LA PROCHAINE TENUE DE L'EXPOSITION "PARIS - MOSCOU"
-\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - SOVIETIQUES` DANS-LE-CADRE DE LA COOPERATION SPATIALE ENTRE LA FRANCE ET L'URSS, LA PARTIE SOVIETIQUE A PROPOSE LA PARTICIPATION D'UN ASTRONAUTE FRANCAIS A UN VOL DANS L'ESPACE. LA PARTIE FRANCAISE A EXPRIME SES REMERCIEMENTS POUR CETTE OFFRE, QUI PERMETTRAIT DE REALISER UN CERTAIN NOMBRE D'EXPERIMENTATIONS COMMUNES. ELLE A DECLARE QU'ELLE ETUDIERAIT CETTE PROPOSITION DANS UN ESPRIT POSITIF.
- LES ENTRETIENS SE SONT ACHEVES SUR L'ADOPTION DE DOCUMENTS QUI FIXENT LES PERSPECTIVES ET LES ORIENTATIONS DU DEVELOPPEMENT DES RELATIONS FRANCO - SOVIETIQUES SUR UNE LONGUE PERIODE.
- MM. VALERY GISCARD D'ESTAING, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE, ET L.I. BREJNEV, SECRETAIRE GENERAL DU COMITE CENTRAL DU PCUS, PRESIDENT DU PRAESIDIUM DU SOVIET SUPREME DE L'URSS, ONT SIGNE UN PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT DE LA COOPERATION ENTRE LA FRANCE ET L'UNION SOVIETIQUE DANS L'INTERET DE LA DETENTE ET DE LA PAIX
-\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - SOVIETIQUES` MM. VALERY GISCARD D'ESTAING ET BREJNEV ONT EN_OUTRE SIGNE : UN PROGRAMME A LONG TERME DE DEVELOPPEMENT DE LA COOPERATION ECONOMIQUE, INDUSTRIELLE ET TECHNIQUE ENTRE LA FRANCE ET L'URSS POUR LA PERIODE 1980 - 1990 £ UN ACCORD DE COOPERATION ECONOMIQUE POUR LA PERIODE 1980 - 1985 .
- ONT EGALEMENT ETE SIGNES AU-COURS DE LA VISITE : UN ACCORD SUR LE PERFECTIONNEMENT DE LA COMMUNICATION DIRECTE ENTRE L'ELYSEE ET LE KREMLIN £ UN ACCORD CONCERNANT L'ETUDE DU FRANCAIS ET DU RUSSE £ UN ACCORD SUR LA COOPERATION SCIENTIFIQUE, TECHNIQUE ET INDUSTRIELLE DANS LES DOMAINES DE L'INFORMATIQUE ET DE L'ELECTRONIQUE £ UN ACCORD DE COOPERATION DANS LE DOMAINE DE L'ETUDE DES OCEANS.
- IL A ETE DECIDE DE REPORTER A 1990 `ANNEE` L'ECHEANCE DE L'ACCORD SUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COOPERATION ECONOMIQUE, TECHNIQUE ET INDUSTRIELLE DU 27 OCTOBRE 1971 `DATE`.
- MM. VALERY GISCARD D'ESTAING ET L.I. BREJNEV SONT CONVAINCUS QUE CETTE NOUVELLE RENCONTRE FRANCO - SOVIETIQUE AU PLUS HAUT NIVEAU A ETE UTILE ET SERT LE DEVELOPPEMENT DE L'AMITIE ET DE LA COOPERATION ENTRE LA FRANCE ET L'URSS DANS L'INTERET DE LA CONSOLIDATION DE LA PAIX ET DE LA SECURITE EN EUROPE ET DANS LE MONDE ENTIER. M. GISCARD D'ESTAING, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE, A INVITE M. BREJNEV, SECRETAIRE GENERAL DU COMITE CENTRAL DU PCUS, PRESIDENT DU PRAESIDIUM DU SOVIET SUPREME, A VENIR EN VISITE OFFICIELLE EN FRANCE. CETTE INVITATION A ETE ACCEPTEE AVEC PLAISIR
-\

Voir tous les articles et dossiers