Covid Tracker, Vite Ma Dose, Covidlist, Briser la Chaîne…

S’il y a une chose que cette épidémie a accélérée, ce sont les initiatives citoyennes au service de l’intérêt général. Très souvent, grâce aux données publiques et avec l’appui ponctuel d’organisations publiques.

Aujourd’hui, à l’occasion du Sommet de l’Open Government Partnership, le Président Emmanuel Macron a décidé d’aller plus loin dans la création d’un « service public augmenté », en lançant un incubateur pour accélérer ces innovations.
 

Le service public de la donnée et l’ouverture des données, des API, des algorithmes, des codes sources publics ne sont pas nouveaux. Mais depuis plusieurs années, le Président Emmanuel Macron a voulu accélérer cet effort de transparence et accroître l’hospitalité du service public aux innovations externes.


Pourquoi ? 

Parce que c’est indispensable pour renouer un lien de confiance entre les citoyens et l’État. 
Parce que c’est indispensable aux chercheurs et aux entrepreneurs. 
Parce que c’est indispensable pour la transformation publique elle-même.
Parce que, exploitées de manière raisonnée, au service du bien commun, les données et les algorithmes deviennent une richesse.

Quelques exemples ?

  • La publication de données du plan France Relance pour que chaque citoyen puisse en visualiser l’avancement simplement et vérifier que les sommes investies sont utilisées à bon escient. Voir les données
  • La publication de l'impact territorial des réformes pour que chacun puisse observer par lui-même ce qui a changé au plus près de son quotidien. Voir les données.
  • La publication de données de santé qui ont permis de sensibiliser sur la propagation de l’épidémie, de tisser des réseaux d’entraide locaux et de bâtir des outils numériques utiles au plus grand nombre. Voir les données.

C’est parce qu’il croit à l’étincelle de cette rencontre entre le public et le privé, entre l’organisation de l’administration, la liberté et la créativité entrepreneuriales, que le Président a annoncé la création d'un accélérateur d’initiatives d’intérêt général. Son but ? Faire émerger les prochains Covid Tracker, Covidliste, OpenFoodFacts, Les Astroliens et tant d’autres. Comment ? En leur apportant un soutien méthodologique, technique, administratif et financier.


Vendredi 17 décembre 2021, le Gouvernement rendra publique la feuille de route de la France pour une action publique toujours plus ouverte et plus transparente. 

Elle dévoilera les détails de cet accélérateur et d’autres engagements que les ministères prennent pour les deux années à venir, avec :

  • Trois priorités transversales : la participation citoyenne, l’inclusion et la transparence publique.
  • Trois priorités thématiques : l’environnement, la santé, l’action et la coopération internationales.

Voir tous les articles et dossiers