Publié le 11 octobre 2021

Décès de Jean-Daniel Flaysakier.

Le médecin et journaliste santé Jean-Daniel Flaysakier, qui vulgarisait avec talent les complexités de la médecine sur les plateaux de France 2, est décédé le 7 octobre.

Ce médecin de formation, passé par les facultés de Tours et de Harvard, spécialiste du cancer et des épidémies, s’était découvert à la fin de ses études une vocation plus pédagogique que praticienne. Il fourbit alors ses premières armes de journaliste médical, dans la presse écrite, à la radio, puis à la télévision, devenant tout à la fois une plume, une voix et un visage des informations de la santé en France. 

Il rejoignit ensuite France 2 où il fut, durant plus de trente ans, une figure familière, avec son allure débonnaire, sa barbe bien taillée et ses invariables nœuds papillons colorés au cou. Dans ses chroniques de Télématin, ses reportages pour Envoyé Spécial ou les journaux de la chaîne, il prodiguait ses connaissances avec une simplicité, une bienveillance et un humour qui lui avaient acquis la sympathie des téléspectateurs. 

Retiré des écrans depuis 2018, Jean-Daniel Flaysakier n’avait raccroché ni le stéthoscope du médecin, ni le stylo du journaliste. Ces dernières années, il travaillait à l’Institut Gustave-Roussy de Villejuif, où il aidait des femmes guéries d’un cancer du sein à retrouver une meilleure qualité de vie. Il continuait également à éclairer nos concitoyens, sur son blog médical et sur Twitter, où il était suivi par près de 40 000 personnes. En août dernier, ce défenseur inlassable de l’hôpital public avait encore écrit une tribune pour rappeler à ses concitoyens que la vaccination contre la Covid était un acte de santé et de solidarité, le seul qui puisse nous permettre de désengorger les hôpitaux, de soulager les soignants, et d’en finir avec la pandémie. 

Le Président de la République et son épouse déplorent la disparition d’un homme de science et de conscience, qui a permis à des millions de Français de mieux comprendre les enjeux de la santé et les mystères de la médecine. À sa famille et ses amis, aux téléspectateurs qui appréciaient ses chroniques et ses conseils, ils adressent leurs sincères condoléances.  

À consulter également

Voir tous les articles et dossiers