Publié le 1 juillet 2021

Depuis le 1er juillet, le congé paternité est passé de 14 à 28 jours.

Annoncé le 23 septembre dernier par le Président Emmanuel Macron, le congé paternité est désormais de 28 jours. 

Il s'agit d'une avancée sociale majeure. C’est aussi une nouvelle avancée en faveur de l'égalité entre les femmes et les hommes, qui est la grande cause nationale de ce quinquennat. 

Retrouvez le message du Président Emmanuel Macron : 
 

L’automne dernier, je vous annonçais que le congé paternité allait être réformé pour passer de 14 jours à 1 mois. 

C’est chose faite !

Le nouveau congé paternité entre en vigueur aujourd’hui. Tous les pères pourront en bénéficier et passer non plus 2 semaines mais 1 mois entier auprès de leur enfant. 

Je sais que c’était une évolution très attendue par les jeunes parents. Elle va leur permettre de concrétiser cette aspiration bien naturelle d’être présent auprès de sa famille au moment où celle-ci se constitue ou s’agrandit.

Ce nouveau congé paternité d’1 mois permettra aux pères de s’occuper pleinement de leur bébé, et de développer avec lui des liens plus forts. Ce n’est plus une petite pause de quelques jours, c’est un vrai temps pour accueillir au monde son enfant.

Et parce que tous les pères doivent se sentir libre de recourir à ce congé, nous avons décidé qu’une semaine sur les quatre proposées serait obligatoire. Cette semaine obligatoire, c’est une protection pour les pères qui ont un statut précaire. Car ce sont eux, aujourd’hui, qui prennent le moins leur congé, par crainte de perdre leur travail. 

Cette semaine obligatoire scelle la portée universelle du nouveau congé paternité et permet de ne pas en faire un droit fantoche : c’est un choix qui doit être accessible à toutes les familles.

Ce nouveau congé paternité est aussi un tournant en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes au quotidien. 

Aujourd’hui encore, l’arrivée d’un enfant freine la carrière des femmes. Pire, la crise sanitaire est venue renforcer ces inégalités : ce sont les femmes, en grande majorité, qui ont arrêté de travailler pour s’occuper de leurs enfants et assurer l’école à la maison. 

La répartition des tâches domestiques a la vie dure, et conduit à des inégalités économiques qui prennent leur source à la maison : pour que cela change, il faut traiter le problème à la racine, dès l’arrivée d’un enfant. C’est l’ambition du nouveau congé paternité. 

En permettant aux pères d’être vraiment présents dès la naissance, on pose des bases solides pour une répartition équilibrée des responsabilités familiales dès le départ : les visites en urgence chez le médecin, les sorties scolaires, les devoirs. 

Enfin, ce nouveau congé paternité est crucial pour les enfants.

Le rapport Cyrulnik l’a clairement établi : les 1000 premiers jours de la vie sont absolument décisifs dans le développement des êtres humains. 

Le temps que les parents passent avec leur enfant à sa naissance est donc crucial pour lui donner toutes les chances de bien s’élancer dans la vie.

Ce congé paternité d’un mois, c’est donc un nouveau droit. Une belle avancée pour les familles. Un grand progrès de société. 

Alors prenez-le, et bon congé paternité à tous les nouveaux pères !

Emmanuel Macron

Une bonne nouvelle pour des millions de futurs pères… et mères !

Voir tous les articles et dossiers