Publié le 30 avril 2019

Deux semaines après l'incendie de Notre-Dame de Paris.

C'était il y a deux semaines. Un violent incendie ravageait la partie supérieure de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Les Parisiens, les Français, les citoyens du monde entier regardaient la flèche de Notre-Dame tomber et avec elle, un patrimoine disparaître.

Mais le pire a été évité. Près de 500 sapeurs-pompiers sont intervenus au péril de leur vie. Engagés 7 heures durant, dans une opération d'une extrême complexité, ces femmes et ces hommes ont fait preuve d'un courage et d'une détermination exemplaires. Des moyens exceptionnels ont été mis en oeuvre. Leurs camarades policiers, agents du ministère de la Culture, de la Mairie de Paris, de la sécurité civile, de la Croix-Rouge, étaient eux-aussi engagés à leurs côtés notamment pour évacuer la cathédrale, et mettre les oeuvres à l'abri.

Immédiatement, et au cours des jours qui ont suivi, le Président de la République a tenu à saluer ces héros et pris plusieurs décisions avec un mot d'ordre clair et un message d'espérance :

« Cette cathédrale Notre-Dame, nous la rebâtirons. Tous ensemble. C’est une part de notre destin français. »

Emmanuel Macron, le 15 avril 2019 depuis le parvis de la cathédrale.

Vivez ces heures à travers les images des équipes de la Présidence de la République et de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris :

Le point sur les décisions après l'incendie de Notre-Dame :

Une souscription nationale a été ouverte.

Les fonds recueillis seront consacrés au financement de la restauration et de la conservation de la cathédrale Notre-Dame de Paris et de son mobilier, ainsi qu’à la formation des métiers d’art et du patrimoine nécessaires à la conduite des travaux. Les particuliers peuvent participer via le Centre des monuments nationaux et trois fondations reconnues d’utilité publique, la Fondation de France, la Fondation du patrimoine et la Fondation Notre-Dame, réunis sur le portail www.rebatirnotredame.gouv.fr, ainsi qu’au Trésor public.
 

Un représentant spécial en charge de la reconstruction de Notre-Dame de Paris a été nommé.

La mission a été confiée au général Jean-Louis Georgelin. Il l'accomplira en lien avec le Président de la République et aux côtés des ministères mobilisés, en particulier le ministère de la culture.
 

Un concours international d’architecture pour la reconstruction de la flèche sera lancé.

Le concours international permettra de trancher s’il faut reconstruire une flèche, s’il faut la reconstruire à l’identique, ou doter Notre-Dame d’une nouvelle flèche adaptée aux techniques de notre époque.
 

L’ensemble des parties prenantes a été rassemblée et mobilisée pour lancer les travaux de la reconstruction.

L'objectif est de faire travailler tous les acteurs ensemble, en pleine synergie et de manière efficace.
 

Le délai de 5 ans a été fixé pour bâtir un projet mobilisateur et puissant.
 

L'ensemble des entreprises, artistes et métiers d’arts de toutes les régions de France pourront prendre part au projet.

Les « Chantiers de France » seront lancés à cette fin et permettront de former des milliers de jeunes à ces métiers.
 

Un projet de loi a été présenté en Conseil des Ministres.

Dix jours après le terrible incendie, le ministre de la culture et le ministre de l’action et des comptes publics ont présenté un projet de loi pour la restauration et la conservation de la cathédrale de Notre-Dame de Paris à lire ici.

Conseil des ministres consacré à la reconstruction de Notre-Dame de Paris, le 17 avril 2019.

La Brigade des sapeurs-pompiers de Paris est distinguée par la Médaille d'or pour acte de courage et de dévouement en souvenir de leur engagement héroïque et déterminant cette nuit là.

Retrouvez ici le discours du Président de la République lors de la réception en l'honneur de l'ensemble des forces intervenues.

Réception en l’honneur des sapeurs-pompiers et de l'ensemble des forces qui sont intervenues à Notre-Dame de Paris, le 18 avril 2019.

Voir tous les articles et dossiers