Publié le 2 avril 2019

Si vous êtes une des 700 000 personnes atteintes d’autisme en France…

Si vous êtes une des 700 000 personnes atteintes d’autisme en France, vous le savez mieux que quiconque : enfant, adulte, parent… nous avons beaucoup de chemin à faire.

Vous êtes un sur deux à connaître des ruptures de parcours : déscolarisation, rupture de prise en charge... Pour les enfants : vous êtes un tiers scolarisé en maternelle deux jours ou moins. Pour tous : vous vivez bien moins longtemps (16 à 18 ans, c’est l’écart moyen entre l’espérance de vie d’une personne autiste et la population).

Ce constat, le Président Emmanuel Macron l’a fait dès son élection.

Il avait aussi une détermination : il n’y a pas de fatalité, nous pouvons faire beaucoup mieux.

(Re)voir le lancement de la concertation du 4ᵉ plan autisme en juillet 2017 :

À l’issue de cette concertation, le Président a pris des décisions en avril 2018 : il a souhaité mieux accompagner les personnes autistes en concentrant les efforts sur le diagnostic le plus précoce possible et la scolarisation.
 

Point d’étape : qu’est-ce qui a changé un an après ?

Simplifier la vie.

Si vous êtes autiste ou parent d’un jeune autiste, vous en avez souffert : on vous demandait sans cesse de prouver votre handicap (ou celui de votre enfant). Depuis janvier 2019 ce n’est plus le cas : les droits sont désormais accordés à vie par la MDPH quand le handicap n’est pas susceptible d’évoluer.

Mieux reconnaître et mieux accompagner dans tous les territoires.

  • Vous vous posez des questions sur certains troubles de votre enfant ? Vous ne savez pas comment vous repérer ni à qui vous adresser ? La plate-forme téléphonique gratuite d’écoute et d’accompagnement « Autisme info service » est ouverte depuis aujourd’hui.
     
  • Vous avez besoin d’accompagnement pour votre enfant avant même qu’un diagnostic complet soit établi : 30 plates-formes de repérage et dépistage précoces seront bientôt en place pour coordonner les interventions des professionnels de santé en 1ère ligne. Ces interventions seront remboursées par la sécurité sociale avant même qu’un diagnostic complet soit posé, pour ne pas perdre un temps précieux pour le développement de votre enfant.
     
  • Votre enfant a le droit à l’éducation. L’ouverture de classes spécialisées dans les écoles se poursuit : à la rentrée 2019, 30 nouvelles unités en maternelle, 10 nouvelles unités en élémentaire qui viennent s’ajouter à celles qui ont été ouvertes dès cette année ; 50 enseignants ressources pour aider leurs collègues à mieux accompagner leurs élèves autistes

Des mesures concrètes sont prises. Elles changeront progressivement le quotidien des personnes autistes.
 

Un appel à tous :

En cette Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, un appel : le vrai changement ne viendra que de chacun d’entre nous. La prochaine fois que vous allez au cinéma, ne soyez pas gênés par des spectateurs qui auraient besoin de se mettre à l’écart. La prochaine fois que vous allez au supermarché, rendez-vous compte que tous ne peuvent pas faire leurs courses comme vous à cause des néons agressifs ou du volume sonore.
 

Le site internet www.autisme.gouv.fr vous donne toutes les informations sur l’autisme au sein des troubles du neuro-développement et les politiques publiques associées. Et la plate-forme téléphonique gratuite d’écoute et d’accompagnement « Autisme info service » est ouverte depuis aujourd’hui : 0 800 71 40 40.

Voir tous les articles et dossiers