Séminaire gouvernemental du mercredi 1er Août 2012

A l'issue du Conseil des ministres du 1er août, le Président de la République a réuni en séminaire l'ensemble du gouvernement pour tirer le bilan des 10 semaines de travail et fixer le calendrier de la rentrée.

Lors cette réunion, le Premier ministre a rappelé les principales actions adoptées depuis le 17 mai pour engager le redressement du pays dans la justice : mesures de pouvoir d'achat (SMIC, Allocation de Rentrée Scolaire, abrogation de la TVA sociale, limitation du prix du gaz et de l'électricité, encadrement des loyers...), mesures de justice sociale (retraite à 60 ans pour ceux ayant commencé à travailler très jeune...), mesures d'assainissement des comptes publics (PLFR 2012 pour tenir les objectifs de réduction de déficit), mesures pour l'emploi. Il a souligné la nécessité d'une grande attention sur la situation des entreprises et la détermination du gouvernement à améliorer la compétitivité de notre économie.

Le Premier ministre a insisté ensuite sur l'importance de la nouvelle méthode de dialogue social et de la concertation qui doit présider à l'adoption de réformes structurelles, inaugurées avec la grande conférence sociale, puis appliquée à la concertation sur l'école, aux assises de l'enseignement supérieur et de la recherche, au nouvel acte de la décentralisation et à la prochaine conférence environnementale.

Il a présenté la feuille de route du gouvernement pour l'automne avec, notamment, dès le début de session parlementaire, l'examen de textes importants comme la loi de finances pour 2013 et les projets portant sur l'emploi (créations des emplois d'avenir), le logement et son financement, le pouvoir d'achat (tarification progressive du gaz et de l'électricité), la création de la banque publique d'investissement, la modernisation de la vie politique, le mariage pour tous.

Le Président de la République a appelé le gouvernement à préparer résolument les réformes nécessaires au redressement du pays et à créer, par son comportement, sa méthode et ses choix, la confiance indispensable à la réussite de la politique engagée.

 

Restez connecté