Avril 2014

Entretien téléphonique avec le Premier ministre britannique M. David Cameron au sujet de la situation en Syrie

Au lendemain de la condamnation à l'unanimité par le Conseil de sécurité des Nations Unies du massacre de Houla commis par le régime de Damas, le Président de la République a eu ce matin un entretien téléphonique avec le Premier ministre britannique M. David Cameron.

Le massacre de Houla et les événements de ces derniers jours en Syrie et au Liban illustrent, une fois de plus, le danger des agissements du régime de Bachar Al-Assad pour le peuple syrien.

Face à une telle situation et au mépris inacceptable dans lequel le régime de Damas tient le cessez-le-feu, ils sont convenus d'agir ensemble pour accroître la pression de la communauté internationale sur Bachar Al-Assad et mettre fin à la sanglante répression contre le peuple syrien qui aspire à la liberté et à la démocratie. Ils ont réaffirmé leur soutien sans faille à la mission de M. Kofi Annan, envoyé spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue arabe, et à la mise en œuvre effective de son plan de paix pour la Syrie. M. Annan doit avoir les moyens nécessaires pour mener à bien la mission qui lui a été confiée dans des conditions très difficiles et le régime de Damas doit enfin pleinement coopérer avec lui.

La folie meurtrière du régime de Damas représente une menace pour la sécurité régionale et ses responsables devront répondre de leurs actes. Il est de l'intérêt de tous que soit mise en œuvre une transition démocratique ordonnée répondant aux aspirations du peuple syrien. Le conseil de sécurité des Nations unies doit rester mobilisé et soutenir la mission de M. Annan.

Dans cette perspective, le Président de la République et le Premier ministre britannique sont convenus de réunir à Paris le groupe des amis du peuple syrien. Ils ont également exprimé le souhait de travailler avec la Russie à un règlement de la crise syrienne. Le Chef de l'Etat recevra, à Paris, le 1er juin prochain, M. Vladimir Poutine, Président de la Fédération de Russie et évoquera avec lui, à cette occasion, la situation en Syrie.

Restez connecté