Entretien entre le Président de la République et Son Altesse Cheikh Mohamed Bin Zayed Al Nayan Prince héritier d’Abou Dabi

Le Président de la République a reçu, hier, au Palais de l'Elysée, Son Altesse Cheikh Mohamed Bin Zayed Al Nayan, Prince héritier d'Abou Dabi, à l'occasion d'une visite qu'il effectue en France.

Ce premier entretien a permis au Chef de l'Etat de souligner l'importance du partenariat privilégié entre les deux pays, qui ne cesse de se développer dans tous les domaines, politique, économique, universitaire, militaire et culturel. Il convient d'approfondir encore la relation entre les deux pays en intensifiant la concertation politique sur les principaux défis communs.

Le Président de la République a salué la politique active des autorités d'Abou Dabi et les résultats qu'elles obtiennent en matière d'éducation, de formation des jeunes, de développement durable et d'infrastructures socio-économiques qui sont autant de priorités sur lesquelles des partenariats franco-émiriens doivent se développer. Il a également salué les efforts qui sont faits en matière d'ouverture aux autres cultures et de diversité culturelle.

Cet entretien a également permis d'évoquer les principaux sujets de l'actualité internationale et régionale, en particulier la grave crise en Syrie et ses conséquences préoccupantes pour la région. Le Chef de l'Etat a rappelé la condamnation, par la France, de la poursuite de la répression sanglante et réaffirmé son soutien à la mission de M. Kofi Annan, envoyé spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue arabe, et à la mise en œuvre effective du plan de paix adopté à Genève. La conférence des amis du peuple syrien à Paris, le 6 juillet dernier, a montré l'ampleur du soutien international à une transition politique en Syrie. La France se mobilise pour que le Conseil de sécurité prenne toutes les mesures nécessaires à la mise en œuvre du plan Annan.

Ils ont enfin évoqué les discussions en cours, dans le cadre des E3+3, avec l'Iran au sujet du programme nucléaire que ce pays développe sans finalité civile crédible en violation des résolutions de l'Agence Internationale de l'Energie Atomique et du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Le Président de la République a rappelé la nécessité pour l'Iran de s'engager sérieusement dans ces discussions et de respecter ses obligations internationales.

 

Restez connecté