Entretien entre le Président de la République et la Première ministre du Royaume de Thaïlande

Le Président de la République a reçu, ce matin, au Palais de l'Elysée, la Première Ministre thaïlandaise, Mme Yingluck Shinawatra, à l'occasion d'une visite qu'elle effectue en France.

Ce premier entretien a permis au Chef de l'Etat de saluer les engagements de Mme Yingluck Shinawatra en faveur de la démocratie et des libertés. Le Président a exprimé à nouveau la solidarité de la France avec la Thaïlande après les terribles inondations qui ont frappé le pays, faisant de nombreuses victimes et des dégâts matériels importants.

Ce fut aussi l'occasion de souligner l'importance du partenariat entre les deux pays fondé sur le plan d'action franco-thaïlandais. Le Président et Mme Shinawatra sont convenus qu'il fallait donner un nouvel élan à la relation bilatérale dans tous les domaines : politique, économique, universitaire, militaire et culturel.

Les échanges économiques bilatéraux ont fait l'objet d'un examen approfondi. Le Président et Mme Shinawatra ont insisté sur la nécessité de diversifier nos relations économiques afin que les entreprises françaises participent plus activement à la réalisation de projets d'infrastructures en Thaïlande. Mme Shinawatra a évoqué l'implantation réussie, en France, de deux entreprises thaïlandaises, l'une en Bretagne, dans le domaine de la transformation des produits de la pêche, et l'autre, dans le département de l'Isère, dans le secteur de l'énergie. Les secteurs de la mode et de la gastronomie ont également été identifiés comme porteurs de croissance et d'emplois dans les deux pays.

Le Président et la Première ministre sont convenus d'approfondir la coopération dans le domaine de la défense qui se concrétisera par la prochaine signature d'un accord de coopération entre les deux ministères de la défense.

Cet entretien a permis d'évoquer le soutien au processus démocratique en Birmanie, après la visite à Paris de Mme Aung San Suu Kyi. Il convient d'accompagner et de soutenir la Birmanie dans le processus de transition en cours vers un système démocratique dans lequel toutes les composantes du pays auront leur place et où les libertés fondamentales seront garanties.

La présidence birmane de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) en 2014 doit inciter les autorités de ce pays à poursuivre résolument leurs efforts sur la voie des réformes et de l'intégration économique régionale.

 

Restez connecté