Publié le 17 juillet 1980

Allocution de M. Valéry Giscard d'Estaing à l'occasion de la présentation des Lettres de créance de M. Georg Kirstiansen, ambassadeur de Norvège en France, Paris, Palais de l'Élysée, jeudi 17 juillet 1980

17 juillet 1980 - Seul le prononcé fait foi

Allocution de M. Valéry Giscard d'Estaing à l'occasion de la présentation des Lettres de créance de M. Georg Kirstiansen, ambassadeur de Norvège en France, Paris, Palais de l'Élysée, jeudi 17 juillet 1980

Télécharger le .pdf
`Politique étrangère ` relations franco - norvégiennes`
- Monsieur l'ambassadeur,
- C'est très volontiers que je reçois les Lettres par lesquelles Sa Majesté le Roi OLAF a bien voulu vous accréditer auprès de moi en_qualité d'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de Norvège. En désignant pour le représenter en France une personnalité ayant une large expérience des affaires internationales, il a fait un choix auquel je suis particulièrement sensible.
- Vous avez rappelé, monsieur l'ambassadeur, la tradition séculaire d'amitié entre nos deux pays, renforcée par la fraternité d'armes née de la dernière guerre mondiale et commémorée, lors du quarantième anniversaire de la bataille de Narvik, au-cours de la visite officielle que vient d'effectuer le Premier ministre `Raymond BARRE` en Norvège.
- Entre nos deux pays existent donc les bases d'un dialogue confiant que nos Gouvernements s'attachent à développer. Les entretiens récents des Premiers ministres français et norvégien, puis ceux des ministres des Affaires étrangères en offrent le témoignage. Ils ont fait ressortir la grande convergence de nos vues à l'égard des principaux problèmes mondiaux, fondée sur un égal attachement à notre indépendance dans le respect de nos engagements internationaux. Ils ont également montré que nous avons une conception semblable de ce que doit être le rôle de l'Europe dans le monde. A cet égard, j'ai relevé avec intérêt le souci que manifeste votre gouvernement de renforcer sa coopération avec la Communauté_européenne `CEE` et l'accueil très positif qu'il a réservé au projet de trilogue.\
`Politique étrangère ` relations franco - norvégiennes`
- Le développement de nos contacts doit également permettre de renforcer nos relations économiques. Notre coopération s'est jusqu'ici affirmée surtout dans le domaine de la -recherche et de l'exploitation pétrolière. Les résultats très positifs que nous avons obtenus ensemble doivent nous encourager à l'étendre à d'autres secteurs et, en-particulier, à ceux qui engagent l'avenir, compte_tenu du haut niveau technologique de nos deux pays.
- Vous avez souligné, monsieur l'ambassadeur, l'importance qui s'attache à nos relations culturelles et indiqué que vous souhaitiez favoriser une meilleure connaissance de votre pays et de votre langue en France. Soyez assuré que nous suivrons votre action avec sympathie. Pour notre part, nous apprécions l'intérêt croissant porté par la Norvège à la culture française ainsi qu'à nos réalisations scientifiques et techniques. Je suis convaincu que le témoignage personnel que vous apportez de l'heureuse alliance de nos deux cultures, constituera une incitation au développement de nos relations dans un domaine qui, plus que tout autre, favorise la connaissance et la compréhension des peuples, c'est-à-dire leur volonté de travailler ensemble.
- Au moment où vous prenez vos fonctions dans un pays qui vous est familier, soyez assuré que vous trouverez toujours auprès du Gouvernement français et de moi-même tous les -concours qui vous seront nécessaires pour l'accomplissement de votre haute mission.
- Je vous prie d'être l'interprète auprès de Sa Majesté le Roi OLAF des voeux que je forme pour sa personne ainsi que pour le bonheur et la prospérité du peuple norvégien.\

Voir tous les articles et dossiers