Publié le 13 juin 1980

Déclaration du Conseil européen sur l'Afghanistan, lors de la réunion de Venise, 13 juin 1980

Déclaration du Conseil européen sur l'Afghanistan, lors de la réunion de Venise, 13 juin 1980

13 juin 1980 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Déclaration du Conseil européen sur l'Afghanistan, lors de la réunion de Venise, 13 juin 1980 - PDF 88 Ko
Le Conseil_européen a noté avec une profonde inquiétude l'intensification des opérations militaires conduites par les troupes soviétiques en Afghanistan./ Ces dramatiques développements aggravent encore les souffrances de la population afghane. Il mettent en lumière le caractère authentiquement national de la résistance de tout un peuple. Il menacent de compromettre durablement le climat des relations internationales./ Le Conseil_européen tient à réaffirmer dans ces conditions sa conviction qu'il importe de dégager sans délai les voies d'une solution qui, conformément à la résolution de l'assemblée générale des Nations-unies, assurerait le retrait des forces soviétiques et le libre exercice par le peuple afghan de son droit à déterminer lui-même son destin. Il a réitéré qu'à son avis une telle solution pourrait être trouvée dans une formule permettant à l'Afghanistan de se tenir à l'écart de la compétition des puissances et de revenir à sa position traditionnelle d'Etat neutre et non-aligné./ Il rappelle qu'il a proposé à Luxembourg le 28 avril `1980 ` date` que les grandes puissances et les Etats de la région prennent à cette fin les engagements nécessaires : ils devraient en-particulier convenir de respecter la souveraineté et l'intégrité de l'Afghanistan, de s'abstenir de toute ingérence dans ses affaires intérieures, et de s'interdire de faire stationner des troupes sur son sol ou d'entrer avec lui dans une forme quelconque d'association militaire./ Le Conseil_européen partage l'inquiétude exprimée et les conclusions tirées par la XIème conférence des ministres des Affaires étrangères des Etats islamiques `conférence islamique` devant le maintien de la présence militaire soviétique en Afghanistan et a noté avec grand intérêt la création par cette conférence d'un comité chargé de rechercher tous les moyens possibles pour aboutir à une solution globale de la crise grave concernant l'Afghanistan./ Le conseil a réaffirmé qu'il est prêt à apporter son appui à toute initiative significative visant à promouvoir une solution de la crise afghane.\

Voir tous les articles et dossiers