Publié le 2 juin 1980

Extraits de la réponse de M. Valéry Giscard d'Estaing au toast de bienvenue du Président Kekkonen, lors de sa visite officielle en Finlande, Helsinki, le lundi 2 juin 1980

2 juin 1980 - Seul le prononcé fait foi

Extraits de la réponse de M. Valéry Giscard d'Estaing au toast de bienvenue du Président Kekkonen, lors de sa visite officielle en Finlande, Helsinki, le lundi 2 juin 1980

Télécharger le .pdf
`Politique étrangère ` relations franco - finlandaises`
- Le Président remercie d'abord le Président KEKKONEN de ses paroles de bienvenue :
- "Je tiens à vous dire combien je suis sensible à votre accueil. C'est vous, avec votre visite en France, qui avez eu le privilège d'ouvrir au plus haut niveau les relations entre nos deux pays. Je me réjouis que ce soit à moi qu'échoit le très grand honneur d'être le premier chef_d_Etat français à venir en Finlande...".
- On a indiqué dans certains commentaires que la France et la Finlande ne se connaissent pas très bien. Je peux vous citer un exemple du contraire. Les gens de ma génération peuvent citer le nom de trois hommes d'Etat que les Français connaissent pour avoir servi la Finlande : le Maréchal MANNERHEIM, le Président PAASIKIVI et le Président KEKKONEN...".
- "Monsieur le Président, depuis longtemps vous vous identifiez à votre pays et vous avez acquis au-cours de ces années une expérience internationale irremplaçable...".
- "Dans la situation internationle que nous connaissons et qui comporte des interrogations et des inquiétudes, les objectifs de nos politiques se rejoignent :
- le même attachement à la paix
- le même attachement à l'indépendance
- le désir de resserrer à l'intérieur de l'Europe, de toute l'Europe, la solidarité des peuples qui l'habitent.
- Vous entendez souvent parler, monsieur le président, de la solidarité au-sein de la Communauté_économique_européenne `CEE`. Elle existe. Mais elle ne nous conduit pas à oublier la solidarité à l'intérieur de toute l'Europe...".
- Parmi les sujets que nous aborderons au-cours de nos entretiens figurent le développement des relations entre nos deux pays, de nos relations culturelles, de nos relations économiques, de la fraternité de nos peuples qui travailleront ensemble pour l'indépendance, pour la paix, pour la solidarité en Europe.
- Je souhaite que cette visite serve à renforcer la solidarité de la France pour la Finlande".\

Voir tous les articles et dossiers