Publié le 6 mars 1980

INTERVIEW DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A LA TELEVISION D'ABOU DHABI LORS DE SON VOYAGE OFFICIEL AU PROCHE-ORIENT, LE 6 MARS 1980

INTERVIEW DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A LA TELEVISION D'ABOU DHABI LORS DE SON VOYAGE OFFICIEL AU PROCHE-ORIENT, LE 6 MARS 1980

6 mars 1980 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger INTERVIEW DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A LA TELEVISION D'ABOU DHABI LORS DE SON VOYAGE OFFICIEL AU PROCHE-ORIENT, LE 6 MARS 1980 - PDF 253 Ko
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - ABOU DHABIENNES` QUESTION.- MONSIEUR LE PRESIDENT, COMMENT QUALIFIEZ-VOUS VOS ENTRETIENS AVEC SON ALTESSE LE CHEIKH ZAYED ?
- LE PRESIDENT.- CE SONT DES ENTRETIENS PARTICULIEREMENT CHALEUREUX ET CONFIANTS. CHALEUREUX PARCE QUE NOUS AVONS NOUE DES RELATIONS PERSONNELLES D'AMITIE DEPUIS LA VISITE DE CHEIKH ZAYED EN FRANCE EN JUILLET 1975 `DATE` ET DEPUIS MON ESCALE A ABOU DHABI L'ANNEE DERNIERE AU MOIS DE JUILLET. NOUS NOUS EXPRIMONS AVEC LA PLUS GRANDE SINCERITE SUR TOUS LES PROBLEMES DU MOMENT ET JE SUIS HEUREUX DE CONSTATER D'AILLEURS QUE NOS VUES SUR TOUTES LES GRANDES QUESTIONS D'ACTUALITE SONT SEMBLABLES.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - ABOU DHABIENNES` QUESTION.- MONSIEUR LE PRESIDENT, AU-COURS DE CE VOYAGE VOUS AVEZ PU VISITER UN CERTAIN NOMBRE DES ETATS DE LA REGION DU GOLFE `PERSIQUE` ET VOUS VOICI AUJOURD'HUI A L'ETAT DES EMIRATS ARABES UNIS ET J'AIMERAIS SAVOIR QUELLES SONT LES CONCLUSIONS QUE VOUS POUVEZ DEJA TIRER DE CE PERIPLE.
- LE PRESIDENT.- JE CROIS QUE J'AI VISITE TOUS LES ETATS DE LA REGION DU GOLFE, TOUS LES ETATS DU SUD DE LA REGION DU GOLFE PUISQUE J'AI VISITE LES QUATRE ETATS ET QUE JE VERRAI LUNDI LES HAUTS DIRIGEANTS DE L'ARABIE SAOUDITE. JE DIRAI QUE MON IMPRESSION EST QUE LES RELATIONS ENTRE LA FRANCE ET CES ETATS SONT APPELEES A CONNAITRE UN GRAND DEVELOPPEMENT. DEJA CE DEVELOPPEMENT EST COMMENCE ET J'AI PU EN OBSERVER LES TRACES A LA FOIS DANS MES ENTRETIENS AVEC LES DIRIGEANTS ET EN MEME TEMPS DANS MES OBSERVATIONS DE LA VIE ECONOMIQUE DE CES ETATS. POURQUOI CE DEVELOPPEMENT ? C'EST A MON AVIS POUR LES TROIS RAISONS SUIVANTES :
- C'EST D'ABORD QU'ELLES SONT FONDEES SUR LE RESPECT RECIPROQUE. NOUS RESPECTONS LES UNS ET LES AUTRES NOTRE MANIERE DE VIVRE, NOTRE SOUVERAINETE ET LE DROIT QUE NOUS AVONS D'EXPRIMER NOS PREFERENCES SUR LA SOLUTION DES PROBLEMES MONDIAUX.
- C'EST ENSUITE PARCE QUE SUR CES PROBLEMES MONDIAUX, NOUS AVONS DES VUES SEMBLABLES. JE NE DIS PAS NECESSAIREMENT DES VUES IDENTIQUES SUR TOUS LES SUJETS PUISQUE CHACUN A SA PERSONNALITE, MAIS DES VUES SEMBLABLES, C'EST-A-DIRE QUE NOS ACTIONS VONT DANS LA MEME DIRECTION, QUI EST D'UNE FACON GENERALE LA DIRECTION DE LA PAIX ET DU RESPECT DE LA SOUVERAINETE ET DES DROITS DES PEUPLES.
- ET ENFIN C'EST PARCE QUE JE PENSE QUE NOS INTERETS SONT COMPLEMENTAIRES, PUISQUE NOUS POUVONS PARTICIPER A DES DEVELOPPEMENTS TECHNOLOGIQUES DE PART ET D'AUTRE, COMME NOUS LE FAISONS A L'HEURE ACTUELLE, ET DONC APPORTER NOTRE CONTRIBUTION RECIPROQUE A LA SOLUTION DES PROBLEMES DE L'INVESTISSEMENT ET DU DEVELOPPEMENT.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - ABOU DHABIENNES` QUESTION.- MONSIEUR LE PRESIDENT, VOUS AVEZ ETUDIE AVEC LE CHEIKH ZAYED LONGUEMENT ET EN PROFONDEUR LES QUESTIONS RELATIVES AU TRILOGUE ET J'AIMERAIS VOUS DEMANDER, SI VOUS LE PERMETTEZ, SI VOUS AVEZ DES MESURES CONCRETES QUE VOUS ENVISAGEZ D'ENTREPRENDRE PROCHAINEMENT DANS CE CONTEXTE.
- LE PRESIDENT.- JE DIRAI D'ABORD QUE NOUS SAVONS TRES BIEN QUE D'AUTRES QUE NOUS ONT DES LIENS ET DES RELATIONS TRES IMPORTANTS AVEC L'ETAT DES EMIRATS ARABES UNIS ET NOUS NE CHERCHONS PAS DU TOUT A ETRE LES SEULS A DEVELOPPER CES RELATIONS. NOUS SAVONS QU'EN EUROPE NOUS AVONS DES PARTENAIRES QUI ONT UNE CONNAISSANCE ANCIENNE ET DES RELATIONS DURABLES AVEC CES ETATS DE LA REGION ET JE CROIS QUE LA NOUVELLE EVOLUTION DES RELATIONS INTERNATIONALES ET EN-PARTICULIER LE RESSERREMENT DES LIENS ENTRE LES PAYS EUROPEENS FAIT QUE NOUS DEVONS CONSIDERER LES RELATIONS DE L'ENSEMBLE DES PAYS EUROPEENS ET DE L'ENSEMBLE DES PAYS DU GOLFE. L'IDEE DE TRILOGUE EST UNE IDEE QUI VA PLUS LOIN, ET QUI PRENDRA D'AILLEURS DAVANTAGE DE TEMPS, ET QUI EST L'IDEE DE RECHERCHER UNE MEILLEURE ORGANISATION DES RELATIONS DE TOUTE _NATURE ENTRE TROIS GROUPES DE PAYS : LE GROUPE DES PAYS ARABES, LE GROUPE DES PAYS EUROPEENS ET LE GROUPE DES PAYS AFRICAINS. CE SONT EN EFFET TROIS GROUPES QUI SONT EXTERIEURS AUX SUPER-PUISSANCES, QUI ONT UNE PROXIMITE GEOGRAPHIQUE AUTOUR DE LA MEDITERRANEE ET QUI ONT DES TRADITIONS DE RELATIONS TRES ANCIENNES ET SOUVENT TRES CHALEUREUSES. J'EN AI PARLE DONC AU CHEIKH ZAYED, EN PRESENCE DU MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES, NOUS MENTIONNERONS DANS NOTRE COMMUNIQUE LA PERSPECTIVE DE CE TRILOGUE ET NOUS SERONS CONDUITS LORSQUE MON VOYAGE SERA TERMINE A PRENDRE EN EFFET CERTAINES INITIATIVES POUR EN APPROFONDIR LA PREPARATION AVEC NOS PARTENAIRES EUROPEENS, AVEC NOS INTERLOCUTEURS AFRICAINS ET AVEC NOS AMIS ARABES.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - ABOU DHABIENNES` QUESTION.- MONSIEUR LE PRESIDENT, J'AVAIS BEAUCOUP DE QUESTIONS A VOUS POSER, MAIS JE SAIS COMBIEN VOTRE TEMPS EST PRECIEUX ET LIMITE C'EST POURQUOI JE ME LIMITERAI A UNE DERNIERE QUESTION, SI VOUS LE PERMETTEZ. J'AI APPRIS DE SOURCE INFORMEE QUE LE CHEIKH ZAYED ESTIME QUE VOUS POURREZ JOUER LE ROLE DE MESSAGER ENTRE L'EUROPE ET LE MONDE ARABE. J'AIMERAIS SAVOIR COMMENT VOUS POURRIEZ ENVISAGER DE JOUER CE ROLE DE MESSAGER.
- LE PRESIDENT.- JE CROIS QUE NOUS AVONS TOUS CONTRIBUE A DEVELOPPER UNE MEILLEURE COMPREHENSION ENTRE LES PAYS DU MONDE ARABE ET LES PAYS D'EUROPE, ET DONC CHACUN DE NOUS PEUT LE FAIRE ET, DANS LA MESURE OU JE PEUX Y CONTRIBUER, JE M'EN REJOUIS. CELA ETAIT L'OBJET DE MA VISITE DANS LES ETATS DE LA REGION DU GOLFE ET PARTICULIEREMENT DANS L'ETAT DES EMIRATS ARABES UNIS. JE CROIS EN EFFET QUE SI L'OPINION PUBLIQUE AVAIT PU ETRE LE TEMOIN DE NOS ENTRETIENS CE MATIN DANS CETTE MEME PIECE, PUISQUE C'EST ICI QU'ETAIT ASSIS CHEIKH ZAYED ET J'ETAIS A CETTE MEME PLACE, ELLE AURAIT CONSTATE EN EFFET QUE NOUS POUVONS PARLER AVEC BEAUCOUP D'AMITIE ET DE CONFIANCE DES GRAVES PROBLEMES QUI SE POSENT DANS LE MONDE A L'HEURE ACTUELLE, ET QUE DONC LA COMPREHENSION ENTRE NOUS N'EST PAS UNE COMPREHENSION ARTIFICIELLE MAIS QU'ELLE REPOSE SUR DES ANALYSES ET SUR DES CONCEPTIONS DES RELATIONS INTERNATIONALES QUI SONT TOUT A FAIT SEMBLABLES, ET A CET EGARD, BIEN ENTENDU A MON RETOUR EN FRANCE, JE PRENDRAI LES DISPOSITIONS NECESSAIRES POUR INFORMER L'ENSEMBLE DE NOS PARTENAIRES EUROPEENS DES REFLEXIONS, DES CONCLUSIONS ET DES PROPOSITIONS QUE JE TIRERAI DE MON VOYAGE DANS CET ETAT.\
JOURNALISTE.- MERCI MONSIEUR LE PRESIDENT ET JE VOUS SOUHAITE PLEIN DE SUCCES. LE PRESIDENT.- JE VOUDRAIS PROFITER DE LA FACILITE QUE M'OFFRE LA TELEVISION POUR REMERCIER D'ABORD LES AUTORITES DE L'ETAT DES EMIRATS ARABES UNIS, CHEIKH ZAYED ET CHEIKH RACHED, DE L'HOSPITALITE SI GENEREUSE ET SI BIENVEILLANTE QU'ILS M'ONT OFFERTE, AINSI QU'AUX MINISTRES FRANCAIS QUI M'ACCOMPAGNAIENT ET JE LEUR EXPRIME ICI MA GRATITUDE. JE VOUDRAIS EGALEMENT REMERCIER LA POPULATION, LE PEUPLE DE L'ETAT DES EMIRATS ARABES UNIS DE L'ACCUEIL QU'ILS M'ONT RESERVE DANS LES RUES D'ABOU DHABI AU MOMENT OU PASSAIT LE CORTEGE. JE VOYAIS CEUX QUI M'APPLAUDISSAIENT ET CEUX QUI ME FAISAIENT DES SIGNES ET JE COMPRENAIS QU'ILS APPROUVAIENT PAR CELA L'OBJET MEME DE MON VOYAGE, LE PREMIER VOYAGE D'UN PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE DANS CET ETAT, ET QUI ETAIT UN VOYAGE POUR LA PAIX ET L'AMITIE.\

Voir tous les articles et dossiers