Publié le 1 décembre 1975

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A L'OCCASION DU CONSEIL EUROPEEN DE ROME SUR LA CONSTRUCTION DE L'EUROPE, LUNDI 1ER DECEMBRE 1975

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A L'OCCASION DU CONSEIL EUROPEEN DE ROME SUR LA CONSTRUCTION DE L'EUROPE, LUNDI 1ER DECEMBRE 1975

1 décembre 1975 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A L'OCCASION DU CONSEIL EUROPEEN DE ROME SUR LA CONSTRUCTION DE L'EUROPE, LUNDI 1ER DECEMBRE 1975 - PDF 141 Ko
`POLITIQUE EXTERIEURE` MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, MESSIEURS LES PREMIERS MINISTRES, JE NE VEUX PAS LAISSER SANS ECHO LES AIMABLES PAROLES DE BIENVENUE QUE VOUS VENEZ DE NOUS ADRESSER AU NOM DU PEUPLE ITALIEN. ET JE SUIS SUR D'INTERPRETER LE SENTIMENT DU CONSEIL_EUROPEEN EN VOUS EXPRIMANT NOTRE GRATITUDE POUR LA SOMPTUEUSE ET AMICALE HOSPITALITE DONT NOUS SOMMES LES BENEFICIAIRES, ET DONT ROME CONSERVE LE SECRET. AU_COEUR DE LA VILLE QUI RESUME UNE SI LARGE PART DE NOTRE HERITAGE COMMUN, ET DANS LAQUELLE FUT SCELLEE PAR LE TRAITE NOTRE ESPERANCE COMMUNE, CE PALAIS REMPLI DES ECHOS DE L'HISTOIRE EST LE _CADRE IDEAL POUR EVOQUER LES PERSPECTIVES DE NOTRE AVENIR EUROPEEN. VOS PROPOS, MONSIEUR LE PRESIDENT, NE RELEVAIENT PAS DE LA SIMPLE COURTOISIE. NOUS AVONS TOUS ETE SENSIBLES, J'EN SUIS CONVAINCU, A L'APPEL QUE VOUS NOUS AVEZ LANCE. EN EVOQUANT LES ASPIRATIONS DU PEUPLE ITALIEN QUI SONT CELLES DE TOUS LES PEUPLES EUROPEENS, VOUS AVEZ DEGAGE LA SIGNIFICATION DE LA TACHE QUI NOUS REUNIT ICI, ET LA VERITABLE DIMENSION DES RESPONSABILITES QUI SONT LES NOTRES. VOTRE APPEL EST D'AUTANT PLUS LE BIENVENU QUE LA CONSTRUCTION EUROPEENNE EST ARRIVEE AUJOURD'HUI A UN TOURNANT. L'ELAN QUI A PORTE NOTRE COMMUNAUTE DEPUIS LES ORIGINES S'EST TROUVE FREINE AU-COURS DES TROIS OU QUATRE DERNIERES ANNEES PAR UNE SERIE DE FACTEURS EXTERNES OU INTERNES. IL LUI A FALLU ASSURER SON ELARGISSEMENT A DE NOUVEAUX MEMBRES £ FAIRE FACE AUX CONSEQUENCES MULTIPLES DE LA CRISE ECONOMIQUE ET ENERGETIQUE. LE MOMENT EST MAINTENANT VENU DE REPRENDRE NOTRE MARCHE EN AVANT. C'EST CE QUE L'EUROPE ATTEND DE NOUS. NOUS DEVONS EN MANIFESTER CLAIREMENT, EN HOMMES_D_ETAT, LA VOLONTE. L'ORDRE_DU_JOUR DE NOTRE PRESENTE SESSION TEMOIGNE DE LA CONSCIENCE QUE NOUS AVONS DE CETTE NECESSITE\
`POLITIQUE EXTERIEURE` AVEC L'ELECTION AU SUFFRAGE DIRECT DE L'ASSEMBLEE_EUROPEENNE, NOUS ABORDONS UNE ETAPE ESSENTIELLE DU DEVELOPPEMENT INSTITUTIONNEL ET DEMOCRATIQUE DE LA COMMUNAUTE. J'AI LE FERME ESPOIR QUE NOUS SAURONS DEPASSER LES OPTIQUES ETROITES, POUR DEFINIR DES ORIENTATIONS REELLEMENT EUROPEENNES CONFORMES A LA LOGIQUE DU SUFFRAGE UNIVERSEL. EN EVOQUANT LES DIFFERENTS CHAPITRES DE L'ACTIVITE COMMUNAUTAIRE, QU'IL S'AGISSE DU BUDGET OU DE LA POLITIQUE AGRICOLE COMMUNE, NOUS AVONS LE SOUCI DE PROCEDER A UNE MISE EN ORDRE, RESPECTUEUSE BIEN ENTENDU DES PRINCIPES QUI GARANTISSENT LE CARACTERE EUROPEEN DE NOTRE ENTREPRISE, MAIS OUVERTE AUX LECONS DE L'EXPERIENCE. ENFIN, AU MOMENT OU VA S'OUVRIR A L'ECHELLE MONDIALE UN DEBAT CAPITAL SUR UN NOUVEL ORDRE ECONOMIQUE INTERNATIONAL `CCEI`, NOUS AVONS A NOUS CONCERTER SUR LA PLACE QUE LA COMMUNAUTE `CEE` VA Y OCCUPER, ET SUR L'INFLUENCE QU'ELLE ENTEND EXERCER. JE SOUHAITE QUE NOUS SACHIONS LE FAIRE EN AFFIRMANT LA COHESION DE LA COMMUNAUTE. IL Y VA DU SUCCES D'UNE CONFERENCE QUI PORTE DE GRANDS ESPOIRS. IL Y VA AUSSI DE LA CREDIBILITE DE L'EUROPE VIS-A-VIS DES AUTRES, ET VIS-A-VIS D'ELLE-MEME. SI J'AI TENU A MENTIONNER BRIEVEMENT LES THEMES PRINCIPAUX DE NOS TRAVAUX, C'EST PARCE QUE JE CROIS PROFONDEMENT QUE C'EST EN AFFIRMANT A PROPOS DE CHACUN D'EUX NOTRE VOLONTE EUROPEENNE QUE NOUS FERONS DE CETTE REUNION DE ROME `CONSEIL_EUROPEEN` UNE ETAPE MAJEURE DE LA CONSTRUCTION EUROPEENNE. IL Y VA DE L'ESPOIR ET DE LA CONFIANCE DE NOS PEUPLES. TEL EST LE VOEU QUE JE VOUDRAIS FORMULER EN LEVANT MON VERRE EN VOTRE HONNEUR, MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, EN L'HONNEUR DE L'ITALIE A QUI NOUS DEVONS TANT ET DONT NOUS ATTENDONS ENCORE BEAUCOUP, EN L'HONNEUR DE L'EUROPE ENFIN, DEESSE VENUE DE LA MYTHOLOGIE, ET QUE NOUS DEVONS FAIRE ENTRER DANS L'HISTOIRE\

Voir tous les articles et dossiers