Publié le 12 décembre 1974

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A LA MAIRIE DE POINTE-A-PITRE ILE DE LA GUADELOUPE LE JEUDI 12 DECEMBRE 1974

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A LA MAIRIE DE POINTE-A-PITRE ILE DE LA GUADELOUPE LE JEUDI 12 DECEMBRE 1974

12 décembre 1974 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A LA MAIRIE DE POINTE-A-PITRE ILE DE LA GUADELOUPE LE JEUDI 12 DECEMBRE 1974 - PDF 264 Ko
MONSIEUR LE MAIRE, MONSIEUR LE PREFET, MONSIEUR LE SECRETAIRE_D_ETAT, MESDAMES ET MESSIEURS LES CONSEILLERS_MUNICIPAUX, MESSIEURS LES PARLEMENTAIRES, PONTOISES ET PONTOIS, JE VOUDRAIS D'ABORD VOUS REMERCIER, MONSIEUR LE MAIRE, ET REMERCIER LES GUADELOUPEENNES ET LES GUADELOUPEENS, LES PONTOISES ET LES PONTOIS, DE LA CHALEUR ET DE L'AMITIE DE LEUR ACCUEIL. INAUGURER A POINTE-A-PITRE LE PREMIER VOYAGE DEPARTEMENTAL DE SON SEPTENNAT, C'EST ASSUREMENT POUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE UN GRAND HONNEUR ET UNE GRANDE JOIE. POINTE-A-PITRE EST UNE GRANDE VILLE OUVERTE SUR LE MONDE ET PRETE AUX TRANSFORMATIONS QUI L'IMPOSENT DEJA COMME UN GRAND CENTRE ECONOMIQUE, COMMERCIAL ET INTELLECTUEL DE VOTRE ARCHIPEL. S'IL EN EST AINSI, C'EST GRACE-AU COURAGE, C'EST GRACE A L'ELAN DES PONTOIS DONT LES REMARQUABLES EFFORTS PREPARENT ICI UNE BELLE REVANCHE SUR LE SORT QUI LEUR A SOUVENT DANS LE PASSE MESURE SES FAVEURS. C'EST AUSSI GRACE AU DEVOUEMENT DES RESPONSABLES DE CETTE CITE ET DONC DE SON MAIRE DONT LA GESTION S'INSPIRE SOUVENT AVEC SUCCES D'IDEES NOVATRICES. C'EST GRACE ENFIN A LA COOPERATION ET A LA SOLIDARITE DE LA COMMUNAUTE NATIONALE QUI A FOI DANS L'AVENIR DE LA GUADELOUPE ET QUI SOUHAITE LOYALEMENT ET FRATERNELLEMENT SON INTEGRATION COMPLETE AU-SEIN DE NOTRE PATRIE COMMUNE. VOTRE CONVICTION, MONSIEUR LE MAIRE, EST UN PEU DIFFERENTE ET JE DIS SEULEMENT APRES VOUS AVOIR ECOUTE, SEULEMENT UN PEU DIFFERENTE. J'ENREGISTRE CETTE DIVERGENCE SANS DEPLAISIR, CROYEZ-LE BIEN. D'ABORD PARCE QU'ELLE VIENT D'UN ESPRIT QUI NE PASSE PAS POUR SECTAIRE, MAIS SURTOUT PARCE QU'ELLE SOULIGNE, ET CE N'EST PAS SANS IMPORTANCE DANS LE MONDE ACTUEL, QU'ENTRE FRANCAIS ET EN PRESENCE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, IL EST POSSIBLE DE DIRE TOUT CE QU'ON PENSE. VOUS DIRAI-JE DE MEME, DE LA MEME MANIERE, QU'IL NE FAUT PAS PENSER ET QU'IL NE FAUT PAS DIRE TROP DE MAL DE CE QU'IL EST CONVENU D'APPELER D'UN MOT QUI, EVIDEMMENT, N'EST GUERE POETIQUE, LA DEPARTEMENTALISATION. CES TERRES FRANCAISES DES ANTILLES CONSTITUENT ET VOUS LE SAVEZ BIEN, DANS LE MONDE ACTUEL, DES ENTITES DE TAILLE MOYENNE, SEPAREES LES UNES DES AUTRES A UNE TRES GRANDE DISTANCE DE LA METROPOLE, VOUS L'AVEZ RAPPELE, ET DANS UN ENVIRONNEMENT DIFFERENT. ELLES SONT DONC, ET VOUS LE SAVEZ, PARTICULIEREMENT VULNERABLES. C'EST POURQUOI IL EST NECESSAIRE QUE LES LIENS QUI UNISSENT DEPUIS SI LONGTEMPS CES ILES A L'ENSEMBLE METROPOLITAIN SOIENT PARTICULIEREMENT SOLIDES ET QU'IL N'Y AIT AUCUNE AMBIGUITE DANS LEURS RELATIONS AVEC LA METROPOLE. C'EST A CELA QUE REPOND CE MOT DE DEPARTEMENTALISATION, ET C'EST CE QUE COMPREND TRES PROFONDEMENT, J'EN SUIS SUR, LA POPULATION GUADELOUPEENNE\
PERSONNE NE PEUT NIER QU'EN-MATIERE DE PROTECTION SOCIALE, QU'EN-MATIERE DE DROIT POLITIQUE, LA DEPARTEMENTALISATION N'AIT MIS EN_PLACE UN SYSTEME D'EGALITE ET DE SOLIDARITE TRES COMPARABLE A CELUI DE LA METROPOLE QUI EST, VOUS LE SAVEZ, UN DES PLUS AVANCES DU MONDE. ON DOIT A LA VERITE, JE CROIS, DE LE DIRE. ON DOIT A L'HISTOIRE, NOTRE LONGUE HISTOIRE COMMUNE DE PROCLAMER QU'A CET EGARD LA DEPARTEMENTALISATION A EU D'HEUREUSES CONSEQUENCES. MAIS EN REVANCHE, CE SUCCES-LA NE DOIT PAS, EN DONNANT BONNE CONSCIENCE A LA COLLECTIVITE NATIONALE, LA DISPENSER D'ACCORDER A VOTRE DEPARTEMENT ET A VOTRE POPULATION LES MOYENS DE TRAVAIL ET DE L'ACTION PRODUCTIVE SEULS CAPABLES, EN EFFET, D'ASSURER AUX GUADELOUPEENS UNE PROSPERITE REELLE ET DURABLE. CAR IL EST VRAI QU'UNE SOLIDARITE QUI NE SERAIT REDUITE QU'A ELLE-MEME ET QUI NE SERVIRAIT PAS LES MOYENS DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE SERAIT DE L'ASSISTANCE ET NE SERAIT PAS DE LA SOLIDARITE\
QUEL EST MON PROGRAMME A CET EGARD QUE JE VAIS DEVELOPPER PENDANT CETTE VISITE OFFICIELLE CHEZ VOUS ? APRES LA DEPARTEMENTALISATION POLITIQUE ET SOCIALE, LA DEPARTEMENTALISATION ECONOMIQUE. TOUTES LES ENERGIES DE LA GUADELOUPE AVEC LE CONCOURS SANS FAILLE DE TOUTES CELLES QUI SE MANIFESTENT EN D'AUTRES PARTIES DE LA REPUBLIQUE, DOIVENT ETRE MOBILISEES, COMME VOUS LE SOUHAITEZ, MONSIEUR LE MAIRE, POUR GAGNER LA BATAILLE DE LA CROISSANCE DE LA PRODUCTION ET DU DEVELOPPEMENT DE L'EMPLOI. JE DIRAI CE SOIR, A BASSE-TERRE, ET JE DIRAI DEMAIN ET APRES DEMAIN EN MARTINIQUE, DANS QUELLES CONDITIONS NOUVELLES CETTE POLITIQUE ECONOMIQUE DOIT SE DEPLOYER ET QUELS MOYENS NOUVEAUX SERONT MIS A LA DISPOSITION DES ANTILLAIS POUR QUE CETTE POLITIQUE PUISSE CHANGER D'UNE MANIERE DECISIVE LEURS CONDITIONS_DE_VIE ET LEUR SORT. A CETTE FIN, MONSIEUR LE MAIRE, MESDAMES, MESSIEURS, LA GUADELOUPE, COMME DU RESTE D'AILLEURS LES AUTRES DEPARTEMENTS FRANCAIS, DOIT POUVOIR FONDER SON DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE SUR L'ASSISE POLITIQUE, JURIDIQUE ET ADMINISTRATIVE QUI EN FAIT L'EGALE DES AUTRES DEPARTEMENTS. ICI, A POINTE-A-PITRE, C'EST CETTE EGALITE DE DROIT, DE POUVOIR ET DE DEVOIR QUI A DEJA CONTRIBUE AUX HEUREUSES METAMORPHOSES QUI SE SIGNALENT DES L'ARRIVEE A L'OBSERVATEUR. GRACE-AUSSI AU TRAVAIL DES PONTOISES ET DES PONTOIS ET DE CETTE JEUNESSE ARDENTE QUE J'AI APERCUE AUJOURD'HUI, A LEUR ARDEUR QUI TROUVERA ENCORE A S'EMPLOYER POUR ACHEVER LES MULTIPLES OUVRAGES QUI SE CONSTRUISENT ET POUR OUVRIR DE NOUVEAUX CHANTIERS\
L'EXTENSION DE SON PORT VA SE POURSUIVRE AVEC LA CREATION D'UN QUAI CEREALIER FINANCE PAR LE MINISTERE DE L'EQUIPEMENT, MINISTERE TECHNIQUE QUI INTERVIENT PRECISEMENT PARCE QUE LA GUADELOUPE, EN DEPIT DE L'ELOIGNEMENT, DOIT ETRE TRAITEE SUR UN PIED D'EGALITE AVEC LES REGIONS MARITIMES METROPOLITAINES, D'UN QUAI DE MARCHANDISES DIVERSES FINANCE PAR LE FOND EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT PARCE QUE LA GUADELOUPE FAIT EGALEMENT PARTIE DE LA COMMUNAUTE_ECONOMIQUE_EUROPEENNE DONT ELLE DOIT POUVOIR ATTENDRE, SANS RETARD, DES AVANTAGES BIEN PLUS SUBSTANTIELS. A CET EGARD, JE VOUS INDIQUE, MONSIEUR LE MAIRE, PUISQUE VOUS AVEZ ATTIRE MON ATTENTION SUR CE POINT, QUE LA COMPOSITION DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU PORT VA ETRE PROCHAINEMENT MODIFIEE. LA ROUTE QUI CONTOURNE VOTRE CITE, LA CONSTRUCTION D'UN IMPORTANT CENTRE UNIVERSITAIRE =ENSEIGNEMENT SUPERIEUR=, LA REALISATION D'UN HOPITAL DE PLUS_DE 500 LITS =SANTE PUBLIQUE=, LA CONSTRUCTION PREVUE DE 1 200 LOGEMENTS, VOILA AUTANT D'INVESTISSEMENTS NECESSAIRES A L'ESSOR DE VOTRE CITE ET QUI RESSEMBLENT COMME DES FRERES AUX INVESTISSEMENTS QUE NOUS PREVOYONS DANS LES CITES DE LA METROPOLE\
MAIS, MONSIEUR LE MAIRE, MESDAMES, MESSIEURS, POUR VOUS COMME POUR MOI, LA COMMUNAUTE HUMAINE N'EST PAS SEULEMENT FONDEE SUR DES CONSIDERATIONS MATERIELLES. LA METROPOLE SAIT QUE SES RESPONSABILITES SONT PLUS VASTES, ELLE SAIT QU'ELLE DOIT ETRE FRATERNELLE. DE MEME, LA MISSION DES GUADELOUPEENS ET SPECIALEMENT DES PONTOIS NE SE LIMITE PAS A ASSURER LEUR PROPRE DEVELOPPEMENT, AUSSI IMPORTANT SOIT-IL £ LEUR MISSION NOUVELLE DANS LE MONDE OU NOUS VIVONS, C'EST DE S'OUVRIR DAVANTAGE ENCORE AUX AUTRES FRANCAIS, MAIS EGALEMENT LA OU VOUS ETES, D'AIDER A LA COMMUNICATION AVEC LES HOMMES DU GRAND CONTINENT VOISIN, AVEC CEUX D'AUTRES PARTIES DU MONDE AUSSI QUE JE CONNAIS BIEN, ET QUE VOUS CONNAISSEZ VOUS-MEMES PAR AFFINITE ET PAR INTUITION PROFONDE. JE VOUDRAIS VOUS DIRE ENFIN, CAR C'EST LE DEUXIEME THEME DE MON VOYAGE, APRES LA DEPARTEMENTALISATION ECONOMIQUE, QUE LA SOCIETE FRANCAISE A LAQUELLE VOUS APPARTENEZ ET QUE J'AI RECU LA MISSION DE CHANGER, DOIT ETRE JUSTE ET FRATERNELLE. JE SOUHAITE MEME A CET EGARD, VOUS LE SAVEZ, QU'ELLE DEVIENNE EXEMPLAIRE. A CET EGARD TOUS LES VESTIGES DES INJUSTICES ET DES INEGALITES EXCESSIVES PROVENANT DU PASSE DOIVENT ETRE RAPIDEMENT BALAYES ET EFFACES, ICI COMME AILLEURS ET CE SERA D'AILLEURS LE MEILLEUR DE NOTRE TACHE. AU NOM DE TOUS NOS COMPATRIOTES, JE VOUS REMERCIE, JE REMERCIE LES PONTOISES ET LES PONTOIS QUE LA FRANCE VA REGARDER AUJOURD'HUI ET QUI MANIFESTENT LEUR JOIE D'ETRE FRANCAIS, AVEC MOI, AUTANT QUE MOI. BONNE CHANCE, LES ANTILLAIS, ET VIVE LA FRANCE\

Voir tous les articles et dossiers