Patrice de Mac Mahon
1873 - 1879

Portait officiel : Patrice de Mac Mahon
Portrait officiel de Patrice Mac Mahon
© La Documentation française. Photo Eugène Appert

13 juillet 1808
Naissance au château de Sully, près d'Autun, de Marie Edme Patrice Maurice de Mac Mahon, d'une famille d'origine irlandaise

1825-1827
École militaire de Saint-Cyr

1830
Expédition d'Alger

1833
Nommé capitaine

1836
Aide de camp du duc de Nemours, second fils de Louis-Philippe

13 octobre 1837
Blessé lors de la prise de Constantine.

1845
Nommé colonel (en poste au Maroc).

1848
Nommé général de brigade

14 mars 1854
Mariage avec Élisabeth de la Croix de Castries.

8 septembre 1855
Il prend le bastion de Malakoff lors de la guerre de Crimée.

1856
Nommé sénateur de l'Empire.

1858
Nommé commandant supérieur des forces de terre et de mer en Algérie (nouvelle appellation des fonctions de gouverneur).

4 juin 1859
En Italie, il remporte la victoire de Magenta contre les Autrichiens. Napoléon III le fait maréchal et duc de Magenta sur le champ de bataille.

18 octobre 1861
Il représente la France au couronnement de Guillaume Ier de Prusse

1864
Il retourne en Algérie dont il devient gouverneur général

23 juillet 1870
Prend le commandement du Ier corps de l'armée du Rhin

4 et 6 août 1870
Défaites de Wissembourg et de Friischwiller

1er septembre 1870
Battu et blessé à Sedan

29 septembre 1870-15 mars 1871
Prisonnier des Prussiens

8 avril 1871
Nommé à la tête de l'armée versaillaise, il réprime la Commune de Paris

24 mai 1873
Connu pour ses opinions légitimistes, il est élu président de la République, à la suite de la démission de Thiers, dans l'attente d'une restauration de la monarchie. Le duc de Broglie, vice-président du Conseil et en charge des Affaires étrangères, forme un gouvernement dit d' « ordre moral »

20 novembre 1873
Instauration du septennat

30 janvier 1875-16 juillet 1875
Vote d'une série de lois constitutionnelles qui posent les fondements de la IIIe République
Gouvernement d'Armand Dufaure (républicain modéré), le premier à prendre le titre de président du Conseil

Décembre 1876
Gouvernement de Jules Simon. Le Président ne s'entend pas avec Jules Simon et lui adresse, le 16 mai 1877, une lettre dont la dureté qui provoque la démission du Président du Conseil.

Mai 1877
Deuxième gouvernement de Broglie.

25 juin 1877
Le président dissout la Chambre des députés, mais le nouveau scrutin conforte la majorité républicaine

Octobre 1877
Jules Dufaure est à nouveau président du Conseil. Mac-Mahon, en conflit avec le gouvernement, doit reconnaître le caractère constitutionnel de son irresponsabilité et de l'indépendance des ministres.

Janvier 1879
Majorité républicaine au Sénat. Le gouvernement procède à de nombreux changements dans la haute fonction publique

30 janvier 1879
Le président Mac-Mahon démissionne

8 octobre 1893
Mort  au château de La Forest près de Montargis. 

22 octobre 1893
Obsèques nationales aux Invalides

 

Source : Service des archives et de l'information documentaire de la Présidence de la République

Bibliographie :

Gabriel de Broglie : Mac Mahon ; Librairie Académique Perrin, 2000.

Adolphe Thiers

Adolphe Thiers

Jules Grévy

Jules Grévy