Publié le 19 mars 2009

Lettre de M. Nicolas Sarkozy, Président de la République, adressée à Mme Aviva et M. Noam Shalit, sur la détermination de la France à faire libérer leur fils Gilad retenu en otage à Gaza, le 19 mars 2009.

Lettre de M. Nicolas Sarkozy, Président de la République, adressée à Mme Aviva et M. Noam Shalit, sur la détermination de la France à faire libérer leur fils Gilad retenu en otage à Gaza, le 19 mars 2009.

19 mars 2009 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Lettre de M. Nicolas Sarkozy, Président de la République, adressée à Mme Aviva et M. Noam Shalit, sur la détermination de la France à faire libérer leur fils Gilad retenu en otage à Gaza, le 19 mars 2009. - PDF 70 Ko
Chère Aviva, cher Noam,
Je sais que cette lettre vous trouvera sous une tente. Celle que vous avez plantée, au regard de tous, à Jérusalem, pour rappeler à chacun votre détermination à faire libérer votre fils Gilad. Je sais aussi que cette lettre vient marquer un inacceptable anniversaire, auquel aucun d'entre nous ne se résout, celui du 1000ème jour de détention de Gilad.
Permettez-moi de vous témoigner à nouveau toute ma solidarité face à la terrible épreuve, ainsi que mon admiration devant la force de votre dignité. Gilad est aussi Français. Et la France, en ce jour, est avec lui.
Je vous l'ai dit lors de nos rencontres à Jérusalem et à Paris, et je n'ai cessé de le répéter : la libération immédiate et inconditionnelle de Gilad est pour mon pays et pour moi-même une priorité.
La France exige la libération de Gilad et continuera sans relâche ses efforts de conviction et de persuasion, auprès de tous ceux qui parlent ou peuvent parler aux ravisseurs de votre fils.
En ce triste jour, je suis avec vous, chère Aviva, cher Noam. Toute la France espère comme vous la libération de Gilad. Soyez assurés que je ferai tout pour l'obtenir.
Votre cordialement
(Mention manuscrite en italique)

Sur le même thème

Voir tous les articles et dossiers