Ayant acquis l’hôtel d’Évreux en 1753 sur ses propres deniers, la marquise de Pompadour, favorite du roi Louis XV, accueille ses amis dans cette chambre de parade, espace de réception distinct de l’espace plus intime de sa chambre à coucher. 

De nos jours, le Président de la République y accorde certaines audiences, et y donne exceptionnellement des dîners. C’est ici qu’ont été réunis les chefs d’État européens le 18 novembre 1989, quelques jours seulement après la chute du mur de Berlin, et que s’est repensé l’équilibre européen au sortir de la Guerre froide qui avait divisé notre continent. 

Le décor des boiseries date de la construction de l’hôtel d’Évreux, soit du XVIIIe siècle, contrairement aux dessus-de-porte du Second Empire. Ils représentent quatre déesses de la mythologie romaine : Diane, déesse de la chasse, endormie, couronnée du croissant de lune ; Junon, épouse de Jupiter, tenant le sceptre, accompagnée d’un paon ; Minerve, déesse de la guerre et de la sagesse, armée d’une lance et d’un bouclier ; Vénus, déesse de la beauté, tenant un miroir. 

Sur ces boiseries anciennes se sont surimposées des œuvres d’art modernes qui réinventent le décor : en ce moment, deux sculptures de Pablo Picasso répondent à la tapisserie du peintre Juan Miró.