Publié le 17 janvier 2007

Déclaration de M. Jacques Chirac, Président de la République, sur la lutte contre les disparitions et l'exploitation sexuelle des enfants, à Paris le 17 janvier 2007.

Déclaration de M. Jacques Chirac, Président de la République, sur la lutte contre les disparitions et l'exploitation sexuelle des enfants, à Paris le 17 janvier 2007.

17 janvier 2007 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Déclaration de M. Jacques Chirac, Président de la République, sur la lutte contre les disparitions et l'exploitation sexuelle des enfants, à Paris le 17 janvier 2007. - PDF 114 Ko
Majestés,
Mesdames,
Cher Elie WIESEL,
Monsieur le Secrétaire général d'Interpol,
Monsieur le Vice Président de la Commission européenne,
Madame la Commissaire européenne,
Mesdames et Messieurs les Ministres,
Mesdames et Messieurs,
Mes Chers amis,
Je suis particulièrement heureux d'accueillir à l'Elysée -à l'invitation de mon épouse Bernadette- leurs majestés la Reine Sylvia de Suède et la Reine Paola de Belgique -à qui je tiens à rendre un particulier hommage pour avoir été à l'initiative de cette réunion- heureux de recevoir aussi Madame MOUBARAK, Madame POUTINE, Madame BUSH, Madame BARROSO, Madame KWASNIEWSKA, Madame MATVIENKO, Gouverneur de Saint-Pétersbourg.
Les enfants portent l'avenir de l'humanité. Ils sont ce que nous avons de plus précieux. Le coeur de la famille et de la société. Une promesse toujours renouvelée.
Et notre devoir absolu est de les protéger.
Quand un enfant est enlevé, quand un enfant est martyrisé, quand un enfant est souillé, chacun ressent la souffrance de la victime, chacun partage l'angoisse indicible de ses parents, chacun est révolté, mais surtout, chacun est concerné.
Les disparitions et l'exploitation sexuelle des enfants sont un des grands fléaux de notre temps. Ces drames appellent une mobilisation de l'ensemble de la société -autorités publiques, acteurs privés, associations-. Ils appellent la plus large coopération internationale, afin, notamment, d'enrayer le développement effrayant de la pédophilie et de la pornographie enfantine sur Internet.
Mesdames,
Vous êtes connues et respectées dans le monde entier. Chacun sait votre engagement au service des plus nobles causes, au service de celles et de ceux qui souffrent, au service des plus faibles et des plus démunis.
Votre présence aujourd'hui à Paris est un message d'espoir. Elle marque une prise de conscience des dangers qui pèsent sur nos enfants et de l'exigence d'une nouvelle mobilisation internationale pour les protéger.
Je ne doute pas que ce message sera entendu. D'ores et déjà, la perspective de votre réunion d'aujourd'hui a permis de donner une nouvelle et forte impulsion à la coopération européenne dans ce domaine. Je tiens, à cet égard, à saluer l'action très remarquable des deux commissaires européens ici présents et que vous aurez l'occasion, d'ailleurs, d'écouter tout à l'heure. C'est aussi en se mobilisant efficacement sur des questions difficiles de cette nature que l'Europe parviendra à répondre aux préoccupations et aux attentes de ses citoyens.
Avant de conclure, je tiens à saluer très chaleureusement toutes les associations représentées dans cette salle. Cette réunion est aussi un hommage, un grand hommage à leur action, à leur action constante au service de la cause des enfants.
Mesdames et Messieurs,
Je vous remercie.

Sur le même thème

Voir tous les articles et dossiers