Publié le 27 mai 2006

Déclaration de M. Jacques Chirac, Président de la République, sur les relations franco-chiliennes et la présence française au Chili, à santiago du Chili le 27 mai 2006.

Déclaration de M. Jacques Chirac, Président de la République, sur les relations franco-chiliennes et la présence française au Chili, à santiago du Chili le 27 mai 2006.

27 mai 2006 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Déclaration de M. Jacques Chirac, Président de la République, sur les relations franco-chiliennes et la présence française au Chili, à santiago du Chili le 27 mai 2006. - PDF 214 Ko

Madame et Messieurs les Ministres,
Messieurs les Parlementaires,
Mesdames et Messieurs les représentants des Français du Chili,
Madame l'Ambassadeur,
Mes chers compatriotes,
Mes Chers amis,
Je suis, bien sûr, heureux de rencontrer aujourd'hui celles et ceux qui représentent notre pays, si loin de nos frontières. Ce beau lycée de l'Alliance française, qui assure à la jeunesse de nos deux pays une formation riche de l'apport de nos deux cultures, nous offre un cadre superbe et privilégié et j'en remercie chaleureusement son proviseur et ses responsables.
Je suis venu rendre hommage à ce Chili, dont la nouvelle Présidente incarne si bien le changement profond. Je suis venu témoigner de la confiance et de l'appui de la France à ce pays qui, depuis le retour de la démocratie, constitue, en Amérique latine, un exemple de maturité, d'équilibre, de restauration maîtrisée de la démocratie.
Fier d'une démocratie ainsi restaurée dans un esprit de réconciliation nationale, engagé dans un développement économique maîtrisé et spectaculaire, attentif à l'équilibre de sa société, comme en témoigne le dernier discours qu'a fait le 21 mai dernier la Présidente à Valparaiso, ouvert au monde et responsable, le Chili indiscutablement force l'admiration.
Au cours de mes entretiens avec la Présidente, j'ai pu constater combien nos deux convergences étaient grandes dans bien des domaines.
Un passé riche nous unit. Un passé fait d'échanges et d'affinités intellectuelles, mais aussi de combats communs menés pour la défense de la liberté.
Aujourd'hui, cette communauté de valeurs nous réunit dans l'action. Nous partageons une même vision de la société internationale, de l'exigence d'un multilatéralisme renforcé, une même volonté d'agir pour un monde plus juste dans une globalisation mieux régulée, le même souci de préserver les ressources de notre planète. En témoigne le rôle actif que joue le Chili dans le projet que nous portons ensemble pour doter l'aide publique au développement de financements qui soient stables et innovants. De même, son engagement au sein de la force des Nations Unies pour restaurer la stabilité et une vie à peu près normale en Haïti, et sa participation exemplaire aux mécanismes du protocole de Kyoto.
Mes chers compatriotes,
Vous êtes les témoins et les acteurs privilégiés de cette relation entre la France et le Chili. Je sais que vous formez une communauté jeune, dynamique, pleinement intégrée à la société chilienne, et que vous êtes, jour après jour, les artisans du dialogue entre nos nations.
Sur le plan économique, les savoir-faire de la France et sa créativité sont portés au Chili par plus de 140 entreprises, c'est-à-dire deux fois plus qu'il y a 15 ans. Ici sont présents les fleurons de nos grandes sociétés. Je veux aussi saluer ces Petites et Moyennes Entreprises, notamment innovantes, et qui ont su jouer la carte du Chili dans des secteurs de pointe ultra performants. Tous, vous partagez cette ambition de l'excellence. Tous, vous travaillez en symbiose avec vos partenaires chiliens. Le potentiel de ce pays, ses besoins en transferts de technologie, confirment qu'il reste encore beaucoup d'opportunités pour la France à saisir au Chili.
J'ajoute, mes chers compatriotes, que vous portez ce dynamisme et vous avez raison de le faire. Ne vous laissez pas impressionner par des commentaires chagrins que l'on peut parfois entendre ou lire. La France est aujourd'hui la cinquième puissance mondiale en termes de Produit intérieur brut, et améliore son score. La France est aujourd'hui le troisième exportateur mondial de services. La France est aujourd'hui le deuxième investisseur dans le monde, juste derrière les Etats-Unis. La France est la première terre d'accueil des investissements directs étrangers dans le monde, à égalité avec la Chine. En France, il y a deux millions cinq cent mille entreprises et parmi elles, des leaders mondiaux dans tous les secteurs. Soyez fiers, à la fois de notre économie, de notre situation, de notre intelligence et de notre travail. Vous êtes, ici, dans cette partie du monde les porteurs de cette intelligence, de ce travail. Portez avec détermination et faites en sorte que la France continue de gagner. Elle peut le faire, elle le mérite, elle vous le devra.
Dans cet esprit, je voudrais saluer l'engagement de la communauté d'affaires française au Chili du service de promotion de notre commerce extérieur : la Chambre de commerce franco-chilienne, dont j'ai pu mesurer ce matin la qualité et l'efficacité, mais aussi les conseillers du commerce extérieur qui sont présents et particulièrement actifs.
Mais la présence française au Chili, c'est aussi, dans la tradition du naturaliste Claude Gay ou de l'architecte Emilio Duhart, auteur de ce beau bâtiment, une communauté de savoirs favorisant des échanges culturels féconds.
Aujourd'hui, plus de 60 jeunes chercheurs français travaillent dans les universités chiliennes sur des programmes de recherche de très haut niveau. Les échanges d'étudiants sont en progression constante dans les deux sens et bénéficient d'un important programme de bourses. Depuis le retour de la démocratie, la France a formé plus de 400 docteurs chiliens et entretient ici une coopération scientifique d'excellence, qui s'ouvre aux partenariats technologiques.
Nos lycées français, qui accueillent plus de 5.000 élèves, sont l'armature de la francophonie et aussi le vivier des cadres de demain. Le lycée Saint-Exupery, qui fête cette année son cinquantenaire, en est l'illustration et je tiens à rendre hommage, un hommage fort et justifié, à travers le Lycée Saint-Exupéry, à l'ensemble de la communauté éducative franco-chilienne et la communauté aussi des anciens élèves qui sont issus de ses rangs, et qui sont aujourd'hui autant de relais pour nos échanges et pour nos cultures.
Bien entendu, notre pays est attentif à la situation des Français du Chili et leur témoigne sa solidarité, en termes de protection sociale comme d'appui à la scolarité. Vos élus, que je salue amicalement ici, votre ambassadeur, sont à votre disposition pour vous conseiller et pour vous appuyer si vous en avez besoin.
Mesdames et messieurs, Mes chers amis, mes chers compatriotes, la France sait qu'elle peut compter sur vous au Chili. Vous êtes aux premiers postes de cette ambition française d'un partenariat stratégique entre l'Europe et l'Amérique latine, partenariat au sein duquel le Chili a un rôle essentiel à jouer.
A toutes et à tous, j'adresse donc mon amitié, mon estime, ma reconnaissance, et mes voeux les plus chaleureux de réussite personnelle et familiale.
Vive la République !
Vive la France !

Sur le même thème

Voir tous les articles et dossiers