Il est des vies où l’histoire de France se lit mieux encore que dans des livres. Celle de Philippe de Gaulle en fait partie. 

Ce 28 décembre 2021, qui sonne son centième anniversaire, marque un jalon de plus dans sa traversée de l’époque contemporaine.

Fils de Charles et Yvonne de Gaulle, il grandit dans une famille où l’amour de la France coule dans le sang et où sa vocation naissante de marin est encouragée. Mais l’éclatement de la guerre le surprend au milieu de la préparation du concours de l’école Navale. Son 18 juin 1940, il le passe à bord du bateau qui l’emmène à Londres, pour rejoindre les Forces navales françaises libres. Il sera de ceux qui défendront la France les armes à la main, de ceux qui mettront tout en œuvre pour lui redonner sa place sur la scène du XXe siècle. En mer, dans les âpres luttes en Manche et en Atlantique, puis à la tête d’un peloton de fusiliers marins de la 2ème Division Blindée, il combat à Alençon, Argentan, Antony, puis Paris, enfin libérée le 25 août 1944.

Malgré ses six blessures et son engagement héroïque, Philippe de Gaulle n’a reçu de son père nulle faveur, nul bénéfice, nul avantage. Mais il n’en a pas eu besoin pour porter les braises ardentes de l’amour de la Patrie. Après la guerre, il a poursuivi une brillante carrière qui l’a mené à prendre part au conflit indochinois dans l’aéronavale, puis à commander l’un des plus prestigieux bâtiments de la marine nationale, la frégate Suffren, jusqu’au rang d’amiral.

Son engagement militaire a été suivi d’un engagement politique, comme membre du bureau politique du RPR pendant vingt ans, comme sénateur de Paris durant deux mandats, et d’un travail historique : à travers ses Mémoires accessoires où les souvenirs de son père ressurgissent des moments-clés de notre destin collectif.

Le Président de la République et son épouse se tournent, avec respect et affection, vers l’un des grands serviteurs de notre Patrie, qui sut la sauver en temps de guerre et la veiller en temps de paix, et lui adressent leurs meilleurs vœux pour ses cent ans.
 

Voir tous les articles et dossiers