Publié le 15 avril 2021

Notre-Dame de Paris, deux ans après l'incendie.

  • #sauvegarde du patrimoine
  • #patrimoine
  • #Notre-Dame

Il y a deux ans, un violent incendie ravageait la partie supérieure de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Les Parisiens, les Français, les citoyens du monde entier regardaient la flèche de Notre-Dame tomber et avec elle, un patrimoine disparaître.

Près de 500 sapeurs-pompiers étaient intervenus. Engagés durant 7 heures dans une opération d'une extrême complexité, ces femmes et ces hommes avaient fait preuve d'un courage et d'une détermination exemplaires. Des moyens exceptionnels étaient mis en oeuvre. Leurs camarades policiers, agents du ministère de la Culture, de la Mairie de Paris, de la sécurité civile, de la Croix-Rouge, étaient eux-aussi engagés à leurs côtés notamment pour évacuer la cathédrale, et mettre les oeuvres à l'abri.

Deux ans après ce drame, le Président de la République Emmanuel Macron s'est rendu sur le chantier de Notre-Dame. Il a tenu à remercier une nouvelle fois tous ceux qui ont permis de sauver la cathédrale des flammes et tous ceux qui œuvrent chaque jour pour la restauration. 

Cette reconstruction est une formidable aventure humaine et collective. Elle est un catalyseur de bonnes volontés, de savoir-faire et de talents. Charpentiers, échafaudeurs, cordistes, grutiers, facteurs d'orgues, maîtres-verriers, et bien d'autres, ce sont de nombreux corps de métiers qui sont mobilisés. 

Malgré de nombreuses contraintes, le plomb, la crise sanitaire et l'arrêté de péril, le chantier a bien avancé. La phase de sécurisation, commencée au lendemain de l'incendie, est désormais en voie d'achèvement. Elle devrait s'achever l'été prochain lorsque les deux dernières étapes, la sécurisation des voûtes et la pose d'un parapluie au niveau de la croisée du transept, seront terminées.

C'est ensuite la phase de restauration qui pourra véritablement débuter dès l'hiver 2021. Comme approuvé par le Président de la République le 9 juillet 2020, l'architecture extérieure sera restituée à l'identique. 

L'objectif reste le même : permettre la réouverture au culte et au public en 2024.

Notre-Dame de Paris, deux ans après l'incendie.

Le Président a également tenu à saluer les 340 000 donateurs du monde entier qui rendent ce chantier possible. Ils sont issus de 150 pays et ont permis de recueillir 833 millions d'euros de dons. 

Comme il l'avait exprimé l'an dernier pour le premier anniversaire de l'incendie, la pandémie de la Covid-19 ne doit pas faire oublier la mobilisation nationale autour de la reconstruction de Notre-Dame.

Visite sur le chantier de Notre-Dame de Paris, deux ans après l'incendie.

Voir tous les articles et dossiers