Publié le 24 avril 2019

Décès de Dick Rivers

Le chanteur Dick Rivers s’est éteint aujourd’hui, le jour de son soixante-quatorzième anniversaire.

Originaire de Nice, il a à peine quinze ans lorsqu’il y fait ses débuts en 1960 avec le groupe Les Chats sauvages. Très vite, le quintette enchaîne les succès comme « Hey Pony ! » ou « Twist à Saint-Tropez ».

Deux ans plus tard, en 1962, Dick Rivers se lance dans une carrière solo. L’admirateur absolu d’Elvis Presley, qui s’est très tôt choisi comme nom de scène celui du personnage joué par « Le King » dans le film Loving you, devient alors l’un des grands crooner-rockers français, reconnaissable entre mille avec ses cheveux noirs de jais, sa silhouette souple et ses santiags aux pieds.

Avec Johnny Hallyday et Eddy Mitchell, il est l’un de ceux qui introduisent et popularisent en France le blues, la country et surtout le rock’n’roll en adaptant en français des succès britanniques et américains. Il travaille également avec Alain Bashung, André Manoukian, Francis Cabrel ou encore Benjamin Biolay à l’écriture d’albums qui témoignent de son attachement à la chanson française. C’est à la confluence de cette double influence anglo-saxonne et française que Dick Rivers développe son identité musicale propre, un vrai style qui n’appartenait qu’à lui.

En presque 60 ans de carrière, plus de 35 albums et des dizaines de tournées, Dick Rivers est toujours resté fidèle à ses premières amours musicales et à ses idoles de toujours. Sur scène, partout en France et au Canada, il les faisait vivre puissamment avec sa voix grave et profonde qui résonne aujourd’hui et pour longtemps dans la tête et le cœur des Français. 

Le Président de la République et son épouse adressent à sa famille et à ses proches leurs sincères condoléances.

Voir tous les articles et dossiers