Actualités

Publié le 19 février 2019

Hommage à Karl Lagerfeld

La haute couture, la mode, le goût français et européen perdent en ce jour l’un de leurs plus grands talents et leur plus célèbre ambassadeur.

A la tête de Chanel, Fendi et de sa marque éponyme, Karl Lagerfeld était devenu une icône. Car s’il avait créé des milliers de silhouettes, il s’en était aussi inventée une, la sienne, qui n’appartenait qu’à lui et que personne n’oubliera. Personne n’oubliera ce style unique que Karl Lagerfeld s’était forgé, qui conjuguait son goût pour un raffinement intemporel et son désir de modernité et de singularité.

Né à Hambourg, Karl Lagerfeld quitta l’Allemagne avec sa mère au début des années 1950 pour s'installer à Paris. Sa mère, qui restera toute sa vie durant sa référence, son épicentre. De son éducation stricte, il gardera la connaissance des langues, des arts et des littératures. Passionné de dessin, il fit ses premiers pas dans l’univers de la mode en tant qu’illustrateur et se fit embaucher comme assistant par le couturier Pierre Balmain. Il devint ensuite styliste pour les maisons françaises Jean Patou et Chloé, avant de collaborer avec la maison italienne Fendi à partir de 1965. C’est en 1983 que, tout en restant chez Fendi, il obtient la direction artistique de l'ensemble des collections Haute couture, prêt-à-porter et accessoires chez Chanel. A ce poste, qu’il occupa jusqu’à sa mort, il accéda à la légende, mettant lui-même en scène ses collections dans des défilés toujours plus spectaculaires et ne cessant de porter haut les marques qu’il servait.

Durant des décennies, traversant plusieurs générations de couturiers, Karl Lagerfeld a contribué à définir le style et l’élégance à la française. Caricaturiste et dessinateur jusqu’à ces derniers mois, amoureux de photographie, il a fait revivre nombre de lieux de notre histoire culturelle. Ce jeune allemand romantique, qui ne s’était jamais départi de son accent mais connaissait par cœur les ouvrages épistolaires du dix-huitième siècle français comme les poèmes allemands, a porté la sensibilité européenne au plus haut.

La France doit tant à cet esthète qui a marqué de son génie créatif l’imaginaire de notre pays et l’a fait rayonner dans le monde entier.

Le Président et son épouse Madame Brigitte Macron adressent à ses proches, à tous ses collaborateurs et en particulier aux « petites mains » de ses maisons de couture auxquelles il tenait tant, leurs plus sincères condoléances.

Voir tous les articles et dossiers