Publié le 10 octobre 1980

Allocution prononcée par M. Valéry Giscard d'Estaing à l'hôtel de ville d'Aire-sur-la-Lys, lors de son voyage dans la région Nord-Pas-de-Calais, vendredi 10 octobre 1980

Allocution prononcée par M. Valéry Giscard d'Estaing à l'hôtel de ville d'Aire-sur-la-Lys, lors de son voyage dans la région Nord-Pas-de-Calais, vendredi 10 octobre 1980

10 octobre 1980 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Allocution prononcée par M. Valéry Giscard d'Estaing à l'hôtel de ville d'Aire-sur-la-Lys, lors de son voyage dans la région Nord-Pas-de-Calais, vendredi 10 octobre 1980 - PDF 264 Ko
Monsieur le maire,Ï monsieur le sénateur,Ï monsieur, le député,Ï messieurs les conseillers généraux,Ï mesdames et messieurs les conseillers municipaux,Ï mes chers amis,Ï Je vous remercie, monsieur le maire, de vos paroles de bienvenue et de l'accueil spontané et amical de la municipalité et de la population airoises.Ï Votre commune, monsieur le maire, vous l'avez rappelé à l'instant ne m'est pas inconnue et je vais évoquer quelques souvenirs personnels. Ma première connaissance d'Aire-sur-la-Lys remonte à l'âge scolaire. Parce que, à mon époque, comme tous les jeunes Français de ma génération, nous apprenions l'histoire dans un livre qui était celui de MALLET et ISAAC, et dans le célèbre MALLET et ISAAC, il y avait l'image d'Aire-sur-la-Lys, c'est-à-dire de ses remparts, dessinés par les prédécesseurs de VAUBAN. Sur cette image, il y a déjà le bailliage élevé au début du XVIIème siècle, grâce au produit d'un impôt communal - Je ne sais si vous continuez à le percevoir, sur le vin et sur la bière £ c'est pour cela que vous vous plaigniez tout à l'heure de la pression fiscale ! - ainsi que la magnifique collégiale Saint-Pierre dont la tour rivalise avec celle de Notre-Dame-de-Saint-Omer. Je connaissais aussi votre ville par la visite qu'y a faite Mme GISCARD D'ESTAING. Elle m'avait raconté à son retour l'accueil si chaleureux de la population airoise et avait insisté sur la qualité des réalisations de votre municipalité.\
Mais si j'ai choisi de faire étape chez vous au-cours de ce voyage dans le Pas-de-Calais, ce n'est pas uniquement par ces considérations personnelles. C'est parce que votre ville est, à beaucoup d'égards, une ville exemplaire.Ï Exemplaire par le centre économique très actif qu'elle constitue au service du monde rural qui l'entoure. Nous en avons le témoignage par le marché hebdomadaire qui se déroule sous nos yeux. Je suis heureux que la visite du Président de la République coincide avec le jour du marché qui nous permet de retrouver, pendant leurs activités, les agriculteurs, les commerçants, les artisans de l'audomarois. Je souhaite, monsieur le ministre de l'Agriculture, que vous alliez tout à l'heure sur le marché pour vous assurer des conditions dans lesquelles les produits de cette activité sont commercialisés ici.Ï A distance comparable de Calais, de Boulogne, de Montreuil, de Lens et d'Arras, Aire-sur-la-Lys était bien placée pour accueillir les représentants du monde agricole et les maires des communes rurales du département. C'est pourquoi je réserve à tout à l'heure les réponses que je ferai à l'expression de vos préoccupations concernant l'agriculture du Pas-de-Calais.\
Exemplaire aussi par le dynamisme de ses habitants, de ses salariés, de ses travailleurs indépendants ainsi que celui de ses chefs d'entreprise. J'ai entendu, hier soir, lorsqu'on parlait des activités de la région et des créations de développement qui ont eu lieu, une référence à une industrie de chez vous, c'est pourquoi je veux à mon tour rendre hommage au président de la cristallerie d'Arques et à ses collaborateurs. Ils apportent la preuve qu'il est possible de joindre la haute qualité de l'artisanat d'autrefois avec les méthodes de gestion et de commercialisation des temps modernes et de créer ainsi, chaque année, plusieurs centaines d'emplois dans un secteur d'activité traditionnel. Je souhaite que son exemple soit étudié et médité bien au-delà de l'audomarois : nous avons là une démonstration de ce que la volonté d'entreprendre et l'esprit de sérieux dans la gestion permet d'obtenir. On vous explique toujours qu'il y a des vocations naturelles et que si on n'a pas ces vocations naturelles, on ne peut rien faire. J'étais l'élu d'une ville, Clermont-Ferrand, qui est la capitale européenne et, à certains égards mondiale du pneumatique `Michelin`. Si vous êtes venus dans la région de Clermont-Ferrand, vous n'avez certainement pas vu un caoutchoutier, vous n'avez pas vu non plus un grand port maritime. C'est une ville enclavée dans des montagnes, qui n'a aucune vocation naturelle à produire des pneumatiques et qui, par la capacité là aussi d'une entreprise, est devenue la capitale européenne de cette spécialité.\
Nous devons savoir en France que l'esprit d'entreprise, le sens des initiatives et des responsabilités, est plus important encore que les données naturelles. C'est pourquoi au-cours de ce voyage dans le Nord - Pas-de-Calais, je souhaite que ce que j'ai pu dire hier soir devant les assemblées régionales, ce matin devant les Chambres de Commerce du Nord et du Pas-de-Calais, constitue le -cadre des réponses à votre préoccupation, monsieur le maire, et notamment à votre angoisse légitime pour l'emploi : j'ai indiqué quelles étaient les actions qui seraient conduites par l'Etat pour venir en aide à cette région si vivante et de grande tradition laborieuse du Nord - Pas-de-Calais. Mais naturellement pour que ces actions soient utiles, il faut aussi, en réponse, le dynamisme de la région. C'est pourquoi je préfère entendre dans cette région la voix de ceux qui entreprennent que la voix de ceux qui se découragent. Je souhaite que, monsieur le maire, la voix de ceux qui entreprennent soit bientôt la plus forte.\
Ville historique, Aire-sur-la-Lys est une ville sans histoire mais pas une ville sans mérite quand on considère l'importance des réalisations conduites par votre équipe municipale depuis 1977. L'intérêt des projets que vous m'avez exposés recueillera auprès du Gouvernement une attitude particulièrement compréhensive. Le fonds d'aménagement urbain a décidé de financer la moitié du coût de l'étude de rénovation du quartier Baillard. Un -concours financier vous sera apporté pour l'achèvement des travaux de voierie de votre boulevard périphérique.Ï Enfin, dans-le-cadre de l'année du patrimoine, il est légitime qu'un effort particulier soit fait en faveur des monuments qui sont la fierté des airoises et des airois et avec eux d'une grande partie du Pas-de-Calais. Une dotation supplémentaire vous sera donc accordée de manière à financer une nouvelle tranche d'investissement d'un million et demi de nos francs actuels pour la réfection de la collégiale.Ï Monsieur le maire, j'ai, enfin, noté vos préoccupations en-matière de santé. Je souhaite que nous puissions prochainement là aussi vous apporter une réponse positive.\
Monsieur le maire, je ne voudrais pas être long car je souhaite que les membres du Gouvernement qui m'accompagnent aient le temps d'aller faire leur marché à Aire-sur-la-Lys. Ils y trouveront de grands enseignements.Ï D'abord, le ministre de l'Agriculture `Pierre MEHAIGNERIE` et le secrétaire d'Etat, M. DEBATISSE, aux industries agro-alimentaires devront vérifier sur place que la politique du Gouvernement permet à la fois de sauvegarder le revenu des producteurs et d'offrir aux consommateurs des produits de grande qualité à des prix abordables.Ï Mme le ministre chargé de la Condition féminine `Monique PELLETIER` sera intéressée par les commentaires des femmes qui travaillent et aussi de celles qui sont à la recherche d'un emploi `chômage`. La nouvelle législation en préparation doit, vous le savez, les y aider.Ï Le ministre chargé de la simplification administrative `Jean-Francois DENIAU` devra s'assurer que l'administration soutient le dynamisme d'une municipalité comme la vôtre et ne joue pas, au contraire, un rôle de frein.Ï Je vous remercie, monsieur le maire, d'avoir donné ainsi l'occasion d'une séance de travaux pratiques sur le terrain dans votre belle cité et je voudrais vous dire combien je me réjouis de la simplicité, de la qualité, du naturel de votre accueil.Ï Je vous avais déjà rencontré à diverses reprises, vous voulez bien en garder le souvenir. A l'époque, nos rencontres n'avaient pas, en ce qui me concerne, l'éclat que les circonstances lui donnent aujourd'hui. Vous m'avez demandé de ne pas oublier Aire-sur-la-Lys £ parmi d'inévitables défauts, je n'ai pas celui de l'absence de mémoire, je me souviendrai de votre accueil, je me souviendrai de vos problèmes, je me souviendrai en même temps de ce message direct et confiant d'espérance qui vient de votre ville et dont je souhaite qu'il soit entendu dans le Pas-de-Calais, dans la République et dans la France.\

Voir tous les articles et dossiers