Publié le 16 mai 1980

Allocution prononcée par M. Valéry Giscard d'Estaing à l'occasion de l'arrivée en visite officielle de M. José Lopez Portillo, président du Mexique, et de son épouse, Orly, le vendredi 16 mai 1980

Allocution prononcée par M. Valéry Giscard d'Estaing à l'occasion de l'arrivée en visite officielle de M. José Lopez Portillo, président du Mexique, et de son épouse, Orly, le vendredi 16 mai 1980

16 mai 1980 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Allocution prononcée par M. Valéry Giscard d'Estaing à l'occasion de l'arrivée en visite officielle de M. José Lopez Portillo, président du Mexique, et de son épouse, Orly, le vendredi 16 mai 1980 - PDF 91 Ko
`Politique étrangère ` relations franco - mexicaines`
- Monsieur le président,
- Il y a quinze mois, j'étais votre invité à Mexico pour une visite qui nous a laissé un souvenir inoubliable. Je vous avais alors dit combien je serais heureux de vous recevoir en France. Votre présence répond à ce voeu : Je vous en remercie.
- Je salue en vous le président d'un Etat qui partage avec la France le culte de l'indépendance nationale et de la liberté £ le dirigeant d'un peuple qui est profondément attaché aux valeurs de la démocratie et de la dignité de l'homme £ le représentant particulièrement qualifié d'une culture, soeur de la nôtre par sa latinité mais qui plonge profondément ses racines dans son passé précolombien.
- C'est aussi l'ami personnel que j'accueille avec un très grand plaisir.\
`Politique étrangère ` relations franco - mexicaines`
- Dans la période d'incertitudes et de tensions que nous vivons, les Etats qui savent sauvegarder leur identité nationale, tout en affirmant leur volonté de dialogue et de coopération, s'assurent les meilleures chances pour l'avenir.
- C'est le cas du Mexique comme c'est le cas de la France : nos deux pays réagissent selon le même esprit devant les réalités de la vie internationale.
- Je me réjouis monsieur le Président de poursuivre avec vous la réflexion et le dialogue que nous avons engagés à Mexico, avec la conviction que les périls de l'heure les rendent d'autant plus utiles.
- Inspirés des mêmes principes, forts de l'expérience tirée d'un passé qui n'a pas ménagé les épreuves, le Mexique et la France sont des partenaires naturels dans la lutte pour la paix, la liberté et la justice.
- C'est à cette tâche que nous allons consacrer, monsieur le président, les ressources de l'amitié fraternelle qui nous lie et qui unit nos deux peuples.
- Bienvenue en France pour vous-même, pour Madame Romano de LOPEZ PORTILLO, et pour tous ceux qui vous accompagnent.
- Vive le Mexique !\

Voir tous les articles et dossiers