Publié le 3 mars 1980

COMMUNIQUE COMMUN PUBLIE A L'OCCASION DE LA VISITE OFFICIELLE DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING AU KOWEIT, LE 3 MARS 1980

COMMUNIQUE COMMUN PUBLIE A L'OCCASION DE LA VISITE OFFICIELLE DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING AU KOWEIT, LE 3 MARS 1980

3 mars 1980 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger COMMUNIQUE COMMUN PUBLIE A L'OCCASION DE LA VISITE OFFICIELLE DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING AU KOWEIT, LE 3 MARS 1980 - PDF 280 Ko
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - KOWEITIENNES` A L'INVITATION DE SON ALTESSE CHEIKH JABER AL AHMAD AL SABAH, EMIR DE KOWEIT, M. VALERY GISCARD D'ESTAING, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE A EFFECTUE, DU 1ER AU 3 MARS 1980 `DATE`, UNE VISITE OFFICIELLE A KOWEIT.
- LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE A ETE L'OBJET D'UN ACCUEIL TRES CHALEUREUX, EXPRESSION DES SENTIMENTS D'AMITIE ET DES RELATIONS SOLIDES DE COOPERATION LIANT LES DEUX PAYS.
- IL A RENOUVELE LES SENTIMENTS DE PROFONDE AMITIE QUE LUI-MEME ET LE PEUPLE FRANCAIS PORTENT A SON ALTESSE L'EMIR DU KOWEIT ET AU PEUPLE DE KOWEIT.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - KOWEITIENNES` DANS UNE ATMOSPHERE D'AMITIE ET DE RESPECT MUTUEL, LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ET SON ALTESSE L'EMIR DE KOWEIT ONT EU DES ENTRETIENS OFFICIELS AUXQUELS ONT PARTICIPE :
- DU COTE FRANCAIS :
- M. JEAN FRANCOIS-PONCET, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES,
- M. ANDRE GIRAUD, MINISTRE DE L'INDUSTRIE,
- M. JEAN-FRANCOIS DENIAU, MINISTRE DU COMMERCE EXTERIEUR,
- M. JEAN-PHILIPPE LECAT, MINISTRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION,
- M. PIERRE BLOUIN, AMBASSADEUR DE FRANCE AU KOWEIT.
- DU COTE KOWEITIEN :
- S.A. CHEIKH SAAD AL ABDALLAH AL SABAH, PRINCE-HERITIER ET PREMIER MINISTRE,
- M. ABDUL AZIZ HUSSEIN, MINISTRE D'ETAT POUR LES AFFAIRES DU CONSEIL DES MINISTRES ET MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES PAR INTERIM,
- M. ABDUL RAHMAN SALEM AL ATIQI, MINISTRE DES FINANCES,
- CHEIKH KHALED AL AHMAD AL SABAH, MINISTRE D'ETAT POUR LES AFFAIRES DU CABINET DE S.A. L'EMIR,
- M. ISSA AL HAMAD, AMBASSADEUR DE KOWEIT A PARIS.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - KOWEITIENNES` AU-COURS DE CES ENTRETIENS LES DEUX CHEFS_D_ETAT ONT PROCEDE A UN LARGE ECHANGE_DE_VUES SUR LES RELATIONS ETABLIES ENTRE LES DEUX PAYS AMIS, AINSI QUE SUR LES GRANDES QUESTIONS INTERNATIONALES D'INTERET COMMUN.
- ILS ONT EXPRIME LEUR SATISFACTION POUR L'EVOLUTION POSITIVE DES RELATIONS BILATERALES ENTRE LEURS DEUX PAYS ET ONT CONFIRME LEUR INTENTION DE PROMOUVOIR LES MOYENS DE COOPERATION DANS LES DIVERS DOMAINES.
- LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE ET SON ALTESSE L'EMIR DE KOWEIT ONT PROCEDE A UN EXAMEN DE LA SITUATION INTERNATIONALE ET ONT CONSTATE AVEC SATISFACTION LA CONCORDANCE DE LEURS VUES SUR LES PRINCIPES QUI DOIVENT GUIDER LES RELATIONS INTERNATIONALES, NOTAMMENT TELS QU'ILS SONT EXPRIMES DANS LA CHARTE DES NATIONS-UNIES. ILS ONT CONFIRME LEUR CONVICTION QU'IL EST NECESSAIRE D'ETABLIR ENTRE LES PAYS DES RELATIONS BASEES SUR LE RESPECT MUTUEL, LA NON INGERENCE DANS LES AFFAIRES INTERIEURES, LA COOPERATION POUR LA SAUVEGARDE ET LE RENFORCEMENT DE LA SECURITE ET DE LA PAIX DANS LE MONDE, DANS UN ESPRIT DE DIALOGUE CONSTRUCTIF ET DE CONCERTATION.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - KOWEITIENNES` LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE ET SON ALTESSE L'EMIR DE KOWEIT ONT EXPRIME LEURS GRAVES PREOCCUPATIONS DEVANT LES MENACES DE DESTABILISATION QUI AFFECTENT CERTAINES REGIONS DU MONDE. ILS SE SONT PRONONCES CONTRE TOUTES LES INTERVENTIONS ET INGERENCES EXTERIEURES QUI RISQUENT DE PORTER ATTEINTE A LA PAIX ET A LA SECURITE. EN AFGHANISTAN, LA SITUATION CREEE PAR L'INTERVENTION DE L'UNION SOVIETIQUE `URSS` A PARTICULIEREMENT RETENU LEUR ATTENTION. ILS ONT ESTIME QUE CETTE INTERVENTION ETAIT INACCEPTABLE AU REGARD DU DROIT INTERNATIONAL ET QUE LES TROUPES SOVIETIQUES DOIVENT SE RETIRER DE FACON A PERMETTRE AU PEUPLE MUSULMAN D'AFGHANISTAN DE DECIDER DE SON PROPRE DESTIN.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - KOWEITIENNES` LES DEUX CHEFS_D_ETAT ONT EXAMINE LES DIVERS ASPECTS DE LA SITUATION AU MOYEN-ORIENT EN PORTANT UNE ATTENTION PARTICULIERE A L'EVOLUTION DU PROBLEME PALESTINIEN ET A SES REPERCUSSIONS DANS LA REGION. ILS SONT CONVENUS QUE LA SITUATION GRAVE ET DELICATE DANS LA REGION CONSTITUE UNE MENACE POUR LA PAIX ET LA SECURITE DANS LE MONDE.
- ILS ONT, CHACUN DE SON COTE, RAPPELE LES POINTS_DE_VUE ET LES POSITIONS BIEN CONNUES DE LEUR PAYS EN CE QUI CONCERNE LA QUESTION DU MOYEN-ORIENT. ILS SONT CONVENUS QUE L'ETABLISSEMENT D'UNE PAIX JUSTE ET DURABLE DANS LA REGION POSTULE NOTAMMENT LE RETRAIT D'ISRAEL DES TERRITOIRES ARABES OCCUPES EN 1967 ET LA RECONNAISSANCE DES DROITS LEGITIMES DU PEUPLE PALESTINIEN. ILS ONT EXPRIME LEUR CONVICTION QUE LE PROBLEME PALESTINIEN N'EST PAS UN PROBLEME DE REFUGIES MAIS CELUI D'UN PEUPLE QUI DOIT DISPOSER, SUR CES BASES ET DANS-LE-CADRE D'UNE PAIX JUSTE ET DURABLE, DE SON DROIT A L'AUTODETERMINATION.
- ILS ONT D'AUTRE_PART EXPRIME LEUR PREOCCUPATION DE LA TENSION EXISTANT AU LIBAN ET LEUR ATTACHEMENT COMMUN A LA SOUVERAINETE, A L'INTEGRITE TERRITORIALE ET A L'INDEPENDANCE DU LIBAN.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - KOWEITIENNES` EN CE QUI CONCERNE LA REGION DU GOLFE `PERSIQUE`, LES DEUX PARTIES ONT EXPRIME LEUR SATISFACTION POUR L'EVOLUTION POSITIVE DES RAPPORTS ENTRE LES ETATS DE LA REGION VERS PLUS DE COMPREHENSION ET DE COOPERATION. ELLES SONT CONVENUES DE LA NECESSITE DE GARDER LA REGION DU GOLFE A L'ECART DES CONFLITS QUI MENACENT LE MONDE, DE MEME QU'ELLES SONT CONVENUES QUE LA SECURITE ET LA STABILITE DE CETTE REGION RELEVENT DE LA RESPONSABILITE DE SES SEULS ETATS SANS AUCUNE INTERVENTION ETRANGERE.
- LES DEUX PARTIES SE SONT MISES D'ACCORD SUR LA NECESSITE D'OEUVRER POUR FAIRE DE LA MER MEDITERRANEE ET DE L'OCEAN INDIEN DES REGIONS DE PAIX ET DE STABILITE.
- LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE ET L'EMIR DE KOWEIT ONT MARQUE L'INTERET QU'ILS PORTENT AU RENFORCEMENT DES RELATIONS ENTRE LES ENSEMBLES AUXQUELS LA FRANCE ET LE KOWEIT APPARTIENNENT. ILS ONT RAPPELE QUE LE DIALOGUE EURO - ARABE, QUI DOIT ETRE ACTIVEMENT POURSUIVI, A OUVERT D'UTILES PERSPECTIVES AUX RAPPORTS ENTRE LES PAYS DE LA COMMUNAUTE_ECONOMIQUE_EUROPEENNE ET LES PAYS ARABES. ILS ONT SOULIGNE, D'AUTRE_PART, L'IMPORTANCE QU'ILS ATTACHENT A L'ETABLISSEMENT D'UN DIALOGUE ENTRE LES ETATS ARABES DU GOLFE ET LES ETATS DE LA COMMUNAUTE_ECONOMIQUE_EUROPEENNE DANS LES CONDITIONS QUI PERMETTENT D'EN ASSURER LE SUCCES.
- DANS CET ESPRIT, LA PROPOSITION FRANCAISE D'UN TRILOGUE ENTRE LES PAYS ARABES, LES PAYS EUROPEENS ET LES PAYS AFRICAINS A FAIT L'OBJET D'UN ECHANGE_DE_VUES ENTRE LES DEUX DELEGATIONS.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - KOWEITIENNES` LES DEUX CHEFS_D_ETAT ONT RELEVE AVEC SATISFACTION LE DEVELOPPEMENT RAPIDE DES RELATIONS ECONOMIQUES ENTRE LE KOWEIT ET LA FRANCE, ET ONT EXPRIME LEUR VOLONTE D'INTENSIFIER ET D'ELARGIR LA COOPERATION ECONOMIQUE ENTRE LES DEUX PAYS. ILS SE SONT FELICITES DE LA SIGNATURE, PENDANT LA VISITE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE, DE DEUX ECHANGES DE LETTRES PORTANT SUR LES HYDROCARBURES ET LA PETROCHIMIE ET ONT MENTIONNE L'IMPORTANCE DES SECTEURS DE L'AERONAUTIQUE ET DE LA COOPERATION MINIERE.
- ILS ONT DECIDE QUE LA COMMISSION MIXTE FRANCO - KOWEITIENNE SE REUNIRAIT DESORMAIS AU NIVEAU MINISTERIEL, UNE FOIS PAR AN ET QUE SA PROCHAINE SESSION AURAIT _LIEU, A PARIS, DANS UN DELAI DE DEUX MOIS.
- LES DEUX PARTIES SE SONT MISES D'ACCORD POUR QUE SOIT APPROFONDIE LA CONNAISSANCE RECIPROQUE DE LEURS CIVILISATIONS ET CULTURES NATIONALES, ET QUE SOIT ELARGIE LEUR COOPERATION DANS LES DOMAINES CULTURELS.
- LES DEUX CHEFS_D_ETAT ONT EXPRIME LEUR SATISFACTION POUR LES RESULTATS POSITIFS DE CETTE VISITE ET ONT SOULIGNE L'IMPORTANCE DE POURSUIVRE DE TELLES CONSULTATIONS ET ECHANGE DE VISITES A TOUS LES NIVEAUX ENTRE LEURS DEUX PAYS AMIS.
- EN EXPRIMANT SA PROFONDE GRATITUDE POUR L'ACCUEIL CHALEUREUX DONT LUI-MEME ET LA DELEGATION QUI L'ACCOMPAGNAIT ONT ETE L'OBJET, DE LA PART DU PEUPLE ET DU GOUVERNEMENT KOWEITIENS, LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE A ADRESSE A SON ALTESSE L'EMIR UNE INVITATION OFFICIELLE A VISITER LA FRANCE. SON ALTESSE A ACCEPTE AVEC PLAISIR L'INVITATION, DONT LA DATE SERA FIXEE ULTERIEUREMENT.\

Sur le même thème

Voir tous les articles et dossiers