Publié le 26 février 1980

TEXTE DE L'EMISSION "UNE HEURE AVEC LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE", SUR LA SITUATION POLITIQUE INTERNATIONALE, PARIS, PALAIS DE L'ELYSEE, LE MARDI 26 FEVRIER 1980

TEXTE DE L'EMISSION "UNE HEURE AVEC LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE", SUR LA SITUATION POLITIQUE INTERNATIONALE, PARIS, PALAIS DE L'ELYSEE, LE MARDI 26 FEVRIER 1980

26 février 1980 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger TEXTE DE L'EMISSION "UNE HEURE AVEC LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE", SUR LA SITUATION POLITIQUE INTERNATIONALE, PARIS, PALAIS DE L'ELYSEE, LE MARDI 26 FEVRIER 1980 - PDF 2 Mo
`POLITIQUE ETRANGERE` QUESTION.- BONSOIR MONSIEUR LE PRESIDENT. MONSIEUR LE PRESIDENT, LES REPONSES QUE VOUS APPORTEREZ CE SOIR, VOS EXPLICATIONS, SUR LES PROBLEMES INTERNATIONAUX, SONT JE CROIS TRES ATTENDUES, D'ABORD PARCE QUE DEPUIS VOTRE DERNIERE INTERVENTION TELEVISEE, LE 31 DECEMBRE `1979 ` DATE ` VOEUX`, IL S'EST PASSE BIEN DES CHOSES DANS LE MONDE, EN AFGHANISTAN, CHACUN LE SAIT, MAIS AUSSI A-PARTIR DE L'AFGHANISTAN, AVEC NOTAMMENT LA TENSION ENTRE WASHINGTON ET MOSCOU, TENSION QUI FAIT PESER DES MENACES SUR LA PAIX MONDIALE.
- DES REPONSES TRES ATTENDUES AUSSI PARCE QU'AU MILIEU DE CETTE TEMPETE, DE CETTE TOURMENTE, LA FRANCE S'EFFORCE DE SUIVRE UNE LIGNE PARTICULIERE, ORIGINALE QUI, SEMBLE-T-IL, N'A PAS TOUJOURS ETE BIEN COMPRISE EN FRANCE ET A_L_ETRANGER.
- C'EST POUR CES RAISONS QUE, PENDANT 45 MINUTES `DUREE` ENVIRON, AVEC CHRISTINE OCKRENT DE SOIR_3 `FR3`, NOUS VOUS INTERROGERONS SUR LA POLITIQUE INTERNATIONALE.
- LE PRESIDENT.- SI VOUS LE PERMETTEZ, JE VOUDRAIS D'ABORD DIRE A QUI JE DESTINE CES EXPLICATIONS. JE NE LES DESTINE PAS AUX SPECIALISTES DE L'ACTION DIPLOMATIQUE QUI SUIVENT LES EVENEMENTS AU JOUR LE JOUR. JE LES DESTINE AUX FRANCAISES ET AUX FRANCAIS QUI ONT TRAVAILLE PENDANT LA JOURNEE, QUI SONT RENTRES CHEZ EUX CE SOIR ET QUI ONT LE DESIR DE MIEUX COMPRENDRE LA SITUATION INTERNATIONALE ET L'ACTION INTERNATIONALE DE LA FRANCE. C'EST A EUX QUE S'ADRESSERONT MES EXPLICATIONS.\
`POLITIQUE ETRANGERE` QUESTION.- PRECISEMENT, MONSIEUR LE PRESIDENT, LES FRANCAIS SONT INQUIETS ET, POUR UNE FOIS, C'EST LA SITUATION INTERNATIONALE QUI LES PREOCCUPE. POURTANT LA FRANCE N'EST DIRECTEMENT MELEE A AUCUN DES CONFLITS QUI AGITENT LE MONDE. ALORS, CETTE INQUIETUDE DES FRANCAIS, EST-CE QU'ELLE EST EXCESSIVE, A LA MESURE D'UNE DRAMATISATION A LAQUELLE VOS VOEUX DU NOUVEL AN ONT PLUTIOT CONTRIBUE ? EST-CE QU'ELLE EST AU CONTRAIRE LEGITIME ?
- LE PRESIDENT.- POUR REPONDRE A VOTRE QUESTION, JE VOUDRAIS VOUS EXPLIQUER CE QU'EST L'ACTION INTERNATIONALE DE LA FRANCE. LA REPONSE A VOTRE QUESTION, C'EST AU LONG DE CETTE EMISSION QUE LES TELESPECTATRICES ET LES TELESPECTATEURS L'ENTENDRONT.
- LORSQU'ON PARLE DE L'ACTION INTERNATIONALE DE LA FRANCE, IL NE FAUT PAS IMAGINER QUE SON OBJET SOIT DE REAGIR A DES EVENEMENTS, OU DE NOUS SITUER PAR-RAPPORT A L'ACTION D'AUTRES PUISSANCES. ELLE VISE A ATTEINDRE DES OBJECTIFS QUI NOUS SONT PROPRES, QUI SONT LES OBJECTIFS DE LA FRANCE, COMPTE_TENU DE L'IDEE QUE NOUS AVONS DE NOTRE PAYS, DE CE QU'IL EST, DE CE QU'IL PEUT DEVENIR. CE POINT EST IMPORTANT. IL NE FAUT PAS JUGER L'ACTION INTERNATIONALE SIMPLEMENT COMME UNE REACTION A DES EVENEMENTS. IL FAUT TOUJOURS SE SOUVENIR QU'ELLE POURSUIT DES OBJECTIFS. A CET EGARD, LA SITUATION DE L'HOMME PUBLIC, DE L'HOMME DE GOUVERNEMENT EST DIFFERENTE DE CELLE DU COMMENTATEUR. TOUS LES JOURS, VOUS AVEZ A REAGIR SUR DES EVENEMENTS. J'AI, POUR MA PART, A CONDUIRE UNE ACTION POLITIQUE.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` REPONSE` AU DEBUT DE CETTE EMISSION, JE VOUDRAIS RAPPELER QUELS SONT LES OBJECTIFS DE L'ACTION INTERNATIONALE DE LA FRANCE.
- D'ABORD, DEFENDRE LES INTERETS DE LA FRANCE, ET NOTAMMENT SA SECURITE. C'EST EVIDENT, MAIS IL FAUT TOUJOURS L'AVOIR A L'ESPRIT.
- ENSUITE, CHERCHER A MAINTENIR LA PAIX, PARCE QUE LA FRANCE EST UN PAYS SPECIFIQUE £ ELLE N'A PAS DE REVENDICATIONS TERRITORIALES VIS-A-VIS D'AUCUN DE SES VOISINS £ ELLE N'A PAS DE VOLONTE IMPERIALISTE, OU QUE CE SOIT DANS LE MONDE £ C'EST AUSSI UN PAYS QUI A SUBI SUR SON SOL LES RAVAGES DES DEUX DERNIERS CONFLITS MONDIAUX, QUI A ASSISTE A LEUR NAISSANCE, QUI SAIT QU'AVANT LA CONFRONTATION IL Y A UNE SORTE DE RESIGNATION A LA CONFRONTATION INEVITABLE. C'EST POURQUOI LE MAINTIEN DE LA PAIX SUPPOSE TOUJOURS UNE ACTION.
- TROISIEME OBJECTIF DE NOTRE POLITIQUE : RENDRE A L'EUROPE, C'EST-A-DIRE AU GROUPE DES PAYS EUROPEENS, NOS PARTENAIRES, UNE INFLUENCE DANS LES AFFAIRES DU MONDE. CETTE INFLUENCE, L'EUROPE L'AVAIT JUSQU'A LA DERNIERE GUERRE, ELLE L'AVAIT PERDUE ET ELLE DOIT LA RETROUVER.
- NOTRE QUATRIEME OBJECTIF, C'EST ENFIN DE CONTRIBUER A UNE ORGANISATION DU MONDE QUI TIENNE _COMPTE DES REALITES NOUVELLES ET QUI CORRIGE LES INJUSTICES. LES REALITES NOUVELLES, C'EST L'APPARITION DE NOUVELLES PUISSANCES DANS LE MONDE, C'EST EGALEMENT L'IMPORTANCE DES PAYS NON-ALIGNES DANS LA POLITIQUE INTERNATIONALE. CORRIGER LES INJUSTICES, C'EST S'EFFORCER DE CORRIGER LES INEGALITES EXCESSIVES DANS LA REPARTITION DES RICHESSES ET DANS LES DIFFERENCES DE NIVEAU_DE_VIE.
- VOILA LES QUATRE OBJECTIFS DE LA POLITIQUE DE LA FRANCE. NOUS ALLONS LES RETROUVER SI NOUS ANALYSONS MAINTENANT LA SITUATION INTERNATIONALE.\
`POLITIQUE ETRANGERE` QUESTION.- A PROPOS DE L'AFGHANISTAN, COMME POUR L'IRAN, LE PROBLEME DES RELATIONS AVEC LES ETATS-UNIS, LE PROBLEME DE LA PLACE DE LA FRANCE DANS L'ALLIANCE ATLANTIQUE EST DE NOUVEAU POSE : EST-CE QUE, FINALEMENT, IL N'EST PAS DIFFICILE, EN PERIODE DE TENSION, COMME ON LA VIT ACTUELLEMENT, DE CONCILIER L'APPARTENANCE A UNE ALLIANCE ET LA VOLONTE D'INDEPENDANCE ? EST-CE QUE LES CRITIQUES SUR LE FLOU, SUR LE FLOTTEMENT DE LA POSITION FRANCAISE N'ONT PAS MIS LE DOIGT SUR CES DIFFICULTES ?
- LE PRESIDENT.- NON, JE NE LE PENSE PAS. MAIS IL Y A QUELQUE CHOSE A CLARIFIER QUI EST CLAIR POUR MOI ET QUI, JE LE SOUHAITE, DOIT ETRE TOUT A FAIT CLAIR POUR LES FRANCAISES ET LES FRANCAIS QUI NOUS ECOUTENT.
- LA FRANCE FAIT PARTIE D'UNE ALLIANCE. CE N'EST PAS NOUVEAU. ELLE EN A FAIT PARTIE DEPUIS 1948 `DATE`, C'EST-A-DIRE SUCCESSIVEMENT SOUS LA IVEME REPUBLIQUE, SOUS LA VEME REPUBLIQUE. CETTE ALLIANCE RESULTE DU TRAITE DE L'ATLANTIQUE NORD. PERSONNE N'A JAMAIS REMIS EN_CAUSE LA PARTICIPATION A CE TRAITE. PAR CONTRE, ON A QUELQUE PEU OUBLIE QUEL ETAIT L'OBJECTIF DE CE TRAITE. J'AI APPORTE ICI SON TEXTE. JE VAIS VOUS LIRE SON ARTICLE CENTRAL, L'ARTICLE 5. IL Y EST DIT : "LES PARTIES - C'EST-A-DIRE LES ETATS QUI SIGNENT - CONVIENNENT QU'UNE ATTAQUE ARMEE CONTRE L'UNE OU PLUSIEURS D'ENTRE ELLES SURVENANT EN EUROPE OU EN AMERIQUE DU NORD SERA CONSIDEREE COMME UNE ATTAQUE DIRIGEE CONTRE TOUTES LES PARTIES ET EN CONSEQUENCE ELLES CONVIENNENT QUE SI UNE TELLE ATTAQUE SE PRODUIT, CHACUNE D'ELLES ASSISTERA CELLE QUI SERA AINSI ATTAQUEE, EN PRENANT AUSSITOT TOUTES LES ACTIONS JUGEES NECESSAIRES, Y COMPRIS L'EMPLOI DE LA FORCE ARMEE".
- LA FRANCE A SOUSCRIT EN 1948 A UNE ALLIANCE. UN TRAITE DEFINIT CE QUE SERA LA CONDUITE DE LA FRANCE S'IL Y AVAIT UNE ATTAQUE ARMEE CONTRE L'UN OU L'AUTRE DES PAYS D'EUROPE OU D'AMERIQUE DU NORD. LA FRANCE RESPECTERA CET ENGAGEMENT. IL Y A DONC D'UNE_PART UNE ALLIANCE QUI JOUE DANS LE CAS QUE J'AI DECRIT £ IL Y A, D'AUTRE_PART, LA POLITIQUE INDEPENDANTE DE LA FRANCE.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` REPONSE` CETTE POLITIQUE INDEPENDANTE, IL FAUT COMPRENDRE QU'ELLE CORRESPOND A LA _NATURE DE NOTRE PAYS, A LA VOLONTE DE NOTRE PEUPLE ET QU'ELLE EST LIEE A TOUTE LA TRADITION DE NOTRE HISTOIRE.
- IL N'Y A PAS, COMME VOUS SEMBLEZ LE PENSER, CONTRADICTION ENTRE LE FAIT D'APPARTENIR A UNE ALLIANCE `ATLANTIQUE` ET CELUI DE POURSUIVRE UNE POLITIQUE INDEPENDANTE. C'EST TOUTE L'HISTOIRE DE LA FRANCE. LA FRANCE A APPARTENU A D'INNOMBRABLES ALLIANCES : LES ALLIANCES ITALIENNES, L'ALLIANCE ESPAGNOLE, L'ALLIANCE AUTRICHIENNE, L'ALLIANCE RUSSE, L'ENTENTE CORDIALE AVEC LA GRANDE-BRETAGNE.
- ET PENDANT CETTE LONGUE PERIODE DE NOTRE HISTOIRE, LA FRANCE A TOUJOURS POURSUIVI UNE POLITIQUE INDEPENDANTE.
- MENER UNE POLITIQUE INDEPENDANTE, TOUT EN AYANT SOUSCRIT AUX DISPOSITIONS D'UNE ALLIANCE, TELLE EST LA SITUATION NORMALE DE LA FRANCE. CE N'EST PAS UNE SITUATION NOUVELLE, ORIGINALE : C'EST NOTRE SITUATION NORMALE.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` REPONSE` NOUS AVONS UNE ALLIANCE `ATLANTIQUE`, NOUS POURSUIVONS UNE POLITIQUE INDEPENDANTE, NOUS AVONS AUSSI DES SOLIDARITES : CAR LA FRANCE N'EST PAS UN PAYS ANONYME QUI N'AURAIT PAS DE SYSTEME POLITIQUE OU QUI NE SERAIT PAS SITUE QUELQUE PART.
- LA FRANCE EST D'ABORD UNE DEMOCRATIE OCCIDENTALE. ELLE EPROUVE UN SENTIMENT DE SOLIDARITE POUR LES REGIMES DEMOCRATIQUES, LES REGIMES DE LIBERTE DANS LE MONDE, NOTAMMENT LES DEMOCRATIES OCCIDENTALES, EN AMERIQUE, EN EUROPE, MAIS AUSSI LES DEMOCRATIES DE LIBERTE, LORSQU'ELLES EXISTENT, EN AFRIQUE OU EN ASIE.
- NOUS AVONS UNE DEUXIEME SOLIDARITE, QUI EST D'ORDRE GEOGRAPHIQUE : NOUS SOMMES UN PAYS D'EUROPE, NOUS AVONS UNE SOLIDARITE GEOGRAPHIQUE AVEC NOS PARTENAIRES.
- LA TROISIEME SOLIDARITE EST HISTORIQUE ET CULTURELLE : LA FRANCE A DES LIENS AVEC UN CERTAIN NOMBRE DE PAYS DU MONDE, SOIT DES PAYS QUI PARLENT SA LANGUE, SOIT DES PAYS AVEC LESQUELS NOUS AVONS EU DES LIENS DANS LE PASSE. NOUS ENTENDONS MANIFESTER CETTE SOLIDARITE, NOTAMMENT VIS-A-VIS DES PAYS D'AFRIQUE AUXQUELS NOUS APPORTONS NOTRE CONTRIBUTION POUR LEUR DEVELOPPEMENT ET POUR LEUR STABILITE.
- L'ACTION INTERNATIONALE DE LA FRANCE EST DONC CELLE D'UN PAYS QUI A UNE ALLIANCE, QUI CONDUIT UNE POLITIQUE INDEPENDANTE ET QUI EPROUVE DES SOLIDARITES.
- CERTAINS VOUS DIRONT : TOUT CECI C'EST BEAUCOUP, TOUT CECI C'EST FLOU ! C'EST QU'ILS NE COMPRENNENT PAS CE QU'EST L'EXIGENCE D'UNE POLITIQUE INDEPENDANTE. IL Y A, EN EFFET, PLUS SIMPLE : L'ALIGNEMENT. SI LA FRANCE S'ALIGNAIT SUR LA POLITIQUE DE TEL OU TEL AUTRE PAYS, SA POLITIQUE SERAIT SIMPLE, MAIS ELLE CESSERAIT D'EXISTER. LA FRANCE DEVIENDRAIT, DU POINT_DE_VUE EXTERIEUR, LA PROVINCE D'UNE SUPER-PUISSANCE. CE N'EST PAS CE QUE NOUS ENSEIGNE NOTRE HISTOIRE, NI CE QUE VEUT NOTRE PEUPLE. CELUI-CI SOUHAITE QUE NOUS SOYONS FIDELES A NOS ALLIANCES - NOUS LE SOMMES - ET QUE NOUS CONDUISIONS EN MEME TEMPS UNE POLITIQUE INDEPENDANTE DANS LE RESPECT DE NOS SOLIDARITES.\
`POLITIQUE ETRANGERE` QUESTION.- MAIS EST-CE QUE L'IRAN ET L'AFGHANISTAN NE SONT PAS DEUX CAS, MEME S'ILS ECHAPPENT AU _CADRE GEOGRAPHIQUE QUE VOUS AVEZ RELU TOUT A L'HEURE, OU LA SOLIDARITE AU-SEIN DE L'ALLIANCE ATLANTIQUE AURAIT PU ETRE PLUS IMMEDIATE DE LA PART DE LA FRANCE ? APRES TOUT, QUAND LE GENERAL DE GAULLE S'EST DECLARE DU COTE DES ETATS-UNIS AU MOMENT DE CUBA OU AU MOMENT DE LA CRISE DES FUSEES, CUBA N'ETAIT PAS PLUS DANS LE TERRITOIRE DECRIT PAR LE TRAITE DE L'ATLANTIQUE NORD.
- LE PRESIDENT.- JE NE VEUX PAS ETABLIR UNE COMPARAISON ENTRE DES SITUATIONS TRES ELOIGNEES DANS LE TEMPS ET TRES DIFFERENTES. A CUBA, IL S'AGISSAIT DE L'INSTALLATION DE BASES DE FUSEES QUI ETAIENT DIRIGEES CONTRE LE TERRITOIRE DES ETATS-UNIS ET A PROXIMITE IMMEDIATE DE CELUI-CI. EN IRAN ET EN AFGHANISTAN, LA SITUATION ETAIT TOUT A FAIT DIFFERENTE.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` REPONSE` PUISQUE VOUS ME POSEZ LA QUESTION DE L'AFGHANISTAN, JE VOUDRAIS VOUS EXPLIQUER CE QU'A ETE L'ACTION DE LA FRANCE, ACTION QUI A ETE CONSTANTE ET N'A PAS VARIE.
- ELLE A CONSISTE A DIRE CE QUE NOUS PENSIONS DE CE QUI S'ETAIT PASSE EN AFGHANISTAN, C'EST-A-DIRE DE L'INTERVENTION DES FORCES ARMEES SOVIETIQUES. NOUS AVONS DIT QUE NOUS JUGIONS CETTE INTERVENTION INACCEPTABLE. LE MOT "INACCEPTABLE" A UN SENS TOUT A FAIT PRECIS : C'EST UNE SITUATION QUI NE PEUT PAS ETRE ACCEPTEE. CE QUI SIGNIFIE QUE NOUS N'ACCEPTONS PAS LE FAIT ACCOMPLI EN AFGHANISTAN. DEPUIS L'ORIGINE NOTRE OBJECTIF EST DONC LE RETRAIT DES FORCES SOVIETIQUES `URSS` D'AFGHANISTAN.
- COMMENT AVONS-NOUS AGI EN CE SENS ?
- D'ABORD EN PARTICIPANT A LA DEFINITION D'UNE ATTITUDE TRES LARGE DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE. NOUS AVONS VOTE AUX NATIONS-UNIES, AVEC UNE MAJORITE QUI A ETE PLUS LARGE QUE PREVUE, EN_FAVEUR DE LA RESOLUTION PREVOYANT LE RETRAIT DE CES FORCES. J'AI PU ETABLIR, AVEC LE PREMIER MINISTRE `INDIRA GANDHI` DU PLUS IMPORTANT PAYS NON-ALIGNE, JE VEUX DIRE L'INDE, UNE DECLARATION CONJOINTE DISANT LA MEME CHOSE. NOUS AVONS PU ETABLIR EGALEMENT AVEC NOTRE PREMIER PARTENAIRE, L'ALLEMAGNE FEDERALE `RFA`, UNE DECLARATION CONJOINTE QUI A ETE SIGNEE DANS CETTE SALLE. NOUS AVONS DONC DEFINI TRES CLAIREMENT L'OBJECTIF QUI ETAIT D'OBTENIR LE RETRAIT DES FORCES SOVIETIQUES D'AFGHANISTAN.
- QUESTION.- ON VOUS A REPROCHE DE NE PAS L'AVOIR FAIT AVEC LA FORCE NECESSAIRE, ET DE L'AVOIR FAIT UN PEU TARD.
- LE PRESIDENT.- LA FRANCE NE PRATIQUE PAS LA POLITIQUE DE L'ESTRADE. L'ACTION DIPLOMATIQUE NE CONSISTE PAS A MULTIPLIER LES DECLARATIONS FRACASSANTES ET SANS PORTEE. IL Y A BEAUCOUP D'HOMMES PUBLICS DANS LE MONDE QUI FONT DES DECLARATIONS FRACASSANTES AUXQUELLES NOUS N'ATTACHONS PAS, VOUS N'ATTACHEZ PAS, BEAUCOUP D'IMPORTANCE. CE N'EST PAS A CELA QU'ON JUGE UNE ACTION. EN TOUT CAS CE N'EST PAS L'IMAGE QUE J'ENTENDS DONNER DU CHEF_DE_L_ETAT FRANCAIS.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` REPONSE` JE REVIENS AU PROBLEME DE FOND : EST-CE QUE LE RETRAIT DES FORCES SOVIETIQUES D'AFGHANISTAN EST UNE SOLUTION QUE L'ON PEUT ENVISAGER ?
- IL NE S'AGIT PAS LA DE TROUVER UNE SOLUTION NOUVELLE A UN PROBLEME, MAIS DE RETABLIR UNE SITUATION. L'AFGHANISTAN EST UN PAYS QUI A PU PENDANT LONGTEMPS, NOTAMMENT PENDANT LA PERIODE DE LA DERNIERE GUERRE ET CELLE DE LA GUERRE FROIDE, EXISTER SANS CONNAITRE UNE INTERVENTION EXTERIEURE ET SANS CONSTITUER UNE MENACE POUR LES ETATS VOISINS. DE 1945 AUX ANNEES 1970, PENDANT TOUTES LES PERIODES DE TENSION INTERNATIONALE, PERSONNE N'A DIT QUE L'AFGHANISTAN CONSTITUAIT UNE MENACE POUR LES ETATS VOISINS. ET CETTE SITUATION ETAIT CONSIDEREE COMME SATISFAISANTE PAR TOUS SES PARTENAIRES.
- IL S'AGIT DE RETABLIR UNE SITUATION QUI A EXISTE. PUISQU'ELLE A EXISTE, ELLE NE DOIT PAS ETRE HORS D'ATTEINTE. CETTE SITUATION DOIT PRESENTER TROIS ELEMENTS :
- RETRAIT DES FORCES MILITAIRES ETRANGERES D'AFGHANISTAN.
- DROIT DES AFGHANS A DECIDER EUX-MEMES DE LEURS AFFAIRES, DROIT UNIVERSEL PARTICULIEREMENT JUSTIFIE POUR UN PEUPLE QUI A UNE TRADITION ANCIENNE ET COURAGEUSE D'INDEPENDANCE, POUR UN PEUPLE MUSULMAN, QUI PARTAGE DONC LA SENSIBILITE EN EVEIL ET EN MOUVEMENT DU MONDE MUSULMAN.
- TROISIEME CARACTERE DE CETTE SITUATION : L'AFGHANISTAN NE DOIT PAS CONSTITUER UNE MENACE POUR SES VOISINS ET CECI EN GARANTISSANT EN-PARTICULIER QUE CE PAYS NE PUISSE PAS ETRE L'ENJEU OU L'INSTRUMENT DE LA RIVALITE DES SUPER-PUISSANCES.
- CE SONT CES TROIS ELEMENTS QUE NOUS DEVONS RECHERCHER POUR RETABLIR LA SITUATION DE L'AFGHANISTAN. C'EST EN MAINTENANT OUVERTES LES VOIES DE COMMUNICATION AVEC LES PRINCIPAUX INTERESSES, NOTAMMENT AVEC L'UNION SOVIETIQUE `URSS`, QUE L'ON PEUT MESURER LA POSSIBILITE DE TROUVER DES BASES POUR UNE TELLE SOLUTION.\
`POLITIQUE ETRANGERE` QUESTION.- MAIS LA FRANCE SEMBLE RESTER A PEU PRES LA SEULE A CELEBRER TOUJOURS LE CULTE DE LA DETENTE. AVEC L'AFGHANISTAN, EST-CE QUE CE NE SERAIT PAS LE MOMENT D'ESTIMER UNE FOIS POUR TOUTES QUE, VUE DE MOSCOU, LA DETENTE, C'EST FINALEMENT LE PARAVENT DE L'EXPANSIONNISME SOVIETIQUE ?
- LE PRESIDENT.- LE MOT SURPREND, PARCE QUE LA DETENTE DECRIT UNE SITUATION OU LES RELATIONS INTERNATIONALES S'AMELIORENT. A L'HEURE ACTUELLE LA SITUATION INTERNATIONALE S'EST AU CONTRAIRE TENDUE. JE PARLERAI PLUTOT D'UNE COOPERATION POUR LA PAIX OU D'UN EFFORT COORDONNE EN_DIRECTION DE LA PAIX.
- QUESTION.- ON NE PARLE PLUS DE DETENTE.
- LE PRESIDENT.- JE VOUS LE REPETE, LE MOT, EN EFFET, NE DECRIT PAS TRES EXACTEMENT LA SITUATION ACTUELLE.
- PAR CONTRE, FAUT-IL PORTER SUR LA DETENTEUN JUGEMENT NEGATIF ?
- NOUS N'AVONS JAMAIS ENTENDU LA DETENTE COMME CERTAINS LA PRESENTENT, C'EST-A-DIRE COMME FOURNISSANT L'OCCASION DE GAINS OU D'AVANTAGES UNILATERAUX POUR LES PARTENAIRES DE LA DETENTE. CELA N'A JAMAIS ETE NOTRE CONCEPTION. NOUS AVONS TOUJOURS CONSIDERE, JE CONSIDERE, QUE LES AVANTAGES DE LA DETENTE DOIVENT ETRE RECIPROQUES.
- SI NOUS OBSERVONS LES RESULTATS DE CETTE POLITIQUE DE DETENTE, A L'ORIGINE DE LAQUELLE LA FRANCE A PRIS UNE LARGE PART, NOUS VOYONS QU'ELLE A CONTRIBUE, SANS AUCUN DOUTE, DEPUIS QUINZE ANS AU MAINTIEN DE LA PAIX. SI JE ME REFERE AUX QUINZE ANS QUI ONT PRECEDE LA GUERRE DE 1914 - DE 1900 A 1914 -, ET AUX QUINZE ANS QUI ONT PRECEDE LA GUERRE DE 1939, JE CONSTATE QU'UNE POLITIQUE QUI A PU PRESERVER UNE SITUATION DE PAIX DANS UN MONDE SUR-ARME, ET AVEC DES CONFRONTATIONS IDEOLOGIQUES FORTES, EST UNE POLITIQUE QUI A APPORTE UNE CONTRIBUTION POSITIVE.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` REPONSE` ENSUITE, CETTE POLITIQUE DE DETENTE A PERMIS DE MODIFIER LES RELATIONS ENTRE LES ETATS EUROPEENS. LES RELATIONS ENTRE LA FRANCE ET CERTAINS DES ETATS EUROPEENS - LA POLOGNE, LA ROUMANIE, LA HONGRIE, ET RECEMMENT, L'ALLEMAGNE DE L'EST `RDA` - SE SONT TRANSFORMEES, INTENSIFIEES ET ONT CERTAINEMENT MODIFIE LA SITUATION EXISTANT EN EUROPE. JE SIGNALE, POUR CEUX QUI PARLENT SI VOLONTIERS DE L'ABANDON DE LA DETENTE, QUE CELUI-CI PLONGERAIT DANS LE DESESPOIR UNE PARTIE DE LA POPULATION DE CES PAYS D'EUROPE, QUI SONT NOS PARTENAIRES DANS LA _RECHERCHE DE LA DETENTE.
- ENFIN, AU-COURS DE CETTE PERIODE LES RELATIONS BILATERALES ENTRE L'UNION SOVIETIQUE `URSS` ET LA FRANCE ONT CONSERVE UN CARACTERE POSITIF.
- VOILA LE JUGEMENT QUE JE PORTE SUR LA POLITIQUE DE DETENTE.
- IL EST VRAI QUE LA DETENTE - JE L'AI DIT A MOSCOU MEME - SUPPOSE LA CONFIANCE, OU UN CLIMAT DE CONFIANCE. DES QUE LA TENSION S'ACCROIT, LA _NATURE DE LA POLITIQUE DE DETENTE DEVIENT PLUS EXIGEANTE, EN-PARTICULIER SUR-LE-PLAN DE LA SECURITE. C'EST POURQUOI, A L'HEURE ACTUELLE, LES EXIGENCES DE SECURITE DOIVENT ETRE MESUREES AVEC BEAUCOUP PLUS D'ATTENTION ET DE VIGILANCE QU'ELLES NE L'ONT ETE DANS LA PHASE ANTERIEURE DE LA DETENTE.\
`POLITIQUE ETRANGERE` QUESTION.- MONSIEUR BREJNEV, IL Y A QUELQUES JOURS, A EVOQUE LA POSSIBILITE DU RETRAIT DES FORCES SOVIETIQUES `URSS` SI L'INTEGRITE DE L'AFGHANISTAN EST GARANTIE. VOYEZ-VOUS LA LE SIGNE D'UNE EVOLUTION, D'UNE OUVERTURE DE MOSCOU OU NE CRAIGNEZ-VOUS PAS, AU CONTRAIRE, QUE LES SOVIETIQUES AILLENT PLUS LOIN, VERS LE PAKISTAN PAR EXEMPLE ?
- LE PRESIDENT.- IL SERAIT TRES LEGER DE MA PART DE PORTER UN JUGEMENT DE CETTE _NATURE AU-COURS D'UNE SIMPLE CONVERSATION.
- JE DIRAI QUE L'ACTION DE LA FRANCE CONSISTE A EXPLORER CETTE DIRECTION, C'EST-A-DIRE A VOIR S'IL Y A EFFECTIVEMENT UNE VOLONTE SOVIETIQUE DE CHERCHER UNE FORMULE CONDUISANT AU RETRAIT DE SES FORCES D'AFGHANISTAN. J'AI RAPPELE TOUT A L'HEURE LES TROIS TERMES DE CETTE SOLUTION : RETRAIT DES FORCES, DROIT DES AFGHANS A CHOISIR CE QU'ILS VEULENT FAIRE ET, ENFIN, SECURITE DES ETATS VOISINS ET GARANTIE QUE L'AFGHANISTAN NE SOIT PAS UN ENJEU DANS LA RIVALITE DES SUPER-PUISSANCES.
- QUESTION.- LE PRESIDENT TITO NE VA PEUT-ETRE PAS SURVIVRE A LA NUIT QUI COMMENCE. EST-CE QUE VOUS PENSEZ QUE LA YOUGOSLAVIE, ET LES BALKANS AU SENS LARGE, POURRAIENT ETRE UN NOUVEAU FOYER DE DESTABILISATION, CETTE FOIS-CI EN EUROPE ?
- LE PRESIDENT.- NON.\
`POLITIQUE ETRANGERE` QUESTION.- A PROPOS DE L'AFGHANISTAN, ON A EVOQUE DEPUIS DEUX MOIS - PUISQUE CETTE EMISSION A _LIEU DEUX MOIS, JOUR POUR JOUR, APRES L'INTERVENTION SOVIETIQUE A KABOUL - TOUTE UNE SERIE DE RIPOSTES OU DE REPONSES. CELLE QUI A LE PLUS MARQUE L'OPINION PUBLIQUE C'EST, BIEN SUR, LE PROBLEME DU BOYCOTT DES JEUX OLYMPIQUES. QUELLE EST AUJOURD'HUI PRECISEMENT LA POSITION DE LA FRANCE ?
- LE PRESIDENT.- LA FRANCE N'A PAS VARIE SUR CE POINT. ELLE A CONSIDERE, DEPUIS L'ORIGINE, QUE LA PARTICIPATION AUX JEUX OLYMPIQUES DEVAIT ETRE DECIDEE PAR LES ORGANISATIONS OLYMPIQUES ELLES-MEMES. CE SONT LES ORGANISATIONS OLYMPIQUES QUI SE PRONONCERONT.\
`POLITIQUE ETRANGERE` QUESTION.- EST-CE QU'IL Y A EU DES DIVERGENCES AVEC WASHINGTON QUANT AUX REACTIONS A AVOIR A PROPOS DE L'AFGHANISTAN ? EST-CE QU'IL Y EN A AUJOURD'HUI ?
- LE PRESIDENT.- JE VOUS REPONDS VOLONTIERS. C'EST UN DES SUJETS SUR LESQUELS ON S'EST BEAUCOUP EXPRIME.
- JE VOUS AI RAPPELE QUE LA FRANCE CONDUISAIT UNE POLITIQUE INDEPENDANTE. A-PARTIR DU MOMENT OU ELLE A UNE POLITIQUE INDEPENDANTE, IL EST CLAIR QUE CELLE-CI N'EST PAS IDENTIQUE A CELLE QUE POURSUIT TEL OU TEL DE SES PARTENAIRES.
- EN CE QUI CONCERNE LES REACTIONS FACE AUX EVENEMENTS D'AFGHANISTAN, IL N'Y A PAS DE DIVERGENCE DANS L'ANALYSE. NOTRE ANALYSE SUR LES CONDITIONS DANS LESQUELLES CES EVENEMENTS SONT INTERVENUS EST TOUT A FAIT VOISINE. IL N'Y A PAS DE DIFFERENCE DANS L'OBJECTIF QUI EST D'OBTENIR LE RETRAIT DES FORCES D'INTERVENTION EN AFGHANISTAN. MAIS IL Y A, EFFECTIVEMENT, DES DIFFERENCES DANS LE CHOIX DES MOYENS POUR ABOUTIR A CET OBJECTIF.
- QUESTION.- VOUS PENSEZ AUX SANCTIONS ALIMENTAIRES, OU ENCORE UNE FOIS AU BOYCOTT DES JEUX OLYMPIQUES ?
- LE PRESIDENT.- JE VOUS AI REPONDU SUR LE BOYCOTT DES JEUX OLYMPIQUES.
- LA FRANCE N'A NULLEMENT CRITIQUE LES DECISIONS PRISES PAR LES ETATS-UNIS POUR RETABLIR LEUR PUISSANCE. LA PAIX DU MONDE EST D'AUTANT MIEUX GARANTIE QU'IL N'Y A PAS DE FAIBLESSE DE LA PART D'UNE SUPER-PUISSANCE, SURTOUT SI CETTE SUPER-PUISSANCE EST NOTRE ALLIEE. IL N'Y A DONC PAS EU DE CRITIQUE POUR LES ACTIONS TENDANT AU RETABLISSEMENT DE LA PUISSANCE DES ETATS-UNIS.
- LA DIFFERENCE, PAR CONTRE, PORTE SUR LE FAIT QU'IL FAUT RECHERCHER LES CONDITIONS DANS LESQUELLES L'UNION SOVIETIQUE `URSS` PEUT ETRE CONDUITE A DECIDER DU RETRAIT DE SES FORCES ET SUR LA MANIERE DONT CES CONDITIONS PEUVENT ETRE CREEES. IL A EU LA, EN EFFET, UNE DIFFERENCE D'APPRECIATION.\
`POLITIQUE ETRANGERE` QUESTION.- MAIS EN CAS D'AFFRONTEMENT DIRECT ENTRE MOSCOU ET WASHINGTON, COMME C'EST QUAND MEME LE CAS EN CE MOMENT EST-CE QUE LA _RECHERCHE D'UNE TROISIEME VOIE, QUI SEMBLE ETRE LA VOCATION FRANCAISE, N'EST PAS CETTE "ABSURDITE NEUTRALISTE" DONT L'AMBASSADEUR DES ETATS-UNIS EN FRANCE A RECEMMENT PARLE ?
- LE PRESIDENT.- LE CHEF_DE_L_ETAT NE POLEMIQUE PAS AVEC LES AMBASSADEURS. CETTE EXISTENCE, NON PAS D'UNE TROISIEME VOIE, D'AUTRES VOIES, VEUT SIMPLEMENT DIRE QU'IL Y A DANS LE MONDE DES PAYS QUI PRATIQUENT UNE POLITIQUE INDEPENDANTE. IL N'Y A PAS SEULEMENT LA VOIE DE LA FRANCE, IL Y A LA VOIE DE L'INDE, IL Y A LA VOIE DE L'ALLEMAGNE FEDERALE `RFA`, QUI A PRIS A CERTAINS EGARDS UNE ATTITUDE VOISINE DE LA NOTRE. ET PUIS IL Y A LA VOIE D'AUTRES PAYS QUE L'ON ENTEND S'EXPRIMER DE MANIERE DIFFERENTE.
- LA NEUTRALISATION A LAQUELLE VOUS FAITES ALLUSION SERAIT LE FAIT QUE LA FRANCE RENONCE A SON ALLIANCE OU DENONCE SON ALLIANCE `ATLANTIQUE`. IL N'EN A JAMAIS ETE QUESTION. PAR CONTRE, AYANT UNE ALLIANCE, LA FRANCE POURSUIVRA UNE POLITIQUE INDEPENDANTE. CE N'EST PAS LA PRESSION OU L'INTIMIDATION QUI NOUS FERA CHANGER DE CAP.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - ALLEMANDES` QUESTION.- SUR-LE-PLAN EUROPEEN, MONSIEUR LE PRESIDENT, IL Y A EU DEPUIS DEUX MOIS LA DECLARATION FRANCO - ALLEMANDE, ICI, AVEC M. HELMUT SCHMIDT. IL Y A EU LA REUNION DES MINISTRES DES AFFAIRES ETRANGERES A ROME, LES NEUF `CEE` SE SONT DONC EXPRIMES ... QUE MANQUE-T-IL, D'APRES VOUS, AUJOURD'HUI, A L'EUROPE, POUR PESER VERITABLEMENT SUR LA SCENE INTERNATIONALE ?
- LE PRESIDENT.- ELLE COMMENCE A PESER DAVANTAGE. NOTRE OBJECTIF, C'EST D'EFFACER LES RUINES QUE LA GUERRE A LAISSEES EN EUROPE. JE NE PARLE PAS UNIQUEMENT DES RUINES MATERIELLES QUI SONT, HEUREUSEMENT, PRESQUE TOUTES EFFACEES. JE PARLE AUSSI DES RUINES POLITIQUES QUE LA GUERRE A INFLIGEES A L'EUROPE, EN FAISANT DISPARAITRE D'UN SEUL COUP UNE LARGE PART DE SON INFLUENCE OU DE SES MOYENS D'ACTION.
- IL FAUT RECONSTITUER L'INFLUENCE DE L'EUROPE DANS LE MONDE. NOUS NE LA RECONSTITUERONS PAS EN ENTRANT DANS UN ENGRENAGE, MAIS PAR UNE COOPERATION POLITIQUE ACTIVE. IL EST IMPORTANT QUE NOUS AYONS PU, SUR DES POINTS ESSENTIELS, ET NOTAMMENT DANS LA _RECHERCHE D'UNE SOLUTION POUR LA CRISE AFGHANE, ABOUTIR A DES DISPOSITIONS COMMUNES.
- J'ATTACHE UNE GRANDE IMPORTANCE A LA DECLARATION COMMUNE FRANCO - ALLEMANDE. ELLE A MARQUE, A MON AVIS, UNE DATE DANS LA REAPPARITION DE L'EUROPE COMME CENTRE NOUVEAU D'INFLUENCE ET DE DECISION DANS LE MONDE. MALGRE LES PRONOSTICS PESSIMISTES QUI AVAIENT ETE AVANCES PAR CERTAINS, LES DIRIGEANTS DE L'ALLEMAGNE FEDERALE `RFA` SE SONT, POUR L'ESSENTIEL, TENUS AUX TERMES DE NOTRE DECLARATION.\
`POLITIQUE ETRANGERE` QUESTION.- MAIS L'EUROPE, CE N'EST PAS SEULEMENT PARIS ET BONN. ALORS EST-CE QU'ON PEUT FAIRE L'EUROPE SANS LES AUTRES MEMBRES DE LA COMMUNAUTE `CEE`, EN-PARTICULIER SANS LA GRANDE-BRETAGNE QUI, PLUS QUE JAMAIS, SEMBLE AGIR EN FREIN DE L'OEUVRE EUROPEENNE ?
- LE PRESIDENT.- J'AI DIT QUE LE FAIT DE RENDRE A L'EUROPE SON INFLUENCE SUR LES PROBLEMES DU MONDE INTERESSAIT TOUS NOS PARTENAIRES. MAIS AU PREMIER RANG DE NOS PARTENAIRES FIGURE L'ALLEMAGNE FEDERALE `RFA`.
- VOUS AVEZ FAIT ALLUSION AUX DIFFICULTES QUI EXISTENT A L'HEURE ACTUELLE SUR-LE-PLAN EUROPEEN ET QUI SERONT EVOQUEES AU-COURS DU PROCHAIN CONSEIL_EUROPEEN. IL Y A EN EFFET UN CERTAIN NOMBRE DE DOSSIERS OUVERTS. LA SEULE CHOSE QUE JE VOUDRAIS VOUS DIRE CE SOIR C'EST QU'IL N'Y A PAS DE SOLUTION CONCEVABLE SI ELLE N'EST PAS APPORTEE SIMULTANEMENT A TOUS CES PROBLEMES. IL Y A A LA FOIS, VOUS LE SAVEZ, LE PROBLEME DE LA FIXATION DES PRIX AGRICOLES POUR LA PROCHAINE CAMPAGNE, CERTAINS DOSSIERS IMPORTANTS QUI INTERESSENT LES SECTEURS DE LA VIE ECONOMIQUE, LE DOSSIER DU MOUTON, CELUI DE LA PECHE. IL Y A LA DEMANDE DE LA GRANDE-BRETAGNE DE VOIR MODIFIER L'ACCORD QU'ELLE A SIGNE CONCERNANT SA CONTRIBUTION AU BUDGET DE LA COMMUNAUTE_EUROPEENNE.
- IL N'EST PAS POSSIBLE DE RECHERCHER UNE SOLUTION A UN SEUL DE CES DOSSIERS ISOLEMENT. CES DOSSIERS DOIVENT RECEVOIR UNE SOLUTION D'ENSEMBLE, POUR QUE CELLE-CI SOIT ACCEPTABLE POUR LA FRANCE.\
`POLITIQUE ETRANGERE` QUESTION.- LES CRISES SE MULTIPLIENT DANS LE MONDE. ELLES BOULEVERSENT LES REGLES DU JEU QUI FINALEMENT, DU CONGRES DE VIENNE A YALTA, N'AVAIENT PAS BEAUCOUP CHANGE. EST-CE QUE C'EST LE MOMENT D'INVENTER DE NOUVEAUX CONCEPTS, DE NOUVEAUX MECANISMES ET EST-CE QUE LA FRANCE EST VRAIMENT EN_MESURE D'Y CONTRIBUER ?
- LE PRESIDENT.- OUI, LA FRANCE Y CONTRIBUE ACTIVEMENT. TOUT MONTRE QUE LA FRANCE A UNE VOIE PROPRE, UNE VOIE NATIONALE CONCERNANT SON ACTION INTERNATIONALE. ELLE CROIT QU'IL EST TRES IMPORTANT QU'IL Y AIT DES ORGANISATIONS REGIONALES DANS CE MONDE NOUVEAU QUI S'ORGANISE. L'EUROPE EN CONSTITUE UN BON EXEMPLE.
- ENSUITE, ELLE PENSE QU'IL EST ESSENTIEL D'ABORDER LES PROBLEMES QUI SONT A L'ORIGINE DES VRAIES TENSIONS DANS LE MONDE. LES TENSIONS DANS LE MONDE, CE NE SONT PAS DES DISPUTES DE CHEFS_D_ETAT. C'EST LE FAIT QU'IL Y A DES FORCES ANTAGONISTES. PARMI CES FORCES ANTAGONISTES, IL Y A CERTAINES NOUVELLES PUISSANCES A QUI ON NE RECONNAIT PAS LE DROIT QU'ELLES ONT DE SE MANIFESTER OU D'AGIR.
- IL EXISTE EGALEMENT DE GRANDES INJUSTICES DANS LE MONDE ACTUEL EN CE QUI CONCERNE LA REPARTITION DES RICHESSES. C'EST POURQUOI, IL ME SEMBLE QUE L'INITIATIVE DIPLOMATIQUE LA PLUS IMPORTANTE QUI AIT ETE PRISE AU-COURS DES DERNIERES ANNEES L'A ETE PAR LA FRANCE. C'EST CELLE DU DIALOGUE_NORD-SUD.
- SI VOUS SORTEZ DE NOTRE PAYS ET SI VOUS RENCONTREZ LES DIRIGEANTS DU TIERS-MONDE, IL N'Y EN A PAS UN QUI NE VOUS PARLE DES PERSPECTIVES OU DES POSSIBILITES OUVERTES PAR LE DIALOGUE_NORD-SUD.\
`POLITIQUE ETRANGERE` QUESTION.- VOUS PARLIEZ TOUT A L'HEURE DE VOTRE VOYAGE EN INDE, DU PROBLEME QUI EST TRES IMPORTANT DU MOUVEMENT DES NON-ALIGNES. EST-CE QUE, DANS-LE-CADRE DE CES NOUVELLES REGLES DU JEU INTERNATIONAL, LA FRANCE A L'INTENTION, COMME CERTAINS L'ONT AFFIRME, DE S'APPUYER SUR LE MOUVEMENT DES NON-ALIGNES ?
- LE PRESIDENT.- NON. CE SERAIT UNE ERREUR. LA FRANCE APPARTIENT A UNE ALLIANCE `ATLANTIQUE`. TOUT EN APPARTENANT A UNE ALLIANCE, ELLE N'EST PAS ALIGNEE.
- ELLE NE PEUT PAS, POUR AUTANT, APPARTENIR AU MOUVEMENT DES NON-ALIGNES. ELLE PEUT, PAR CONTRE, CONSIDERER L'IMPORTANCE DU MOUVEMENT DES NON-ALIGNES. LORS DES ENTRETIENS AUXQUELS VOUS FAISIEZ ALLUSION AVEC LE PREMIER MINISTRE DE L'INDE, MME INDIRA GANDHI, JE N'AI PAS DU TOUT CHERCHE A LA CONVAINCRE DE S'ALIGNER... AU CONTRAIRE, JE LUI AI DIT QUELLE ETAIT L'IMPORTANCE POUR LE MONDE QU'IL Y AIT DES GRANDS PAYS NON-ALIGNES, PARCE QUE JE PENSE QUE C'EST UN FACTEUR D'EQUILIBRE POUR LE MONDE ET UNE GARANTIE POUR LA PAIX.
- L'IDEE VERS LAQUELLE ON NOUS POUSSE, C'EST CELLE DE L'ALIGNEMENT DANS LE MONDE A L'INTERIEUR DE BLOCS, EN-FONCTION DES AFFINITES QUE NOUS EPROUVONS LES UNS ET LES AUTRES. C'EST UNE IDEE TRES DANGEREUSE POUR L'EQUILIBRE ET POUR LA PAIX.
- DANS UN MONDE OU EXISTE UNE CERTAINE DIVERSITE D'ATTITUDES ET DE SITUATIONS, LES CRISES PEUVENT TROUVER PLUS FACILEMENT DES SOLUTIONS. S'IL N'Y A QUE DEUX BLOCS, ILS SONT CONDUITS PAR LA LOGIQUE DE LEUR FORCE, A UN AFFRONTEMENT QU'IL EST BEAUCOUP PLUS DIFFICILE DE DOMINER.
- LES RISQUES QU'UNE CONFRONTATION FERAIT PESER SUR L'HUMANITE TOUT ENTIERE SONT SANS COMMUNE MESURE AVEC CEUX, POURTANT EFFRAYANTS, DES DERNIERS CONFLITS MONDIAUX. UN DES ROLES ESSENTIELS DES CHEFS_D_ETAT, C'EST DONC DE SAVOIR DOMINER LES CRISES, C'EST-A-DIRE DE SAVOIR TROUVER DES ISSUES PACIFIQUES AUX CRISES.
- QUESTION.- LE SANG-FROID EN EST PEUT-ETRE UNE.
- LE PRESIDENT.- OUI, LE SANG-FROID, MAIS SANS RENONCER - ET C'EST LA DIFFICULTE -, AUX PRINCIPES FONDAMENTAUX. LORSQUE JE VOUS PARLAIS DE L'AFGHANISTAN, LES DEUX PRINCIPES FONDAMENTAUX ETAIENT LE RETRAIT DES FORCES ET ENSUITE LE DROIT DES AFGHANS A DECIDER DE CE QU'ILS VEULENT FAIRE.\
QUESTION.- MAIS IL Y A DES FORCES, PARMI TOUTES CELLES QUI AGITENT LE MONDE, QUI REAPPARAISSENT, COMME LES RELIGIONS, ET EN-PARTICULIER L'ISLAM. ALORS, EST-CE QUE L'ISLAM EST UNE LAME DE FOND QUI A DEJA, QUI VA BALAYER SUR SON PASSAGE TOUTES LES REGLES CONNUES JUSQU'A PRESENT DANS L'EQUILIBRE DES RAPPORTS INTERNATIONAUX ?
- LE PRESIDENT.- NON, JE NE PENSE PAS. L'ISLAM EST LA RELIGION PRATIQUEE PAR UN TRES GRAND NOMBRE D'HOMMES DANS DE LARGES REGIONS DU MONDE. IL Y A UN REVEIL DE LA FOI ISLAMIQUE. C'EST UN EVENEMENT IMPORTANT DE NOTRE MONDE QUE LA FRANCE CONSTATE, OBSERVE, QU'ELLE CONSIDERE COMME PARFAITEMENT LEGITIME DE LA PART DE CEUX QUI PRATIQUENT CETTE FOI.\
`POLITIQUE ETRANGERE` QUESTION.- ON A PARLE, MONSIEUR LE PRESIDENT, DE LA DESTABILISATION EN ASIE CENTRALE AVEC, BIEN SUR, L'AFGHANISTAN, MAIS IL Y A D'AUTRES FOYERS DE TENSION, EN-PARTICULIER L'AFRIQUE. AU-COURS DES DERNIERS MOIS, LA FRANCE EST VENUE EN AIDE A LA TUNISIE. AU-COURS DES DERNIERS MOIS ET DES DERNIERES ANNEES, AVEC DES CONTEXTES ET DES CONDITIONS DIFFERENTS, IL Y A EU DES INTERVENTIONS AU ZAIRE, EN CENTRAFRIQUE, EN MAURITANIE OU AU TCHAD. N'Y A-T-IL PAS UN DANGER D'INFLATION DANS L'INTERVENTION ET QUELS SONT LES VERITABLES CRITERES D'INTERVENTION, A-PARTIR DE QUEL MOMENT LA FRANCE DECIDE-T-ELLE D'AIDER UN PAYS AFRICAIN ?
- LE PRESIDENT.- JE RECTIFIE TOUT DE SUITE UN POINT : LA FRANCE N'EST PAS DU TOUT INTERVENUE EN TUNISIE. ELLE A SIMPLEMENT PRETE DES MOYENS DE TRANSPORT AU GOUVERNEMENT TUNISIEN QUI DEVAIT REGLER UN PROBLEME SUR SON PROPRE TERRITOIRE ET AVAIT BESOIN QUE DE TELLES FACILITES LUI SOIENT DONNEES. MAIS IL N'Y A EU AUCUNE ACTION MILITAIRE DE LA FRANCE EN TUNISIE.
- MON OBJECTIF, QUE J'AI EXPRIME A PLUSIEURS REPRISES, NOTAMMENT LORSQUE JE ME SUIS RENDU A ATHENES, C'EST QUE LA MEDITERRANEE SOIT UN LAC DE PAIX ET DE STABILITE. LA FRANCE SOUHAITE QUE L'ENSEMBLE DES PAYS MEDITERRANEENS PARTAGE CET OBJECTIF DE PAIX ET DE STABILITE EN MEDITERRANEE.
- VOUS PARLEZ DES AUTRES ACTIONS QUI ONT EU _LIEU EN AFRIQUE. L'ILLUSTRATION LA PLUS FRAPPANTE A ETE CELLE DU SHABA : DES ELEMENTS SONT VENUS DE L'EXTERIEUR. LE GOUVERNEMENT ZAIROIS A FAIT APPEL A LA SOLIDARITE INTERNATIONALE. LA FRANCE A ENVOYE UNE UNITE DE 800 HOMMES `NOMBRE`, QUI EST PARTIE LE 19 MAI 1978 `DATE` ET QUI EST RENTREE EXACTEMENT SEIZE JOURS PLUS TARD.
- SI VOUS COMPAREZ LES DATES A CELLES DE L'AFGHANISTAN PAR EXEMPLE, CECI SIGNIFIERAIT QUE LES FORCES SOVIETIQUES SE SERAIENT RETIREES D'AFGHANISTAN DEPUIS LE 12 JANVIER DERNIER.
- CETTE INTERVENTION S'EST FAITE SANS QUE LES FORCES FRANCAISES AIENT JAMAIS RENCONTRE UNE HOSTILITE QUELCONQUE OU MEME UNE RESERVE DE LA PART DE LA POPULATION OU DES AUTORITES LOCALES QUELLES QU'ELLES FUSSENT.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` REPONSE` EN FAIT, L'INTENTION DE LA FRANCE CONCERNANT L'AFRIQUE N'EST PAS D'EXERCER UN IMPERIALISME. C'EST ABSURDE. SI LA FRANCE AVAIT SOUHAITE EXERCER UN IMPERIALISME, ELLE AURAIT CONSERVE SES POSITIONS, ALORS QUE, PAR LA SAGESSE DE MES PREDECESSEURS, ELLE A, AU CONTRAIRE, CONDUIT LES ETATS A L'INDEPENDANCE. L'OBJECTIF DE LA FRANCE, C'EST DE FAIRE QUE CE CONTINENT VOISIN, QUI EST UN CONTINENT AMI, RESTE STABLE ET SE CONSACRE DANS LA PAIX AUX TACHES DE DEVELOPPEMENT. C'EST POURQUOI LA FRANCE REAGIT AUX TENTATIVES DE DESTABILISATION DE L'AFRIQUE, TENTATIVES QUI SONT TOUJOURS INSPIREES DE L'EXTERIEUR.
- ON A NATURELLEMENT CRITIQUE CERTAINES DE NOS ACTIONS. MAIS JE PENSE A CE QUE SERAIT L'_ETAT D'ESPRIT, L'ANGOISSE DES FRANCAIS SI UN JOUR NOUS AVIONS EN FACE DE NOUS UN CONTINENT VOISIN DESTABILISE COMME ON A PU L'OBSERVER POUR TELLE OU TELLE REGION D'ASIE, ET QUEL SERAIT ALORS, DANS L'INQUIETUDE QUOTIDIENNE DES FRANCAIS, LEUR REGRET DE LA PERIODE OU LA FRANCE ETAIT CAPABLE DE CONTRIBUER A MAINTENIR LA STABILITE DE L'AFRIQUE.\
`POLITIQUE ETRANGERE` QUESTION.- MAIS EST-CE QUE LA FRANCE, DANS CE CAS JOUE LE ROLE DE "CUBAIN" DE L'OCCIDENT `EN AFRIQUE` OU EST-CE QU'ELLE DEFEND DES INTERETS SPECIFIQUES QUI POURRAIENT ALLER JUSQU'AUX VOIES DU PETROLE, DONC JUSQU'AU GOLFE PERSIQUE DONT ELLE POURRAIT DEVENIR UNE EXPECE DE GENDARME ?
- LE PRESIDENT.- NON. LORSQUE LA FRANCE EST INTERVENUE, CE N'EST PAS DU TOUT POUR LE _COMPTE D'AUTRUI COMME L'ONT FAIT CEUX AUXQUELS VOUS FAITES ALLUSION. ELLE EST INTERVENUE POUR AIDER DES PAYS AMIS A LUTTER CONTRE DES TENTATIVES DE DESTABILISATION. L'IDEE DE LA FRANCE ETAIT DE FAIRE EN SORTE QUE CES PAYS PUISSENT LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE RETROUVER ET ASSURER EUX-MEMES LEUR STABILITE.
- CONCERNANT LA TUNISIE, IL N'Y A PLUS ACTUELLEMENT AUCUN MOYEN DE TRANSPORT NI AUCUN BATIMENT NAVAL AU VOISINAGE DE CE PAYS.\
QUESTION.- EST-CE QUE LA FRANCE A LES MOYENS DE SA POLITIQUE ? VOUS AVEZ DIT SOUVENT QU'IL FALLAIT ACCROITRE LA PART DE LA DEFENSE DANS LE BUDGET NATIONAL, MAIS EST-CE QU'ON A VRAIMENT LES MOYENS DE DEVELOPPER A LA FOIS LES FORCES NUCLEAIRES, LES FORCES D'INTERVENTION EXTERIEURE ET L'ARMEE REGULIERE ?
- LE PRESIDENT.- VOUS POSEZ LA QUESTION DE NOS MOYENS DE DEFENSE.
- PREMIERE OBSERVATION : DE TOUS LES PAYS OCCIDENTAUX - ETATS-UNIS, ALLEMAGNE FEDERALE `RFA`, GRANDE-BRETAGNE - LA FRANCE EST LA SEULE QUI AIT REGULIEREMENT, DEPUIS CINQ ANS, AUGMENTE LA PART DE SES DEPENSES MILITAIRES A LA FOIS DANS SON BUDGET ET PAR-RAPPORT A SA PRODUCTION INTERIEURE BRUTE `PIB`.
- ENTRE 1974, C'EST-A-DIRE POUR LE BUDGET QUI AVAIT ETE ETABLI AVANT MON ELECTION, ET 1980, LA PART DES DEPENSES MILITAIRES, DES DEPENSES DE DEFENSE DE LA FRANCE DANS LA PRODUCTION INTERIEURE BRUTE EST PASSEE DE 3,37 A 3,80 % `STATISTIQUE`. LES MILITAIRES LE SAVENT BIEN.
- DE TOUS LES PAYS OCCIDENTAUX, LA FRANCE EST CELUI QUI S'EST IMPOSE L'EFFORT DE DEFENSE LE PLUS REGULIER ET LE PLUS SOUTENU. CECI APPARAIT DANS LA MESURE DE NOS MOYENS DE DEFENSE : EN 1974, LA FORCE DE DISSUASION FRANCAISE ETAIT A MEME D'UTILISER UNE PUISSANCE NUCLEAIRE DE 20 MEGATONNES CELA REPRESENTE ENVIRON 1000 FOIS LA BOMBE D'HIROSHIMA £ CE N'EST SATISFAISANT NI POUR L'ESPRIT NI POUR LE COEUR, MAIS DONNE LA MESURE DE L'IMPORTANCE DE NOS MOYENS.
- EN 1974, 20 MEGATONNES. EN 1980, 75 MEGATONNES. EN 1985, NOUS ATTEINDRONS 90 MEGATONNES : NOUS AVONS ACTUELLEMENT LA TROISIEME FORCE NUCLEAIRE DU MONDE ET ELLE EST RECONNUE COMME TELLE.\
`REPONSE` QUELS SONT LES PROBLEMES POUR L'AVENIR DE NOTRE DEFENSE ?
- QUE NOTRE DISSUASION DEMEURE DISSUASIVE. IL FAUT A TOUT INSTANT SUR-LE-PLAN TECHNIQUE ET SUR-LE-PLAN DU VOLUME, FAIRE EN SORTE QUE NOTRE DISSUASION RESTE DISSUASIVE PUISQU'ELLE EST LA SECURITE ULTIME DE LA FRANCE.
- TOUTES LES DECISIONS CONCERNANT NOTRE DEFENSE ONT ETE PRISES PRATIQUEMENT JUSQU'A L'ANNEE 1990 £ MAIS IL FAUT PREPARER LA SECURITE DE LA FRANCE AU-DELA DE 1990. C'EST UN TRAVAIL QUI EST FAIT PAR LES TECHNICIENS, C'EST-A-DIRE PAR LES ETATS-MAJORS, MAIS SUR LEQUEL LE GOUVERNEMENT ET MOI-MEME AURONS A NOUS PENCHER A-PARTIR DE L'ETE PROCHAIN. J'EN RENDRAI _COMPTE, ET LE GOUVERNEMENT EN RENDRA _COMPTE A L'OPINION PUBLIQUE.
- A COTE DE CES FORCES NUCLEAIRES, LA FRANCE A BESOIN D'AVOIR DES FORCES DIVERSIFIEES, POUR FAIRE_FACE A DES SITUATIONS DIVERSES DANS LE MONDE. VOUS VENEZ DE PARLER DE L'AFGHANISTAN £ VOUS AVEZ PARLE DE L'AFRIQUE £ VOUS AURIEZ PU PARLER DE LA CORNE DE L'AFRIQUE ET DES LUTTES QUI Y ONT OPPOSE L'ETHIOPIE ET LA SOMALIE. NULLE PART IL N'Y A EU L'EMPLOI OU LA MENACE D'EMPLOI D'ARMES NUCLEAIRES. EN ASIE, BIEN QUE L'UNION SOVIETIQUE `URSS` SOIT UNE TRES GRANDE PUISSANCE NUCLEAIRE, PERSONNE N'A EVOQUE L'USAGE DES ARMES NUCLEAIRES. IL Y A DES SITUATIONS DIVERSES DANS LE MONDE : SI LA FRANCE VEUT GARANTIR LES DIVERS ASPECTS DE SA SECURITE, LA PROTECTION DE SES DEPARTEMENTS ET TERRITOIRES D'OUTRE-MER `DOM ` TOM`, L'APPROCHE DE SON TERRITOIRE, CELLE AUSSI DE SES RAVITAILLEMENTS ESSENTIELS, ELLE DOIT DISPOSER DE FORCES DIVERSIFIEES.\
QUESTION.- SI J'AI BIEN COMPRIS, IL N'EST PAS QUESTION D'ALLER, PAR EXEMPLE - C'EST UNE IDEE AGITEE ACTUELLEMENT - VERS LE TOUT NUCLEAIRE, SUR-LE-PLAN MILITAIRE ?
- LE PRESIDENT.- NON. CE QUE L'ON APPELLE - JE NE SAIS PAS SI ON LE PROPOSE REELLEMENT - LE TOUT NUCLEAIRE VOUDRAIT DIRE QUE LA FRANCE S'INTERDIRAIT DE TRAITER UN CERTAIN NOMBRE DE PROBLEMES DE SECURITE DES LORS QUE CES PROBLEMES NE PEUVENT PAS ETRE COUVERTS PAR LE DISPOSITIF NUCLEAIRE. C'EST LE CAS, PAR EXEMPLE, POUR TOUS LES PROBLEMES DE NOTRE APPROVISIONNEMENT, ET DE TOUS LES CONFLITS DANS LESQUELS L'ARME NUCLEAIRE N'EST PAS UTILISEE.\
`POLITIQUE ETRANGERE` QUESTION.- MONSIEUR LE PRESIDENT, CETTE SITUATION INTERNATIONALE DONT NOUS PARLONS DEPUIS 40 MINUTES ENVIRON MAINTENANT, OCCUPE, CHACUN LE CONSTATE, AUJOURD'HUI L'ESSENTIEL DU DEBAT POLITIQUE, ET JE CROIS QUE CHACUN CONSTATE EGALEMENT QUE LE PARTI COMMUNISTE MIS A PART BIEN SUR, IL Y A CE QUE L'ON APPELLE D'UN MOT UN PEU BARBARE, UN CONSENSUS DANS LE MONDE POLITIQUE. JE VOUDRAIS SAVOIR SI D'APRES VOUS CE CONSENSUS, CET ACCORD, PORTE SIMPLEMENT SUR L'ANALYSE, C'EST-A-DIRE EN-PARTICULIER SUR LA CRITIQUE DE L'INTERVENTION SOVIETIQUE EN AFGHANISTAN OU SUR LES SOLUTIONS QUI ONT ETE APPORTEES ET SUR L'ACTION EXTERIEURE OU GLOBALE DE LA FRANCE ?
- LE PRESIDENT.- IL EXISTE, EN EFFET, UN CONSENSUS. VOUS DISIEZ, A L'EXCEPTION DU PARTI COMMUNISTE. JE SERAI PLUS PRECIS : A L'EXCEPTION PEUT ETRE DES DIRIGEANTS COMMUNISTES. CAR SANS DOUTE PARMI CEUX QUI VOTENT POUR LE PARTI COMMUNISTE, UN CERTAIN NOMBRE PARTAGENT CE QUE NOUS VENONS DE DECRIRE.
- CE CONSENSUS PORTE AU FOND SUR LA POLITIQUE ET L'ACTION INDEPENDANTE DE LA FRANCE, ACTION POUR LA PAIX, ACTION DE SOLIDARITE AVEC NOS PARTENAIRES MAIS AVEC NOS OBJECTIFS PROPRES. JE ME REJOUIS QUE CE CONSENSUS EXISTE. PAS POUR MOI-MEME, MAIS PARCE QU'IL RENFORCE LA POSSIBILITE D'ACTION ET L'AUTORITE DE LA FRANCE. IL Y A DES CRITIQUES SUR CERTAINES MODALITES, CELA VA DE SOI, MAIS SUR L'ANALYSE ET SUR LA DIRECTION ESSENTIELLE, JE CONSIDERE QU'ACTUELLEMENT UNE TRES LARGE FRACTION DE L'OPINION PUBLIQUE FRANCAISE ET DE SES DIRIGEANTS APPROUVE L'ACTION QUI EST CONDUITE.\
QUESTION.- VOUS PARLIEZ IL Y A UN INSTANT DE L'ATTITUDE DES DIRIGEANTS COMMUNISTES. LEUR ATTITUDE VOUS A SURPRIS, CHOQUE, DEPUIS QUELQUES MOIS ?
- LE PRESIDENT.- JE N'AI PAS A COMMENTER L'ATTITUDE DES DIRIGEANTS DE QUELQUE PARTI POLITIQUE QUE CE SOIT.
- QUESTION.- MAIS L'ISOLEMENT DU PARTI COMMUNISTE, CETTE TACTIQUE ELECTORALE D'ISOLEMENT, EST-CE QUE VOUS NE POURRIEZ PAS EN ETRE FINALEMENT LE PRINCIPAL BENEFICIAIRE ?
- LE PRESIDENT.- JE NE ME PREOCCUPE PAS DE CES QUESTIONS. JE CONDUIS L'ACTION INTERNATIONALE DE LA FRANCE £ LES DIRIGEANTS DES PARTIS POLITIQUES CONDUISENT L'ACTION DE LEURS PARTIS.\
QUESTION.- AUX TENSIONS INTERNATIONALES, S'AJOUTENT, DANS LES PREOCCUPATIONS DES FRANCAIS, LES PROBLEMES ECONOMIQUES ET SOCIAUX. JUSQU'A QUEL POINT PEUT-ON DIRE, EN CE QUI CONCERNE LE POUVOIR_D_ACHAT OU LE CHOMAGE, POUR NE CITER QUE CES PROBLEMES, QUE LES FACTEURS INTERNATIONAUX JOUENT VRAIMENT UN ROLE DETERMINANT ?
- LE PRESIDENT.- DANS LES PREOCCUPATIONS DES FRANCAIS, LES PREOCCUPATIONS ECONOMIQUES ET SOCIALES REJOIGNENT LES PREOCCUPATIONS INTERNATIONALES. IL AVAIT ETE PREVU AUJOURD'HUI DE NE TRAITER QUE LES ASPECTS DE LA SITUATION INTERNATIONALE ET DE L'ACTION DE LA FRANCE. C'EST POURQUOI NOUS EVOQUERONS SIMPLEMENT CES PROBLEMES QUE JE _COMPTE TRAITER AU FOND AU-COURS DE MON PROCHAIN ENTRETIEN. IL Y A, EN_OUTRE, UN DEBAT AU PARLEMENT SUR DES MOTIONS_DE_CENSURE QUI PORTENT SUR CES SUJETS. IL NE SERAIT PAS CONVENABLE QUE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DEBATTE DE CES PROBLEMES A UN MOMENT OU LE PARLEMENT LUI-MEME EST EN-TRAIN D'EN DISCUTER.
- EFFECTIVEMENT, CES EVENEMENTS ONT DES CONSEQUENCES TOUT A FAIT SERIEUSES SUR-LE-PLAN ECONOMIQUE ET SOCIAL. ELLES TIENNENT ESSENTIELLEMENT A DEUX CAUSES :
- LA PREMIERE, C'EST LE RENCHERISSEMENT DU PRIX DU PETROLE, AVEC TOUT CE QU'IL ENTRAINE. NOTRE FACTURE PETROLIERE VA REPRESENTER CETTE ANNEE PRESQUE AUTANT QUE LE TOTAL DE L'IMPOT SUR LE REVENU PAYE PAR LES FRANCAIS. CET ARGENT ALLANT A_L_ETRANGER, C'EST COMME SI LES FRANCAIS PAYAIENT L'EQUIVALENT DE DEUX FOIS L'IMPOT SUR LE REVENU. CECI EST CONSIDERABLE.
- LA SECONDE, C'EST QUE L'INQUIETUDE INTERNATIONALE EST TOUJOURS UN FACTEUR DE DIFFICULTES SUPPLEMENTAIRES. ELLE RALENTIT L'INVESTISSEMENT, REND PLUS INCERTAINES LES DECISIONS ECONOMIQUES ET DONC AFFECTE LE NIVEAU D'INVESTISSEMENT ET CELUI DE L'EMPLOI. CES CONSEQUENCES SONT SERIEUSES, ELLES DOIVENT DONC ETRE PRISES AU SERIEUX.
- LES DERNIERS DEVELOPPEMENTS, QU'IL S'AGISSE DE LA HAUSSE DU PRIX DU PETROLE OU DE LA TENSION INTERNATIONALE DEPUIS LA FIN DU MOIS DE DECEMBRE, SONT TOUT A FAIT RECENTS. LE GOUVERNEMENT DEVRA DONC VEILLER A FAIRE EN SORTE QUE LA POLITIQUE ECONOMIQUE EN TIENNE_COMPTE. DANS CES CONDITIONS, NOTRE POLITIQUE ECONOMIQUE ET SOCIALE EN 1980 DEVRA ETRE PARTICULIEREMENT ACTIVE.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` QUESTION.- MONSIEUR LE PRESIDENT, AUJOURD'HUI DANS TOUS LES PAYS, JE CROIS, ET DANS LA POLITIQUE ETRANGERE DE CHAQUE PUISSANCE, UNE DIMENSION MORALE APPARAIT, POURRAIT-ON DIRE, ET L'AFFAIRE SAKHAROV NOTAMMENT, RECEMMENT, A POSE D'UNE MANIERE ASSEZ DOULOUREUSE ET SPECTACULAIRE LE PROBLEME DES DROITS DE L'HOMME. ALORS LA ENCORE IL Y A LES MOTS ET LES ACTES. LA FRANCE S'EXPRIME SUR LES DROITS DE L'HOMME. COMMENT AGIT-ELLE ?
- LE PRESIDENT.- LA FRANCE EST PROBABLEMENT DE TOUS LES PAYS DU MONDE CELUI QUI A FAIT LE PLUS EN_FAVEUR DES DROITS DE L'HOMME. QUELQUES EXEMPLES : NOUS AVONS EN FRANCE 150000 `NOMBRE` REFUGIES POLITIQUES QUI SONT LES TEMOINS QUOTIDIENS DE NOTRE ACTION EN_FAVEUR DES DROITS DE L'HOMME. LA FRANCE A ACCUEILLI 6400 REFUGIES POLITIQUES D'AMERIQUE LATINE £ NOUS SOMMES LE PREMIER PAYS DE L'EUROPE POUR L'ACCUEIL DES REFUGIES POLITIQUES D'AMERIQUE LATINE.
- PRENEZ L'ASIE DU SUD-EST. NOUS AVONS ACCUEILLI A L'HEURE ACTUELLE 75400 REFUGIES D'INDOCHINE, C'EST-A-DIRE TROIS FOIS AUTANT QUE TOUS LES PAYS EUROPEENS REUNIS. SI VOUS PRENEZ MAINTENANT LES CAS INDIVIDUELS, NOUS N'AVONS PAS CESSE DE FAIRE EN SORTE QUE CEUX QUI SONT EN PRISON OU MALTRAITES PUISSENT SORTIR DE LEUR PAYS ET TROUVER UN ACCUEIL DANS LE NOTRE.
- LORSQUE J'AI ETE ELU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, DE NOMBREUX FRANCAIS ETAIENT PRISONNIERS EN GUINEE : GRACE-AU RETABLISSEMENT DE NOS RELATIONS AVEC LE PRESIDENT SEKOU TOURE, IL N'Y A PLUS UN FRANCAIS QUI SOIT PRISONNIER POLITIQUE EN GUINEE. J'AI PU ASSISTER IL Y A QUELQUES JOURS A LA DISSOLUTION DE L'ASSOCIATION DES PARENTS D'INTERNES DANS CE PAYS.
- AUTRE EXEMPLE, DANS QUELQUES JOURS, GRACE LA AUSSI A UNE ACTION INSISTANTE, LE DERNIER FRANCAIS DETENU EN URUGUAY VA RENTRER DANS NOTRE PAYS. J'EN AI RECU IL Y A QUELQUES JOURS L'ASSURANCE. CONCERNANT D'AUTRES PAYS, NOUS SOMMES INTERVENUS A CHAQUE OCCASION ET NOUS AVONS OBTENU DES RESULTATS.
- QUESTION.- EN ARGENTINE AUSSI ?
- LE PRESIDENT.- EN ARGENTINE EGALEMENT. SI UN JOUR ON ETABLIT LA LISTE DES CAS DE DROITS DE L'HOMME TRAITES ET RESOLUS PAR LES DIRIGEANTS DES PAYS, JE CROIS POUVOIR DIRE SANS RISQUE D'ETRE DEMENTI QU'IL APPARAITRA QUE C'EST LA FRANCE QUI AURA EU LE PLUS GRAND NOMBRE DE RESULTATS.\
`POLITIQUE ETRANGERE` QUESTION.- VOUS VENEZ DE NOUS EXPLIQUER DANS SES GRANDES LIGNES LA POLITIQUE ETRANGERE DE LA FRANCE. IL Y AURAIT EVIDEMMENT BEAUCOUP PLUS DE CHOSES A DIRE, MAIS APRES SIX ANS DE CONDUITE PERSONNELLE DES AFFAIRES ETRANGERES FRANCAISES, EST-CE QUE VOUS PENSEZ QUE LA POLITIQUE ETRANGERE DE LA FRANCE PESE SUR LE _COURS DES CHOSES ? QUELS SONT SES HANDICAPS ET QUELS SONT SES ATOUTS ?
- LE PRESIDENT.- QUAND VOUS DITES ACTION PERSONNELLE, VOUS VOULEZ SANS DOUTE DIRE EXPERIENCE PERSONNELLE. L'ACTION INTERNATIONALE DE LA FRANCE EST UNE OEUVRE COLLECTIVE. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A SES RESPONSABILITES, LE GOUVERNEMENT A LA SIENNE, ET PUIS TOUS CEUX QUI VIVENT A_L_ETRANGER OU SONT EN_RAPPORT AVEC L'ETRANGER APPORTENT EGALEMENT LEUR PROPRE CONTRIBUTION.
- IL FAUT QUE LES FRANCAIS SACHENT QUE LA FRANCE A DES ATOUTS. PARFOIS, POUR APPRECIER L'ACTION INTERNATIONALE DE LA FRANCE, ILS EPROUVENT DEUX DIFFICULTES : ILS NE PERCOIVENT PAS QUE LA FRANCE CONDUIT UNE POLITIQUE INDEPENDANTE, CE QUI EST MOINS FACILE, MOINS SIMPLE, MOINS "NOIR ET BLANC" QUE DE CONDUIRE UNE POLITIQUE D'ALIGNEMENT. OR, CE QU'ILS VEULENT, C'EST BIEN PRECISEMENT QUE LA FRANCE CONDUISE UNE POLITIQUE INDEPENDANTE.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` REPONSE` LA DEUXIEME DIFFICULTE EST LA SUIVANTE : EST-CE QUE LA FRANCE A LES MOYENS AU FOND, DANS LE MONDE ACTUEL, D'INFLUER SUR LES EVENEMENTS ?
- LA FRANCE EN A LES MOYENS. APRES PLUSIEURS ANNEES D'OBSERVATION, D'EXPERIENCE DIRECTE, JE PEUX VOUS LE DIRE, LA FRANCE EN A LES MOYENS.
- D'ABORD PARCE QU'ELLE A UNE TRADITION D'INFLUENCE DANS LE MONDE. CECI EST DU AUX CHEFS_D_ETAT QUI SE SONT SUCCEDES ET AU PEUPLE FRANCAIS QUI A LANCE DANS LE MONDE DES IDEES TRES FORTES ET DONT L'ECHO VIBRE TOUJOURS.
- AUSSI PARCE QUE NOUS AVONS ENCORE LES ATTRIBUTS HISTORIQUES DE L'INFLUENCE :
- NOUS SOMMES MEMBRE PERMANENT DU CONSEIL_DE_SECURITE - NOUS LE PRESIDIONS AU MOMMENT DES DERNIERS DEBATS - £
- NOUS SOMMES PARMI LES QUATRE PUISSANCES QUI VEILLENT AU SORT DE BERLIN - OU JE ME SUIS RENDU AU MOIS D'OCTOBRE £
- NOUS SOMMES UNE PUISSANCE NUCLEAIRE, CIVILE ET MILITAIRE, LA TROISIEME DU MONDE £
- NOUS SOMMES UNE PUISSANCE ECONOMIQUE - PAS AU-NIVEAU QUE J'ESTIME SOUHAITABLE CAR NOUS AVONS ENCORE CERTAINEMENT DES PROGRES A ACCOMPLIR DANS CE DOMAINE -, NOUS SOMMES LE TROISIEME EXPORTATEUR MONDIAL ET DONC UNE PUISSANCE CAPABLE D'APPORTER UNE CONTRIBUTION A LA SOLUTION DES PROBLEMES ECONOMIQUES ET SOCIAUX.
- ENFIN, NOUS AVONS UNE INFLUENCE IMPORTANTE EN EUROPE.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` REPONSE` TOUT CECI FAIT BEAUCOUP DE MOYENS D'INFLUENCE. LA FRANCE A DONC LA CAPACITE D'AGIR SUR LES EVENEMENTS. ET CELA ME RAMENE A MON OBSERVATION DU DEBUT : LA FRANCE A LA CAPACITE D'AGIR, ELLE DOIT AVOIR LA VOLONTE D'AGIR, ET ELLE DOIT AGIR ELLE-MEME. PARCE QUE CE N'EST PAS LA PEINE D'AVOIR LES MOYENS SI ON N'A PAS LA VOLONTE D'AGIR, OU SI AGIR CONSISTE UNIQUEMENT A SE RALLIER OU A SOUTENIR L'ACTION D'AUTRUI.
- IL Y A UNE COHESION DANS TOUT CECI. LA FRANCE A LA POSSIBILITE DE CONDUIRE UNE ACTION INTERNATIONALE, ELLE DOIT AVOIR LA VOLONTE DE LE FAIRE ET ELLE DOIT LA CONDUIRE ELLE-MEME, SUIVANT SES CONCEPTIONS, SUIVANT SES INTERETS, POUR APPORTER SA PROPRE CONTRIBUTION A LA PAIX ET A LA SECURITE DU MONDE.\

Voir tous les articles et dossiers