Publié le 14 novembre 1978

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, PRONONCEE A L'OCCASION DU DEJEUNER OFFERT EN L'HONNEUR DE M. ARAP MOI, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU KENYA, MARDI 14 NOVEMBRE 1978

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, PRONONCEE A L'OCCASION DU DEJEUNER OFFERT EN L'HONNEUR DE M. ARAP MOI, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU KENYA, MARDI 14 NOVEMBRE 1978

14 novembre 1978 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, PRONONCEE A L'OCCASION DU DEJEUNER OFFERT EN L'HONNEUR DE M. ARAP MOI, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU KENYA, MARDI 14 NOVEMBRE 1978 - PDF 168 Ko
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - KENYANES` MONSIEUR LE PRESIDENT, C'EST LA PREMIERE FOIS QUE LA FRANCE RECOIT LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU KENYA `ARAP MOI` ET C'EST A PARIS QUE VOUS AVEZ CHOISI DE FAIRE VOTRE PREMIER DEPLACEMENT EN EUROPE, UN MOIS JOUR POUR JOUR, APRES VOTRE INTRONISATION OFFICIELLE COMME PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU KENYA. AINSI, VOTRE VISITE NOUS HONORE DOUBLEMENT. ELLE EST POUR MOI L'OCCASION DE VOUS DIRE LA CONSIDERATION ET L'AMITIE QUE LA FRANCE EPROUVE POUR LE KENYA ET DE MARQUER AUSSI LE _PRIX QU'ELLE ATTACHE A DEVELOPPER LES RELATIONS DE NOS DEUX PAYS. IL Y A QUELQUES SEMAINES, LE KENYA ETAIT DANS LE DEUIL. IL VENAIT DE PERDRE CELUI QUI FUT LE HEROS DE SON INDEPENDANCE, LE FONDATEUR DE SON ETAT, ET PENDANT QUINZE ANS, LE GUIDE DE SON PROGRES. TOUT AU LONG D'UNE VIE ENTIEREMENT DEVOUEE A SON PAYS, JOMO KENYATA AVAIT ALLIE AU COURAGE DU COMBATTANT LES VERTUS DE L'HOMME D'ETAT. SUR LA SCENE INTERNATIONALE, SA FERMETE, SA MODERATION, SA CLAIRVOYANCE, FAISAIENT PARTOUT RECHERCHER SES CONSEILS ET LE DESIGNAIENT COMME UN DES SAGES DE L'AFRIQUE. SON SOUFFLE S'EST ETEINT MAIS SON ESPRIT DEMEURE. LE CHOIX QUI VOUS A PORTE AUX RESPONSABILITES SUPREMES EN EST LA PREUVE. VOUS ETIEZ, MONSIEUR LE PRESIDENT, L'UN DE SES PLUS PROCHES COMPAGNONS ET VOUS AVEZ ETE ETROITEMENT ASSOCIE A SON ACTION. L'OEUVRE QUE JOMO KENYATA AVAIT _ENTREPRISE, ET A LAQUELLE IL AVAIT CONSACRE TOUTES SES FORCES, NE S'ARRETERA PAS. NOUS SAVONS QU'ELLE A TROUVE EN VOUS UN HERITIER DIGNE DE LUI
-\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - KENYANES` LA FRANCE S'EN FELICITE CAR CETTE LIGNE POLITIQUE EST CONFORME A NOS PRINCIPES : UNE OEUVRE D'INDEPENDANCE, DE PROGRES ET DE PAIX. A DEFAUT DE CETTE FAMILIARITE QUE L'HISTOIRE OU QUE LA LANGUE NOUS DONNE AVEC CERTAINS PAYS D'AFRIQUE, CES TROIS MOTS D'INDEPENDANCE, DE PROGRES ET DE PAIX, NOUS OFFRENT UN LANGAGE COMMUN ET TRADUISENT NOTRE ACCORD SUR CE QUI EST ESSENTIEL. L'INDEPENDANCE D'ABORD PARCE QU'ELLE EST INDISPENSABLE A LA DIGNITE DES NATIONS COMME LA LIBERTE L'EST A LA DIGNITE DES HOMMES. NOS DEUX PAYS PARTAGENT LA CONVICTION QU'ON NE SAURAIT REVENDIQUER L'INDEPENDANCE POUR SOI SANS LA VOULOIR AUSSI POUR LES AUTRES. C'EST POURQUOI NOUS ESTIMONS QUE LES PAYS AFRICAINS DOIVENT AVOIR LA LIBERTE DE CONDUIRE LEUR DEVELOPPEMENT A L'ABRI DES INTERVENTIONS EXTERIEURES ET DANS LE RESPECT DE L'INDEPENDANCE ET DE L'INTEGRITE TERRITORIALE DE CHACUN D'EUX. LE PROGRES ENSUITE, SANS LEQUEL L'INDEPENDANCE ELLE-MEME RISQUE DE N'ETRE QU'UNE FORME VIDE. LE PROGRES QUI S'ACCOMPLIT AU KENYA ET QUE J'AI EU L'OCCASION D'OBSERVER SUR_PLACE, A TRAVERS PLUSIEURS VOYAGES, ET EN DERNIER _LIEU EN 1973, AU MOMENT DE LA REUNION DU FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL `FMI`, CE PROGRES REMARQUABLE MERITE NOTRE ATTENTION ET NOTRE SYMPATHIE. NOUS EN JUGEONS LES RESULTATS POSITIFS ET NOUS SOMMES DISPOSES A VOIR AVEC VOUS COMMENT NOUS POUVONS SECONDER LE SUCCES DE L'EFFORT DE MODERNISATION ET DE DEVELOPPEMENT QUE VOUS AVEZ ENTREPRIS. LA PAIX ENFIN CAR SANS ELLE LES INDEPENDANCES SONT MENACEES ET LE PROGRES EST EN DANGER. LA FRANCE SE REJOUIT DE VOIR DANS LE KENYA UN PAYS AUX INSTITUTIONS DEMOCRATIQUES, EN PAIX AVEC SES VOISINS ET RESOLU A SE TENIR A L'ECART DES CONFLITS QUI, PENDANT LES DERNIERES ANNEES, ONT DECHIRE LA CORNE DE L'AFRIQUE. NOUS SOMMES CONVAINCUS QUE CES AFFRONTEMENTS SONT STERILES ET NOUS NOUS EMPLOIERONS A PROVOQUER ENTRE TOUTES LES PARTIES LE DIALOGUE QUI, SEUL, PERMETTRA D'Y METTRE FIN
-\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - KENYANES` VOICI, MONSIEUR LE PRESIDENT, TOUTES LES RAISONS POUR LESQUELLES NOS DEUX PAYS DOIVENT RESSERRER LEURS RELATIONS ET LEURS LIENS. JE SUIS CONVAINCU QUE VOTRE VISITE QUI NOUS HONORE ET L'ENTRETIEN QUE NOUS AURONS ENSEMBLE, AINSI QUE CEUX QU'ONT EUS LES PRINCIPAUX MINISTRES DE NOS GOUVERNEMENTS, NOUS PERMETTRONT D'OUVRIR DE NOUVELLES PERSPECTIVES A NOTRE ENTENTE ET A NOTRE COOPERATION. C'EST AVEC CE SENTIMENT, MONSIEUR LE PRESIDENT, QUE JE LEVE MON VERRE EN VOTRE HONNEUR, EN L'HONNEUR DES MEMBRES DU GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE DU KENYA QUI VOUS ACCOMPAGNENT, EN L'HONNEUR DE VOTRE BEAU PAYS QUE JE CONSIDERE COMME L'UN DES PLUS BEAUX DE L'AFRIQUE ET DU MONDE ET EN L'HONNEUR DU PEUPLE KENYAN TOUT ENTIER AUQUEL JE SOUHAITE BONHEUR, PROSPERITE ET PAIX
-\

Voir tous les articles et dossiers