Publié le 31 juillet 1978

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A L'OCCASION DE LA PRESENTATION DES LETTRES DE CREANCE DE M. RALPH ADAM, AMBASSADEUR DES SEYCHELLES EN FRANCE, LUNDI 31 JUILLET 1978

31 juillet 1978 - Seul le prononcé fait foi

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A L'OCCASION DE LA PRESENTATION DES LETTRES DE CREANCE DE M. RALPH ADAM, AMBASSADEUR DES SEYCHELLES EN FRANCE, LUNDI 31 JUILLET 1978

Télécharger le .pdf
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - SEYCHELLOISES` MONSIEUR L'AMBASSADEUR, JE SUIS PARTICULIEREMENT HEUREUX, EN RECEVANT VOS LETTRES DE CREANCE, D'ACCUEILLIR LE PREMIER AMBASSADEUR EN FRANCE DE LA REPUBLIQUE DES SEYCHELLES. LES RELATIONS ENTRE NOS DEUX PAYS ONT ETE PLUS QU'ETROITES A UNE EPOQUE OU NOTRE HISTOIRE FUT COMMUNE ET J'AI CONSTATE AVEC SATISFACTION QUE L'ACCESSION DES SEYCHELLES A L'INDEPENDANCE AVAIT RANIME CES LIENS ANCIENS, SIGNE EVIDENT QUE LES AFFINITES N'AVAIENT PAS ETE ENTAMEES PAR LES PERIPETIES DE L'HISTOIRE. LA COOPERATION QUI S'EST INSTAUREE SI NATURELLEMENT A RAISON D'UNE ANCIENNE ET TOUJOURS VIVANTE COMPREHENSION ENTRE LA FRANCE ET LES SEYCHELLES DEPUIS DEUX ANS A DONNE DES RESULTATS TRES ENCOURAGEANTS. ELLE A DEJA ABOUTI A LA REALISATION DE PROJETS IMPORTANTS ET JE SOUHAITE VIVEMENT QUE L'OEUVRE _ENTREPRISE EN_COMMUN SOIT POURSUIVIE AU-COURS DES PROCHAINES ANNEES. J'AURAI L'OCCASION DE LE REDIRE BIENTOT AU PRESIDENT RENE LORSQUE JE LE RECEVRAI A PARIS, POURSUIVANT AVEC LUI DES CONVERSATIONS HEUREUSEMENT COMMENCEES LORS DE LA DERNIERE CONFERENCE FRANCO - AFRICAINE. LES SEYCHELLES SONT SITUEES DANS UNE ZONE GEOGRAPHIQUE OU LA FRANCE EST PRESENTE DEPUIS LONGTEMPS. CECI NE PEUT QUE RENDRE PLUS NECESSAIRE, PLUS UTILE ET PLUS NATUREL UN DIALOGUE SUIVI ENTRE NOS DEUX GOUVERNEMENTS. VOS FONCTIONS A PARIS VOUS CONDUIRONT, MONSIEUR L'AMBASSADEUR, A EN ETRE UN DES ACTEURS PRINCIPAUX ET JE PUIS VOUS ASSURER QUE VOUS TROUVEREZ CHEZ TOUS VOS INTERLOCUTEURS FRANCAIS LA VOLONTE DE FACILITER VOTRE MISSION ET DE LA VOIR S'ACCOMPLIR DANS UNE ATMOSPHERE D'AMITIE ET DE COMPREHENSION. JE VOUS PRIE DE TRANSMETTRE, MONSIEUR L'AMBASSADEUR, A M. LE PRESIDENT FRANCE-ALBERT RENE LES ASSURANCES DE MA PLUS HAUTE CONSIDERATION A LAQUELLE JE JOINS MES VOEUX DE BONHEUR ET DE PROSPERITE POUR LE PEUPLE SEYCHELLOIS
-\

Voir tous les articles et dossiers