Publié le 20 avril 1977

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A L'OCCASION DU DINER OFFERT AU PALAIS DE LA REPUBLIQUE PAR LE PRESIDENT ET MADAME LEOPOLD SEDAR SENGHOR, EN L'HONNEUR DES CHEFS D'ETAT ET DE DELEGATION DAKAR, LE 20 AVRIL 1977

20 avril 1977 - Seul le prononcé fait foi

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A L'OCCASION DU DINER OFFERT AU PALAIS DE LA REPUBLIQUE PAR LE PRESIDENT ET MADAME LEOPOLD SEDAR SENGHOR, EN L'HONNEUR DES CHEFS D'ETAT ET DE DELEGATION DAKAR, LE 20 AVRIL 1977

Télécharger le .pdf
`POLITIQUE ETRANGERE ` CONFERENCE FRANCO - AFRICAINE DE DAKAR` MONSIEUR LE PRESIDENT, MADAME, MESSIEURS LES PRESIDENTS ET CHERS COLLEGUES, MESSIEURS LES PREMIERS MINISTRES ET CHEFS DE DELEGATION, MESSIEURS LES AMBASSADEURS, MESDAMES, MESSIEURS, IL ME REVIENT CE SOIR LA TACHE LA PLUS AGREABLE ET LA PLUS DIFFICILE. LA TACHE LA PLUS AGREABLE PUISQUE NOTRE DOYEN, LE PRESIDENT HOUPHOUET-BOIGNY M'A CHARGE DE VOUS REMERCIER, MONSIEUR LE PRESIDENT `LEOPOLD SENGHOR`, AU NOM DE TOUS NOS COLLEGUES CHEFS_D_ETAT ET CHEFS DE GOUVERNEMENT, POUR LA QUALITE, LA CORDIALITE, L'ELEGANCE ET LA CHALEUR DE VOTRE HOSPITALITE. MAIS AUSSI LA TACHE LA PLUS DIFFICILE PUISQU'IL FAUT QUE JE M'EN ACQUITTE DANS L'IMPROVISATION, AYANT ETE PREVENU SEULEMENT AU DEBUT DE CE REPAS, ET AUPRES DE VOUS QUI ETES UN MAITRE DE L'ELOQUENCE ET DU MANIEMENT DE NOTRE LANGUE. JE VOUDRAIS VOUS DIRE QUE CETTE JOURNEE QUE NOUS AVONS PASSEE ENSEMBLE ET LES REFLEXIONS QUE NOUS AVONS ECHANGEES ME CONDUISENT A FORMER DES VOEUX POUR QUATRE REALITES AFRICAINES : LA PERSONNALITE DE L'AFRIQUE, SON DEVELOPPEMENT, SA SECURITE ET NOTRE SOLIDARITE. ET D'ABORD LA PERSONNALITE AFRICAINE. DANS CETTE RENCONTRE FRANCO - AFRICAINE, EN-RAISON DES LIENS QUI SONT LES NOTRES ET DE LA COMMUNAUTE DE NOTRE CULTURE, NOUS PARLONS TRES SOUVENT BIEN ENTENDU DE LA CULTURE ET DE LA LANGUE FRANCAISE `FRANCOPHONIE`. JE VOUDRAIS VOUS DIRE EN TANT QUE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE, QUE NOUS SOMMES TOUT AUTANT ATTACHES A LA PERSONNALITE ET A LA CULTURE AFRICAINES. ET DANS CE DIALOGUE, NOUS RECHERCHONS NOUS-MEMES, LA FRANCE ET LE PEUPLE FRANCAIS, L'AFFIRMATION ET LE DEVELOPPEMENT DE CES PERSONNALITES SI RICHES ET SI PROFONDES QUI SE SONT DEVELOPPEES DEPUIS SI LONGTEMPS SUR LE CONTINENT MATERNEL AFRICAIN. LORSQUE VOUS PARLEZ DU NOUVEL ORDRE CULTUREL, IL Y A LA UN THEME QUE NOUS EPROUVONS, QUE NOUS RESSENTONS ET QUI EST CELUI DU DIALOGUE DE NOS CULTURES. ENSUITE, BIEN ENTENDU LE DEVELOPPEMENT. JE CROIS QUE S'IL ETAIT POSSIBLE AUX PEUPLES AFRICAINS DE S'EXPRIMER AVEC LEUR SPONTANEITE QUE JE CONNAIS BIEN A L'HEURE ACTUELLE ET SI ON LEUR DISAIT QUEL EST LE PROBLEME DE L'AFRIQUE, ILS REPONDRAIENT D'UNE SEULE VOIX £ LE DEVELOPPEMENTÕ\
`POLITIQUE ETRANGERE ` CONFERENCE FRANCO - AFRICAINE DE DAKAR` L'AMELIORATION DE LEURS CONDITIONS D'EXISTENCE, LEURS CONDITIONS DE FORMATION, DE LEUR PROTECTION SANITAIRE ET SOCIALE ET IL Y A AU TRAVERS DE CE CONTINENT UNE IMMENSE ASPIRATION AU DEVELOPPEMENT. NATURELLEMENT, C'EST A VOUS D'EN CHOISIR LES VOIES, D'EN DEFINIR LES METHODES, MAIS C'EST EN MEME TEMPS A LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE DE CONTRIBUER A VOUS EN DONNER LES MOYENS. OR, QU'IL S'AGISSE DE LA PERSONNALITE AFRICAINE OU QU'IL S'AGISSE DU DEVELOPPEMENT DE L'AFRIQUE, L'UNE ET L'AUTRE NE PEUVENT SE DEVELOPPER QUE DANS LA SECURITE. ET JE DIRAIS QUE, REPRESENTANT D'UN PAYS QUI, PAR LA VOIX ILLUSTRE DE SON PRESIDENT DE L'EPOQUE, LE GENERAL DE GAULLE, AVAIT RECONNU ET AFFIRME IL Y A 17 ANS, LE DROIT DES ETATS AFRICAINS A L'INDEPENDANCE, JE VOUDRAIS VOUS DIRE QUE JE RECONNAIS, J'AFFIRME DE MON COTE LE DROIT DES ETATS AFRICAINS A LA SECURITE. IL N'EST PAS POSSIBLE NI POUR LES PEUPLES NI POUR LES DIRIGEANTS, DE SE CONSACRER A LEURS IMMENSES TACHES DE DEVELOPPEMENT S'ILS ONT LE SENTIMENT DE VIVRE DANS UN MONDE INCERTAIN OU A TOUT INSTANT LEUR PERSONNALITE, LEUR INDEPENDANCE, LEUR SECURITE PEUVENT SE SENTIR MENACEES. ET C'EST POURQUOI IL Y A UNE SORTE DE DIALECTIQUE ENTRE LE DEVELOPPEMENT ET LA SECURITE. ET JE CROIS QUE LA FACON D'Y REPONDRE, C'EST LA SOLIDARITE. CETTE SOLIDARITE QUI S'EST EXPRIMEE VIS-A-VIS DES TACHES DU DEVELOPPEMENT ET QUI DOIT, SUR-LE-PLAN INTERNATIONAL, A L'HEURE ACTUELLE, S'EXPRIMER EGALEMENT SUR-LE-PLAN DE LA SECURITE. LE DROIT A LA SECURITE DES ETATS AFRICAINS EST TEL QUE LA FRANCE LE RECONNAIT ET L'AFFIRME ET QU'A CET EGARD, BIEN ENTENDU, ELLE TIENDRA CHAQUE FOIS QUE CECI SERA NECESSAIRE LES ENGAGEMENTS QU'ELLE A SOUSCRITSÕ¿\
MONSIEUR LE PRESIDENT, ON POURRAIT PENSER QU'EN-RAISON DE L'ORIGINE DE NOTRE REUNION QUI TIENT AUX LIENS HISTORIQUES QUI ONT EXISTE ENTRE NOS PEUPLES, LA SIGNIFICATION DE CETTE RENCONTRE, IL FAUDRAIT LA RECHERCHER DANS LE PASSE. ET JE CROIS AU CONTRAIRE QUE CETTE SIGNIFICATION, ELLE EST HAUTEMENT MODELE. LORSQUE J'ECOUTAIS LES CONVERSATIONS TRES VIVES DE TON ET D'EXPRESSION QUI ETAIENT LES NOTRES AUJOURD'HUI, LORSQUE NOUS ENTENDIONS LES PREOCCUPATIONS S'EXPRIMER, LES QUESTIONS SE POSER ET VOIRE MEME LES CRITIQUES, S'ADRESSER LES UNS AUX AUTRES, NOUS AVIONS LE SENTIMENT D'UNE VERITABLE COMMUNAUTE HUMAINE CONTEMPORAINE IGNORANT LES DIFFERENCES D'ORIGINE, LES DIFFERENCES DE RACE, LES DIFFERENCES DE SYSTEMES POLITIQUES. ET CETTE RENCONTRE FRANCO - AFRICAINE, A CET EGARD, PRESENTE LES CARACTERISTIQUES DE CE QUE DEVRAIT ETRE, DE CE QUE SERA UN JOUR, LE MONDE MODERNE, C'EST-A-DIRE UN MONDE FRATERNEL, UN MONDE EGALITAIRE, UN MONDE DANS LEQUEL LE DIALOGUE EST TOUJOURS POSSIBLE QUELLES QUE SOIENT LES ORIENTATIONS ET LES PREFERENCES QUI TIENNENT AU CHOIX PROFOND DE NOS PEUPLES. ET AINSI, MONSIEUR LE PRESIDENT, VOTRE INVITATION, DANS CETTE SUPERBE VILLE DE DAKAR QUI, PAR SA POSITION, EST OUVERTE SUR LES GRANDS OCEANS ET SUR LE MONDE, NOUS AVONS PU TRAVAILLER UTILEMENT A LA PERSONNALITE, AU DEVELOPPEMENT, A LA SECURITE DES ETATS AFRICAINS, DANS LA SOLIDARITE QUI LES UNIT ET QUI LES UNIT EGALEMENT A NOUS-MEMES. C'EST POURQUOI JE VOUDRAIS LEVER MON VERRE, MONSIEUR LE PRESIDENT, AU SUCCES DE L'ACTION QUE VOUS MENEZ A LA TETE DE VOTRE ETAT ET QUI VOUS VAUT, VOUS LE SAVEZ, LA PLUS LARGE REPUTATION INTERNATIONALE, AU TRAVAIL QUI EST ACCOMPLI PAR NOS COLLEGUES, LES CHEFS_D_ETAT, LES CHEFS DE DELEGATION PARTICIPANT A CETTE CONFERENCE, ET SURTOUT A L'ASPIRATION QUI EST LA NOTRE ET QUI EST CELLE DE CETTE AMITIE FRATERNELLE, TOUJOURS RENOUVELEE ENTRE LES PEUPLES D'AFRIQUE ET LE PEUPLE FRANCAIS POUR SERVIR LES GRANDES CAUSES DU DEVELOPPEMENT DE LA LIBERTE ET DE LA PAIXÕ\

Voir tous les articles et dossiers