Publié le 31 mars 1977

DECLARATION EN CONSEIL DES MINISTRES DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A L'INTENTION DU NOUVEAU GOUVERNEMENT, PALAIS DE L'ELYSEE, LE 31 MARS 1977

DECLARATION EN CONSEIL DES MINISTRES DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A L'INTENTION DU NOUVEAU GOUVERNEMENT, PALAIS DE L'ELYSEE, LE 31 MARS 1977

31 mars 1977 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger DECLARATION EN CONSEIL DES MINISTRES DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A L'INTENTION DU NOUVEAU GOUVERNEMENT, PALAIS DE L'ELYSEE, LE 31 MARS 1977 - PDF 132 Ko
"VOICI UN GOUVERNEMENT QUI DOIT ETRE UNI, DEGAGE DES PARTIS POLITIQUES, ET ANIME PAR LA SEULE PASSION DE RESOUDRE LES PROBLEMES CONCRETS DE LA FRANCE ET DES FRANCAIS. VOUS ETES CHARGES, PAR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, DE CONDUIRE LA POLITIQUE DE LA FRANCE. VOUS AVEZ DEUX TACHES ESSENTIELLES A ACCOMPLIR : LA PREMIERE EST DE FAIRE SORTIR L'ECONOMIE FRANCAISE DE LA CRISE, TOUT EN MAINTENANT SON EQUILIBRE. LA SECONDE EST D'ELABORER UN PROGRAMME COHERENT ET EQUILIBRE D'AMELIORATIONS SOCIALES. LE GOUVERNEMENT PRECEDENT A DONNE UN COUP D'ARRET A L'INFLATION QUI MENACAIT DE TOUT BALAYER. IL A OBTENU DES RESULTATS IMPORTANTS : LA STABILISATION DU FRANC, LE RALENTISSEMENT DE LA HAUSSE DES PRIX, LA DIMINUTION DU DEFICIT EXTERIEUR. IL FAUT MAINTENANT FAIRE SORTIR LA FRANCE DE LA CRISE ECONOMIQUE. CETTE CRISE, D'ORIGINE INTERNATIONALE, A PESE LOURDEMENT SUR ELLE ET EXPLIQUE, SANS NUL DOUTE, CERTAINES DE SES ORIENTATIONS POLITIQUES. APRES LA PHASE DU REDRESSEMENT EN-COURS, LE GOUVERNEMENT VA POUVOIR FAIRE SORTIR LA FRANCE DE LA CRISE. IL Y FAUT DEUX CONDITIONS : L'ABSENCE DE NOUVELLES DIFFICULTES EXTERIEURES, ET LE MAINTIEN DE L'EQUILIBRE DE LA MONNAIE ET DES PRIX. ALORS, LA SORTIE DE LA CRISE RETENTIRA CONCRETEMENT SUR LA PRODUCTION ET SUR L'EMPLOI. LA FRANCE A BESOIN D'EVOLUTION. CHACUN LE RESSENT, ET EN-PARTICULIER SON ARDENTE JEUNESSE. EN MEME TEMPS, NOS STRUCTURES ECONOMIQUES ET SOCIALES ONT ETE RENDUES PLUS SENSIBLES ET PLUS FRAGILES PAR LA CRISE. IL FAUT EN TENIR_COMPTE. DANS CES CONDITIONS, LE GOUVERNEMENT DOIT PROPOSER UN ENSEMBLE COHERENT D'AMELIORATIONS, ALLANT TOUTES DANS LE SENS DE LA JUSTICE SOCIALE, ET INTERESSANT NOTAMMENT LES FAMILLES, LES PERSONNES AGEES, ET LE PREMIER EMPLOI DES JEUNES. L'ACHEMINEMENT VERS LA SORTIE DE LA CRISE, ET CE PROGRAMME D'AMELIORATIONS SOCIALES SERONT RASSEMBLES DANS UN PLAN DE DOUZE MOIS QUE LE PREMIER MINISTRE A MISSION DE PREPARERÕ\
ET MAINTENANT, L'ASPECT POLITIQUE. J'AI VOULU QUE LA SEPARATION ENTRE LE GOUVERNEMENT ET LES PARTIS POLITIQUES SOIT NETTEMENT TRANCHEE. C'EST CE QUI EXPLIQUE QU'ON N'AIT PAS RECONDUIT, MALGRE L'EXCELLENCE DES HOMMES `MICHEL PONIATOWSKI ` JEAN LECANUET ` OLIVIER GUICHARD`, L'EXPERIENCE DES MINISTRES D'ETAT. CECI VAUT POUR CHACUN DE VOUS. CERTES, VOUS APPARTENEZ A DES FORMATIONS POLITIQUES. MAIS VOUS N'AVEZ PAS A PARLER EN LEUR NOM. VOUS PARLEZ AU NOM DU GOUVERNEMENT. DANS CETTE PERIODE, LES PARTIS POLITIQUES, QU'ILS SOIENT DE LA MAJORITE OU DE L'OPPOSITION, VONT EVIDEMMENT DEPLOYER LEUR ACTIVITE. L'ESSENTIEL EST QUE L'ACTIVITE DES PARTIS NE SE CONFONDE PAS AVEC L'ACTION GOUVERNEMENTALE, ET NE PESE PAS SUR ELLE. D'UN COTE, LE GOUVERNEMENT ET SON ACTION. DE L'AUTRE, LES PARTIS POLITIQUES ET LEURS DEBATS. VOUS ETES UNE EQUIPE, LA PLUS RESTREINTE `15 MINISTRES` QUI AIT ETE A LA TETE DE LA FRANCE. DE VOTRE ACTION DEPENDRA LARGEMENT LE CHOIX QUE FERA LA FRANCE, L'AN PROCHAIN. A VOUS DE DEMONTRER LA CAPACITE DE NOTRE SOCIETE DE LIBERTE A RESOUDRE LES PROBLEMES DE LA FRANCE. C'EST PAR LA SUPERIORITE DE VOTRE ACTION QUE VOUS DEVEZ CONVAINCRE LES FRANCAIS DE LA SUPERIORITE DE VOTRE CHOIX POLITIQUE. MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE `RAYMOND BARRE`, MADAME `SIMONE VEIL` ET MESSIEURS LES MINISTRES, C'EST VOTRE ACTION QUI DETERMINERA LE CHOIX DE LA FRANCE. JE VOUS INVITE A Y CONSACRER TOUTES VOS FORCES"Õ¿\

Voir tous les articles et dossiers