Publié le 8 août 1975

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING SUR LE NOUVEL ORDRE ECONOMIQUE INTERNATIONAL DEVANT LES CADRES DU MOUVEMENT POPULAIRE DE LA REVOLUTION, SALLE DU CONGRES DE LA CITE DU PARTI DU DOMAINE DE N'SELE, VENDREDI 8 AOUT 1975

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING SUR LE NOUVEL ORDRE ECONOMIQUE INTERNATIONAL DEVANT LES CADRES DU MOUVEMENT POPULAIRE DE LA REVOLUTION, SALLE DU CONGRES DE LA CITE DU PARTI DU DOMAINE DE N'SELE, VENDREDI 8 AOUT 1975

8 août 1975 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING SUR LE NOUVEL ORDRE ECONOMIQUE INTERNATIONAL DEVANT LES CADRES DU MOUVEMENT POPULAIRE DE LA REVOLUTION, SALLE DU CONGRES DE LA CITE DU PARTI DU DOMAINE DE N'SELE, VENDREDI 8 AOUT 1975 - PDF 917 Ko
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - ZAIROISES` MONSIEUR LE PRESIDENT FONDATEUR DU MOUVEMENT POPULAIRE DE LA REVOLUTION, PERMETTEZ-MOI D'ABORD DE VOUS REMERCIER DE VOTRE PRESENTATION ENTIEREMENT DUE A LA BIENVEILLANCE ET A L'AMITIE. CETTE PRESENTATION AVAIT POUR OBJET DE M'INTRODUIRE AUPRES DE CET AUDITOIRE DES CADRES DU MOUVEMENT POPULAIRE DE LA REVOLUTION, AU MOMENT OU JE VOUDRAIS TRAITER DEVANT EUX UN SUJET QUI ME TIENT A COEUR ET QUI EST CELUI DE L'ORGANISATION D'UN NOUVEL ORDRE ECONOMIQUE INTERNATIONAL. JE VOUS REMERCIE, MONSIEUR LE PRESIDENT, DE M'EN OFFRIR L'OCCASION DANS CE _CADRE SUPERBE ET DEVANT CET AUDITOIRE. C'EST EN EFFET POUR MOI UN PRIVILEGE D'EVOQUER DEVANT VOUS LES GRANDS PROBLEMES QUE POSENT AUJOURD'HUI LA SITUATION ET L'EVOLUTION DE L'ECONOMIE DANS LE MONDE. JE LE FERAI, CERTES, EN ME PLACANT COMME IL EST NATUREL, DU POINT_DE_VUE DE LA FRANCE £ JE M'EFFORCERAI, CEPENDANT, DE TENIR _COMPTE DANS L'ANALYSE ET DANS LA RECHERCHE DES SOLUTIONS, DES INTERETS DE TOUTES LES PARTIES EN CAUSE - PAYS INDUSTRIALISES D'EUROPE, D'AMERIQUE DU NORD ET D'EXTREME-ORIENT, PAYS EN DEVELOPPEMENT D'AFRIQUE, D'ASIE ET D'AMERIQUE LATINE. EN EFFET, LA PREMIERE REFLEXION QUI S'IMPOSE, C'EST LA NECESSITE DE DEPASSER LES POINTS_DE_VUE PARCELLAIRES, EGOISTES OU SIMPLEMENT UNILATERAUX. LA CRISE ECONOMIQUE ET MONETAIRE QUE TRAVERSE LE MONDE D'AUJOURD'HUI N'EPARGNE EN REALITE AUCUN CONTINENT, NI AUCUN SYSTEME. ELLE N'EST SUSCEPTIBLE D'ETRE RESOLUE DE MANIERE SATISFAISANTE QUE PAR LA CONCERTATION, ET NON PAR LA CONFRONTATION\
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - ZAIROISES` TROP SOUVENT ENCORE, LES UNS OU LES AUTRES, NOUS RAISONNONS EN-FONCTION D'INTERETS LIMITES. CE SONT DES REFLEXES DU PASSE QU'IL NOUS FAUT DEFINITIVEMENT ECARTER CAR NOUS SOMMES TOUS SOLIDAIRES, ET RIEN DE DURABLE NE POURRA ETRE ENTREPRIS S'IL NE PREND EN _COMPTE LES PROBLEMES DE CHACUN ET N'INSCRIT SES SOLUTIONS PARTIELLES DANS UNE PERSPECTIVE QUI DOIT ETRE GENERALE. AUSSI, APRES VOUS AVOIR FAIT PART DE MES REFLEXIONS QUANT A LA _NATURE DES PROBLEMES ET QUANT A LA RECHERCHE DES SOLUTIONS POSSIBLES, J'APPELLERAI VOTRE ATTENTION SUR LES MOYENS DE PARVENIR A TEMPS A DES DECISIONS ACCEPTABLES POUR TOUS\
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - ZAIROISES` ET D'ABORD, LA _NATURE DES PROBLEMES. A LA SUITE DU SECOND CONFLIT MONDIAL, ET AUSSITOT APRES LA PHASE DE RECONSTRUCTION QUE CE CONFLIT A OUVERT, LE MONDE A CONNU UNE PERIODE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE CONTINU DONT LE CARACTERE EXCEPTIONNEL APPARAITRA SANS DOUTE AVEC LE RECUL DU TEMPS. PARMI LES FACTEURS DE CETTE EXPANSION TRES FORTE, OUTRE LES DECOUVERTES DE LA SCIENCE ET LEUR MISE EN_OEUVRE PAR L'INDUSTRIE, IL FAUT SITUER EN BONNE PLACE LA LIBERATION ET L'ESSOR PRODIGIEUX DES ECHANGES INTERCONTINENTAUX FAVORISES PAR UN SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL RELATIVEMENT STABLE ET GENERALEMENT ACCEPTE. AINSI LE COMMERCE INTERNATIONAL EXPRIME EN DOLLARS A ETE MULTIPLIE PAR 13 ENTRE 1950 ET 1973. CEPENDANT, AU-COURS DE CETTE PERIODE DE TRES FORTE ET HISTORIQUEMENT DE TRES EXCEPTIONNELLE EXPANSION, ON POUVAIT DEJA DISCERNER LES FAIBLESSES QUI DEVAIENT REMETTRE EN_CAUSE TOT OU TARD L'EXPANSION ECONOMIQUE MONDIALE. EN PREMIER _LIEU, CETTE EXPANSION NE BENEFICIAIT PAS EGALEMENT A TOUTES LES NATIONS, ET, DANS CHAQUE NATION, A TOUTES LES CATEGORIES SOCIALES. LA PART DES PAYS EN DEVELOPPEMENT DANS LE COMMERCE MONDIAL EST AINSI TOMBEE DE 30 % EN 1950 A 17,5 % EN 1972. EN_OUTRE, L'EXPANSION ECONOMIQUE TROUVAIT SON FONDEMENT, OU UNE PARTIE DE SON ALIMENTATION, DANS L'EXTREME ABONDANCE DE MATIERES PREMIERES ET ENERGETIQUES ET DE PRODUITS ALIMENTAIRES DISPONIBLES A BAS PRIX. ENFIN, ET PLUS PARTICULIEREMENT AU-COURS DES DERNIERES ANNEES A-PARTIR DE 1962, ELLE ETAIT SOUTENUE PAR UNE CREATION EXCESSIVE ET ARTIFICIELLE DE MOYENS DE PAIEMENT INTERNATIONAUX GENERATRICE D'UNE INFLATION ACCELEREE ET DE GRAVES DESORDRES MONETAIRES. LE FLOTTEMENT DES MONNAIES QUI S'EN EST SUIVI, ET QUI N'A PAS ETE RECHERCHE PAR UNE CONCEPTION DE DOCTRINE MAIS IMPOSE PAR LES CIRCONSTANCES, EST PAR LUI-MEME GENERATEUR D'INFLATION ET ON DOIT SOULIGNER SES EFFETS NEFASTES. IL MET, NOTAMMENT, EN ECHEC TOUTE POLITIQUE DE STABILISATION DES COURS DES MATIERES PREMIERES, IL CONDUIT A LA DESORGANISATION DES ECHANGES, IL REND VAINES LES NEGOCIATIONS TARIFAIRES ET DOUANIERES ET PAR L'INSECURITE QU'IL PROVOQUE, IL EST UN OBSTACLE A LA REPRISE DE L'EXPANSION ECONOMIQUE\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - ZAIROISES` LE RELEVEMENT SOUDAIN DU PRIX DU PETROLE ET D'UN ASSEZ GRAND NOMBRE D'AUTRES PRODUITS DE BASE N'EST DONC PAS A L'ORIGINE DE LA CRISE ACTUELLE. MAIS IL A GRANDEMENT CONTRIBUE A LA METTRE EN LUMIERE ET A EN ACCENTUER LES MANIFESTATIONS. L'EFFET IMMEDIAT DE CES HAUSSES DE PRIX A ETE L'ACCELERATION DE L'INFLATION A UN NIVEAU OU LA REGULARITE DE L'EXPANSION DEVENAIT IMPOSSIBLE. Õ DES LORS, LES PAYS INDUSTRIALISES DU MONDE OCCIDENTAL ONT CONNU SIMULTANEMENT UN TAUX D'INFLATION ELEVE, UN RALENTISSEMENT DE LEUR ACTIVITE MARQUE ET UN NIVEAU DE SOUS-EMPLOI `CHOMAGE`, DONT LA COINCIDENCE DANS LE TEMPS EST SANS AUCUN PRECEDENT. CETTE SITUATION N'A PAS MANQUE DE SE REPERCUTER SUR LES PAYS FOURNISSEURS DE PRODUITS DE BASE, Y COMPRIS CEUX QUI AVAIENT ETE LES BENEFICIAIRES DES HAUSSES DE PRIX. QUANT AUX PAYS EN DEVELOPPEMENT QUI DISPOSENT DE PEU DE PRODUITS, DONT LES PRIX ONT MOINS AUGMENTE ET PARFOIS MEME DIMINUE, LEUR SITUATION EST TRAGIQUE DANS LA MESURE OU ILS SUPPORTENT A LA FOIS, ET SANS CONTREPARTIE, LA HAUSSE DU PRIX DU PETROLE ET CELLE DES PRODUITS ALIMENTAIRES AINSI QUE CELLE, FORTE, DES PRIX DES PRODUITS MANUFACTURES IMPORTES.Õ AINSI, ET CONTRAIREMENT A UNE INTENTION, UNE VOLONTE INTERNATIONALE, LE FOSSE QUI SEPARE LA PLUPART DES PAYS EN DEVELOPPEMENT DES PAYS INDUSTRIALISES N'A CESSE DE S'ELARGIR, ALORS QUE L'AIDE DES PREMIERS AU SECONDS ALLAIT EN DIMINUANT. EN 1963, L'ENSEMBLE DES PAYS MEMBRES DU GROUPE DU CAD CONSACRAIT O,55 % DE LEUR PRODUIT NATIONAL BRUT A L'AIDE PUBLIQUE £ LEUR EFFORT EST TOMBE A 0,30 % EN 1973, ET LA FRANCE POUR SA PART ATTEINT CEPENDANT 0,60 % DE SON PNB, BIEN QU'ELLE SOIT COMME LES AUTRES ATTEINTE PAR LA CRISE ACTUELLE.Õ LA GRAVITE D'UNE TELLE SITUATION, LES TENSIONS QU'ELLE CREE, LES INJUSTICES QU'ELLE ENGENDRE SERAIENT EXTREMEMENT PREOCCUPANTES SI LES GOUVERNEMENTS NE PARVENAIENT PAS A ELABORER EN_COMMUN DES SOLUTIONS A LA CRISE. EN REVANCHE, COMME CECI S'EST DEJA PRODUIT DANS LE PASSE, L'APPARITION D'UN ORDRE ECONOMIQUE PLUS STABLE, PLUS HONORABLE ET PLUS EQUITABLE PEUT ETRE LA CONSEQUENCE DE LA CRISE ACTUELLE SI LES PROBLEMES QUE POSE CETTE CRISE SONT CONVENABLEMENT TRAITES. JE NE PRETENDRAI PAS, MONSIEUR LE PRESIDENT, MESDAMES ET MESSIEURS, DEFINIR DE MANIERE PRECISE ET ENCORE MOINS DEFINITIVE CE QUE DEVRAIT ETRE CE NOUVEL ORDRE ECONOMIQUE INTERNATIONAL, MAIS SEULEMENT EVOQUER LES PRINCIPAUX THEMES QUI, SELON MOI, DOIVENT ETRE ABORDESÕ\
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - ZAIROISES` LE PREMIER EST SANS AUCUN DOUTE DE PARVENIR A UNE REPARTITION PLUS JUSTE DES RESSOURCES QUI TIENNENT _COMPTE DES BESOINS DES PAYS EN DEVELOPPEMENT. UN DES MOYENS D'Y PARVENIR EST LA REGULARISATION ET LA REVALORISATION DES COURS DES PRINCIPAUX PRODUITS DE BASE. DEPUIS FORT LONGTEMPS, ET D'AILLEURS, PAR LA BOUCHE, IL Y A DE NOMBREUSES ANNEES, DE NOTRE MINISTRE DE LA COOPERATION, LA FRANCE A FAIT VALOIR DANS LES INSTANCES INTERNATIONALES LES GRAVES INCONVENIENTS DE TROP GRANDES FLUCTUATIONS DE PRIX ET D'UNE DETERIORATION DURABLE DES TERMES DE L'ECHANGE AU DETRIMENT DES PAYS PRODUCTEURS DE MATIERES DE BASE. AUJOURD'HUI, LA NECESSITE ENFIN RECONNUE DE NE PAS GASPILLER LES RESSOURCES NATURELLES DE NOTRE PLANETE APPORTE UN ARGUMENT DE PLUS A L'APPUI DE CETTE THESE TRADITIONNELLE DE LA FRANCE. AUSSI ESPERONS-NOUS PARVENIR A DES ACCORDS AYANT POUR OBJET LA REGULARISATION DU COURS DES PRINCIPAUX PRODUITS DE BASE EXPORTES PAR LES PAYS EN DEVELOPPEMENT, PARMI LESQUELS LE CUIVRE - DONT L'IMPORTANCE EST ESSENTIELLE POUR VOTRE PAYS. NOUS PENSONS, EN EFFET, QU'IL S'AGIT D'UNE MATIERE PREMIERE ESSENTIELLE A L'ECONOMIE MONDIALE ET QUI JOUE UN ROLE DETERMINANT DANS L'ECONOMIE DE CERTAINS PAYS EN VOIE DE DEVELOPPEMENT. ILS NE SONT PAS SEULS CONCERNES, PUISQUE DE GRANDS PAYS INDUSTRIELS SONT EGALEMENT PRODUCTEURS IMPORTANTS DE CE METAL ET GRANDS CONSOMMATEURS, MAIS LES CARACTERISTIQUES PARTICULIERES DE CE MARCHE, SON IMPORTANCE DANS LE COMMERCE MONDIAL, SON ROLE DANS L'ECONOMIE DE CERTAINS PAYS, EN FONT UN EXEMPLE TYPE DU PRODUIT DE BASE QUI DEVRAIT FAIRE L'OBJET D'UNE ORGANISATION DE MARCHE. ET VOUS POUVEZ ETRE ASSURE, MONSIEUR LE PRESIDENT, DE NOTRE VOLONTE, SI VOUS LE SOUHAITEZ ET SI VOUS LE JUGEZ UTILE, DE PRENDRE L'INITIATIVE DE PROVOQUER UNE REUNION DES PRODUCTEURS ET CONSOMMATEURS DE CE METAL, CONCERTATION PREALABLE INDISPENSABLE AVANT DE POUVOIR S'ENGAGER DANS UNE DIRECTION PLUS PRECISE ET PLUS ORGANISEE\
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - ZAIROISES` NOUS N'IGNORONS PAS, CEPENDANT, QUE DE TELS ACCORDS SONT DIFFICILES A METTRE EN_OEUVRE ET QU'A VOULOIR EMBRASSER UN TROP VASTE DOMAINE, ON RISQUE DE VOIR LES NEGOCIATIONS S'ENLISER DANS DES DISCUSSIONS THEORIQUES INTERMINABLES, CE QUI S'EST PRODUIT A PLUSIEURS REPRISES DANS LE PASSE. NOTRE POSITION EST PLUS PRAGMATIQUE ET NOTRE SOUHAIT EST D'AVANCER PAS A PAS SUR LA VOIE DES SOLUTIONS CONCRETES. EVIDEMMENT, NOUS NE PARVIENDRONS PAS DANS L'IMMEDIAT A COUVRIR UNE GAMME TRES VASTE DE PRODUITS, ET LES ACCORDS NE POURRONT BENEFICIER AVEC TOUTE L'AMPLEUR DESIRABLE AUX PAYS LES PLUS DEMUNIS QUI SONT EN-GENERAL DE PETITS PRODUCTEURS. C'EST POURQUOI NOUS AVONS DECIDE, DANS-LE-CADRE DE LA CONVENTION DE LOME UNISSANT LES 9 PAYS DE LA COMMUNAUTE_EUROPEENNE ET 46 ETATS D'AFRIQUE, DES CARAIBES ET DU PACIFIQUE, DE NOUS ENGAGER DANS LA VOIE ENTIEREMENT NOUVELLE ET ORIGINALE DE LA STABILISATION DES RECETTES PROCUREES PAR L'EXPORTATION D'UN CERTAIN NOMBRE DE PRODUITS DE BASE. CE N'EST PEUT-ETRE PAS AUSSI SATISFAISANT POUR L'ESPRIT QU'UN MECANISME D'ORGANISATION DE MARCHE DES PRODUITS, MAIS C'EST INCONTESTABLEMENT UN PROGRES IMPORTANT\
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - ZAIROISES` POUR CERTAINS DE NOS PARTENAIRES, ET NOTAMMENT POUR LE ZAIRE, LE SYSTEME DE LA CONVENTION DE LOME DEMEURE TRES INCOMPLET. IL COUVRE EN EFFET A PEU PRES EXCLUSIVEMENT LES RECETTES PROVENANT DES EXPORTATIONS AGRICOLES. L'EXTENSION DE CE MECANISME DE STABILISATION AUX MATIERES PREMIERES MINERALES DEVRA ETRE REEXAMINEE PAR LA COMMUNAUTE_EUROPEENNE. MAIS, COMPTE_TENU DES CARACTERISTIQUES DES MARCHES DE CES PRODUITS, LA DIFFICULTE SERA DE DEGAGER UNE SOLUTION COMMUNAUTAIRE SANS ETRE CONTRAINT D'OBTENIR LA PARTICIPATION DES AUTRES GRANDS PRODUCTEURS ET IMPORTATEURS. SUR-UN-PLAN PLUS GENERAL, LA COMMUNAUTE_EUROPEENNE EST D'AILLEURS PRETE A EXAMINER QUELS PRODUITS POSENT DES PROBLEMES AUX PAYS EN VOIE DE DEVELOPPEMENT, AINSI QUE LES INSTRUMENTS ET LES MOYENS DE _NATURE A REPONDRE A CES PROBLEMES. DE MEME, A LA SUITE DU DERNIER CONSEIL_EUROPEEN, TENU A BRUXELLES, AU MOIS DE JUILLET ET AUQUEL JE PARTICIPAIS AVEC MES HUIT COLLEGUES, CHEFS D'ETAT OU DE GOUVERNEMENT DE LA COMMUNAUTE_EUROPEENNE, LA COMMUNAUTE ET DES ETATS MEMBRES SE SONT ENGAGES A PROMOUVOIR ET A PARTICIPER A UNE ACTION INTERNATIONALE VISANT LES DEUX OBJECTIFS SUIVANTS : - UNE AMELIORATION DES MECANISMES DE FINANCEMENT COMPENSATOIRE DU FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL EN_FAVEUR DES PAYS EN DEVELOPPEMENT PRODUCTEURS DE MATIERES PREMIERES £ - ET, D'AUTRE_PART, LA MISE EN_PLACE DE MESURES SPECIFIQUES EN_FAVEUR DES PAYS EN DEVELOPPEMENT LES PLUS DEMUNIS APPLICABLES EN CAS DE CHUTE DES RECETTES D'EXPORTATION DE LEURS PRODUITS. LES MODALITES D'APPLICATION DE CETTE AIDE DEVANT ETRE ADAPTEES A LA SITUATION FINANCIERE GENERALE ET SOUVENT DIFFICILE DES PAYS EN QUESTION\
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - ZAIROISES` EN CONTREPARTIE DES AVANTAGES AINSI OBTENUS PAR LES PAYS PRODUCTEURS, IL APPARAIT LEGITIME QUE CEUX-CI GARANTISSENT AUX PAYS CONSOMMATEURS UN APPROVISIONNEMENT REGULIER A DES CONDITIONS ACCEPTABLES. L'ORGANISATION DU MARCHE DES MATIERES PREMIERES, AUSSI IMPORTANTE SOIT-ELLE, ET LA STABILISATION DES RECETTES D'EXPORTATION NE CONSTITUENT PAS, CEPENDANT, LA PANACEE, LE REMEDE UNIVERSEL QUI RESOUDRA TOUS LES PROBLEMES. LE COMMERCE INTERNATIONAL, ON L'A VU, JE L'AI RAPPELE TOUT A L'HEURE, NE PROFITE QUE MEDIOCREMENT AUX PAYS EN VOIE D'EQUIPEMENT, LA LIBERTE DES ECHANGES BENEFICIANT ESSENTIELLEMENT AUX ECONOMIES DEVELOPPEES. POUR PARVENIR A UN MEILLEUR EQUILIBRE, IL FAUT DONC S'ENGAGER RESOLUMENT DANS LA VOIE D'UN TRAITEMENT PREFERENTIEL DES PRODUITS DES PAYS DU TIERS-MONDE SUR LES MARCHES DES PAYS DEVELOPPES. LA COMMUNAUTE_ECONOMIQUE_EUROPEENNE A MIS EN APPLICATION CES PRINCIPES A L'EGARD DES 46 PAYS QUI LUI SONT ASSOCIES AU-SEIN DE LA CONVENTION DE LOME. LA FRANCE EST FAVORABLE A LA PRISE EN CONSIDERATION DE NOUVELLES MESURES TENDANT A LA GENERALISATION ET A L'AMELIORATION DES DISPOSITIONS PREVUES PAR LA CONVENTION DE LOME. CES MECANISMES DE PREFERENCES GENERALISEES, PUISQUE C'EST LE TERME UTILISE ET LA LARGE OUVERTURE DES MARCHES DES PAYS DEVELOPPES, NE VONT PAS D'AILLEURS SANS POSER DES PROBLEMES AUX PAYS INDUSTRIALISES DANS DES PERIODES DE SOUS-EMPLOI COMME CELLE QUE NOUS CONNAISSONS, MAIS JE PENSE, CEPENDANT, QUE NOUS DEVONS CONTINUER A ALLER DE L'AVANT SANS IGNORER LES OBSTACLES. ENCORE FAUDRAIT-IL, ME DIREZ-VOUS, QU'IL EXISTE UNE PRODUCTION EXPORTABLE, UNE PRODUCTION INDUSTRIELLE EXPORTABLE DES PAYS EN VOIE D'EQUIPEMENT POUR BENEFICIER DE CES REGLES AVANTAGEUSES. A CET EGARD, IL NE FAURAIT PAS QUE L'ACCENT MIS SUR LES PRODUCTIONS AGRICOLES EXPORTABLES CONDUISE A NEGLIGER LA MODERNISATION DES PRODUCTIONS AGRICOLES VIVRIERES TRADITIONNELLES OU LE DEVELOPPEMENT DE PRODUCTIONS NOUVELLES NECESSAIRES A L'AMELIORATION DE L'ALIMENTATION DES POPULATIONS\
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - ZAIROISES` C'EST POURQUOI, MONSIEUR LE PRESIDENT, NOUS PARTAGEONS TOUT A FAIT SUR CE POINT VOTRE ANALYSE, ANALYSE QUI EST ILLUSTREE PAR L'EFFORT DE PROMOTION, DE RECHERCHE ET DE PRODUCTION, QUI SE DEVELOPPE DANS CE DOMAINE, ET AU DEVELOPPEMENT DUQUEL LA FRANCE EST PRETE A APPORTER SON _CONCOURS DANS-LE-CADRE DES PROJETS AGRO-INDUSTRIELS QUI SONT ACTUELLEMENT A L'ETUDE ENTRE NOS COLLABORATEURS. C'EST CEPENDANT LE DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET LUI SEUL QUI EST DE _NATURE, DANS LES PAYS LES PLUS PEUPLES ET DOTES DE RESSOURCES NATURELLES IMPORTANTES, A PERMETTRE LE DECOLLAGE ECONOMIQUE. CE DEVELOPPEMENT CONNAIT LOGIQUEMENT PLUSIEURS PHASES. CELLE D'ABORD DE LA SATISFACTION DE BESOINS ELEMENTAIRES POUR L'INDUSTRIE LOCALE, QUI A SOUVENT TENU LA PREMIERE PLACE DANS LES PREOCCUPATIONS. MAIS LA PRIORITE DOIT ETRE DONNEE AUJOURD'HUI A LA VALORISATION SUR PLACE DES PRODUITS EXTRAITS DU SOL ET DU SOUS-SOL ET AU DEVELOPPEMENT DE PRODUCTIONS INDUSTRIELLES EXPORTABLES, DU MOINS DANS LES PAYS QUI, TEL LE ZAIRE, ONT PAR L'IMPORTANCE DE LEUR POPULATION ET PAR L'ETENDUE DE LEURS RESSOURCES VOCATION A S'INDUSTRIALISER\
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - ZAIROISES` L'INDUSTRIALISATION DES PAYS EN EQUIPEMENT ME PARAIT CORRESPONDRE A L'INTERET NON SEULEMENT DE CES PAYS, MAIS A CELUI DE LA COLLECTIVITE INTERNATIONALE TOUT ENTIERE. D'ELLE DEPEND, EN EFFET, LA CREATION D'UN POUVOIR_D_ACHAT NOUVEAU, DONC D'UNE DEMANDE SOLVABLE DE PRODUITS ALIMENTAIRES OU INDUSTRIELS, D'EQUIPEMENT OU DE CONSOMMATION. L'AVENIR SOUHAITABLE ME PARAIT DONC ETRE CELUI D'UN DEVELOPPEMENT BEAUCOUP PLUS CONSIDERABLE ET BEAUCOUP PLUS RAPIDE DU COMMERCE NORD - SUD ET DU COMMERCE SUD - NORD, QUI NE REPONDENT PLUS AU SCHEMA TRADITIONNEL DIT DU PACTE COLONIAL. CES ECHANGES PORTERAIENT, EN EFFET, DANS LES DEUX SENS SUR DES PRODUITS MANUFACTURES, MEME SI PENDANT DES ANNEES ENCORE LE DEGRE D'ELABORATION DES BIENS ALLANT DU NORD VERS LE SUD SERA SANS DOUTE PLUS POUSSE QUE CELUI DES PRODUITS VENANT DU SUD VERS LE NORD. L'EXPERIENCE TRES FRAPPANTE DE LA LIBERATION DES ECHANGES ENTRE LES PAYS D'OCCIDENT INDUSTRIALISES ET LE JAPON A MONTRE QUE CE DEVELOPPEMENT DU COMMERCE DES PRODUITS MANUFACTURES, QUI A MARQUE LES DECENNIES CINQUANTE ET SOIXANTE, AVAIT ETE CREATEUR D'EMPLOIS, ALORS QUE LES CLOISONNEMENTS PROTECTIONNISTES DES ANNEES TRENTE AVAIENT CONTRIBUE A ACCENTUER LE CHOMAGE ET A PROLONGER LA DEPRESSION\
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - ZAIROISES` AUSSI, EST-CE A JUSTE TITRE QUE LE ZAIRE ATTACHE LE PLUS VIF INTERET AUX MOYENS DE DEVELOPPER LA COOPERATION INDUSTRIELLE. CELLE-CI A ETE JUSQU'ICI DANS LE MONDE LARGEMENT LE FAIT DES ENTREPRISES DITES MULTINATIONALES QUI ONT CONNU UN PRODIGIEUX ESSOR, ET QUI ONT CONDUIT A UNE CERTAINE DIVISION INTERNATIONALE DU TRAVAIL. LES ETATS CEPENDANT NE PEUVENT PAS LAISSER AUX SEULES ENTREPRISES MULTINATIONALES LA RESPONSABILITE DE LA COOPERATION INDUSTRIELLE. C'EST AINSI QUE LA CONVENTION DE LOME MARQUE UN ENGAGEMENT RECIPROQUE DES ETATS EUROPEENS ET AFRICAINS, ENGAGEMENT QUE LA FRANCE, POUR SA PART, S'EFFORCERA DE TRADUIRE DANS LES FAITS. POUR CELA, IL CONVIENT DE DEFINIR DE FACON AUSSI PRECISE QUE POSSIBLE LES CONDITIONS DANS LESQUELLES LES ENTREPRISES EUROPEENNES ET FRANCAISES POURRONT CONTRIBUER A L'INDUSTRIALISATION DU CONTINENT AFRICAIN. A CET EGARD UNE CERTAINE DIVERSITE D'OPINION APPARAIT. CERTAINS DE NOS PARTENAIRES FAISANT DAVANTAGE CONFIANCE A L'INITIATIVE PRIVEE, - C'EST PAR EXEMPLE, ON LE SAIT, LE CAS DE L'ALLEMAGNE FEDERALE - D'AUTRES AU CONTRAIRE SOULIGNANT L'INTERET DE LA PROGRAMMATION PUBLIQUE. L'ESSENTIEL POUR EVITER LES ECHECS ET LES MALENTENDUS, C'EST D'ABOUTIR A LA STABILITE DES CONDITIONS ARRETEES D'UN COMMUN ACCORD, ET C'EST D'AILLEURS CE QUE VOUS NOUS AVEZ CONFIRME HIER SOIR, MONSIEUR LE PRESIDENT, DANS LE PASSAGE DE VOTRE DISCOURS QUE VOUS AVEZ CONSACRE A CE SUJET. QUELS QUE SOIENT LES CHOIX DES PAYS EN DEVELOPPEMENT, IL NOUS PARAIT LEGITIME QU'ILS S'EFFORCENT D'EXERCER UN CERTAIN CONTROLE SUR LA TRANSFORMATION SUR_PLACE DE LEURS PRODUITS ET SUR LES CIRCUITS DE COMMERCIALISATION. ENCORE FAUT-IL QUE LES MODALITES DE CE CONTROLE NE DECOURAGENT PAS LES EFFORTS ET LES INITIATIVES\
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - ZAIROISES` LA FRANCE EST DISPOSEE A RECHERCHER AVEC SES PARTENAIRES AFRICAINS LES MEILLEURES FORMULES POUR FAVORISER LA PROMOTION DES INVESTISSEMENTS, AINSI QUE POUR ETUDIER LE TRANSFERT DE CERTAINES INDUSTRIES. EN_OUTRE, ET DANS LE MEME ESPRIT, LA FRANCE PARTICIPE ACTIVEMENT A L'ELABORATION D'UN CODE SUR LES TRANSFERTS TECHNOLOGIQUES, QUESTION ESSENTIELLE, DANS-LE-CADRE DE LA CNUCED. SANS DOUTE EST-IL SUPERFLU DE RAPPELER DEVANT LES RESPONSABLES DU MOUVEMENT POPULAIRE DE LA REVOLUTION, QUI SONT CERTAINEMENT IMPREGNES EUX-MEMES DE CETTE CONVICTION, QUE LE DEVELOPPEMENT D'UN PAYS DEPEND D'ABORD DE SES PROPRES EFFORTS, DE SON ARDEUR AU TRAVAIL, DE LA QUALITE DE SON ADMINISTRATION, DU DEVOUEMENT DE SES CADRES. DANS LE DEVELOPPEMENT DE TOUS LES PAYS QUELS QU'ILS SOIENT, DE TOUTES LES ECONOMIES QUELLES QU'ELLES SOIENT, LA RESPONSABILITE DIRECTE DES DIRIGEANTS EST GRANDE. ET C'EST DONC A VOUS QU'IL APPARTIENT, SOUS LA HAUTE DIRECTION DU PRESIDENT FONDATEUR MOBUTU SESE SEKO, DE CONDUIRE LE ZAIRE DANS LA VOIE DU PROGRES. DE MEME, LES PAYS EN EQUIPEMENT PEUVENT CONTRIBUER UTILEMENT A ACCELERER LEUR DEVELOPPEMENT, ET SINGULIEREMENT LEUR DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL, EN PRATIQUANT UNE CERTAINE COOPERATION REGIONALE. L'EXPANSION DE RELATIONS NORD - SUD MIEUX EQUILIBREES DOIT ALLER DE PAIR AVEC UN DEVELOPPEMENT DU COMMERCE ENTRE PAYS EN EQUIPEMENT. LA FRANCE, DE MEME D'AILLEURS QUE LA COMMUNAUTE_EUROPEENNE, N'A CESSE D'ENCOURAGER LA MISE SUR PIED D'ORGANISATIONS DE COOPERATION ECONOMIQUE REGIONALE EN AFRIQUE ET CONTINUERA DE LE FAIRE. IL EST CLAIR QUE LE ZAIRE, PAR LA POSITION CLE QU'IL OCCUPE SUR LE CONTINENT, PEUT JOUER UN ROLE ESSENTIEL DANS LE RENFORCEMENT DE LA COOPERATION ECONOMIQUE INTER-AFRICAINE.\
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - ZAIROISES` SI DES PROGRES SENSIBLES ONT ETE ACCOMPLIS DANS LES DIVERS DOMAINES QUE JE VIENS D'EVOQUER, NOTAMMENT DANS-LE-CADRE DE LA CNUCED ET PAR LA SIGNATURE DE LA CONVENTION DE LOME, ON NE PEUT PAS DIRE QU'IL EN AIT ETE DE MEME DANS LA REFORME DU SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL ET DANS L'AIDE AU DEVELOPPEMENT. DES LA CONFERENCE DE LA CNUCED, OU JE REPRESENTAIS LA FRANCE A SANTIAGO DU CHILI, EN AVRIL 1972, NOUS AVIONS PROPOSE QU'UN LIEN SOIT ETABLI ENTRE LA REFORME DU SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL ET L'AIDE AU DEVELOPPEMENT. IL A FALLU PRES DE TROIS ANS POUR QUE CETTE NOTION FINISSE PAR ETRE ASSEZ LARGEMENT ADMISE. DEPUIS LORS, NOUS N'AVONS CESSE DE RAPPELER ET DE PRECISER CETTE PROPOSITION. BIEN QU'AUCUN RESULTAT N'AIT ENCORE ETE OBTENU, J'AI LA CONVICTION QUE LES INCONVENIENTS DU DESORDRE MONETAIRE SONT DE PLUS EN PLUS COMMUNEMENT ADMIS ET QUE LES POSSIBILITES D'UN ACCORD TENANT _COMPTE DES DIFFICULTES DE BEAUCOUP DE PAYS EN DEVELOPPEMENT S'AMELIORENT PEU A PEU. LE NOUVEL ORDRE INTERNATIONAL, ESSENTIEL A LA MISE EN_OEUVRE D'UN NOUVEL ORDRE ECONOMIQUE PLUS JUSTE, DEVRAIT, A NOTRE AVIS, REPOSER SUR LES PRINCIPES SUIVANTS : - LES RELATIONS MONETAIRES ENTRE LES PAYS DOIVENT ETRE FONDEES SUR L'EGALITE DES DROITS ET L'EGALITE DES OBLIGATIONS. - LE NOUVEAU SYSTEME DOIT AIDER LES PAYS DU TIERS-MONDE A RESOUDRE LEURS PROBLEMES DE PAIEMENT PAR L'INSTITUTION D'UN LIEN. - ENFIN, L'OBJECTIF FONDAMENTAL EST UN RETOUR AU SYSTEME DES PARITES STABLES MAIS AJUSTABLES, SYSTEME DONT JE RAPPELLE QU'IL A FAIT L'OBJET D'UN PREMIER ACCORD LORS DE LA CONFERENCE DU FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL, TENUE SUR LE CONTINENT AFRICAIN A NAIROBI IL Y A DEUX ANS. DONC, EN INSISTANT POUR L'APPLICATION D'UN SYSTEME DE PARITES STABLES MAIS AJUSTABLES, LA FRANCE SE BORNE A SOULIGNER LA NECESSITE DE METTRE EFFECTIVEMENT EN_OEUVRE UN PRINCIPE SUR LEQUEL LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE S'EST DEJA PRONONCEE. EN EFFET, UN SYSTEME DE PARITES STABLES MAIS AJUSTABLES EST SEUL CAPABLE DE CREER A NOUVEAU LES CONDITIONS D'UN DEVELOPPEMENT HARMONIEUX DES RELATIONS DES PAYS DU TIERS-MONDE ET DES PAYS INDUSTRIALISES\
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - ZAIROISES` POUR MIEUX SITUER NOTRE POSITION A L'EGARD DES PAYS DU TIERS-MONDE ET ESSENTIELLEMENT DE CEUX DU CONTINENT AFRICAIN, JE CROIS QU'IL ETAIT BON D'INDIQUER CLAIREMENT NOTRE POSITION A L'EGARD D'UN CERTAIN NOMBRE DE THEMES ESSENTIELS. AINSI SE DESSINE PLUS CLAIREMENT LE _CADRE GENERAL DE NOTRE ACTION. CECI N'IMPLIQUE PAS QUE NOUS POURSUIVIONS UNE POLITIQUE DOGMATIQUE ET GLOBALE VISANT A IMPOSER UNILATERALEMENT NOS VUES. NOTRE POLITIQUE EST CELLE DE LA CONCERTATION. ET DANS-LE-CADRE SOUPLE AINSI FIXE OU CHACUN DOIT APPORTER SES IDEES MAIS EN MEME TEMPS ECOUTER LES SUGGESTIONS, LES OBSERVATIONS DES AUTRES, NOUS NOUS ATTACHERONS A POURSUIVRE PATIEMMENT LA REALISATION DE CERTAINES SOLUTIONS. CONFIRMER ET METTRE EN_OEUVRE LES MESURES DEJA ARRETEES, CONCERNANT NOTAMMENT LES RELATIONS ENTRE L'EUROPE ET L'EUROPE ET L'AFRIQUE, RECHERCHER LA SOLUTION DES GRANDS PROBLEMES QUI DEMEURENT POSES ET QUI AFFECTENT LA VIE QUOTIDIENNE DES HOMMES ET DES FEMMES DU MONDE, TELLE EST LA TACHE QUI REQUIERT NOTRE IMAGINATION ET NOTRE COURAGE. C'EST L'OCCASION POUR MOI D'EVOQUER MAINTENANT BRIEVEMENT LES PROCEDURES ET LES METHODES QUI DEVRAIENT CONDUIRE A DES RESULTATS CONCRETS. LE ZAIRE, MONSIEUR LE PRESIDENT, ET LA FRANCE OCCUPENT CHACUN, DANS LEUR AIRE GEO-POLITIQUE, UNE POSITION QUI LEUR PERMET D'EXERCER UNE INFLUENCE POSITIVE. AUSSI, EST-IL ESSENTIEL QU'ILS ACCORDENT LEURS VUES SUR LES ACTIONS A METTRE EN_OEUVRE. JE CONSTATE TOUT D'ABORD QUE DANS CES NOMBREUSES ENCEINTES NOS DEUX PAYS PREFERENT LE DIALOGUE A L'INVECTIVE, LA PERSUASION A LA PRESSION. TROP NOMBREUX SONT AUJOURD'HUI CEUX QUI DE PAR LE MONDE, TROUVENT L'EXPLICATION DE TOUT DANS LES RAPPORTS DE FORCE, SONT TENTES DE S'EN REMETTRE EGALEMENT A LA FORCE POUR LA RECHERCHE DES SOLUTIONS\
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - ZAIROISES` JE N'AURAI PAS LA NAIVETE DE CONTESTER LE POIDS DES INTERETS ET LE JEU DES PUISSANCES. CEPENDANT, L'INTERDEPENDANCE DES PEUPLES RESSENTIE PAR EUX-MEMES, LEUR SOLIDARITE DE FAIT A TRAVERS LES DISTANCES GEOGRAPHIQUES ET MEME LES DIFFERENCES DE REGIME POLITIQUE OU SOCIAL M'APPARAISSENT AUJOURD'HUI UNE REALITE NON MOINS CONTESTABLE DONT LES ETATS ET LEURS DIRIGEANTS DOIVENT TIRER LES CONSEQUENCES. C'EST CETTE CONVICTION QUI M'A CONDUIT A PRENDRE L'INITIATIVE, EN OCTOBRE 1974, D'UNE CONFERENCE REUNISSANT LES PRINCIPAUX PAYS PRODUCTEURS ET UTILISATEURS D'ENERGIE ET DE MATIERES PREMIERES. JE ME SUIS REJOUI DE L'APPUI DONNE DES LE DEBUT, SOUS VOTRE AUTORITE, PAR LE GOUVERNEMENT ZAIROIS A CETTE PROPOSITION, COMME JE ME SUIS REJOUI DE LA PARTICIPATION ACTIVE ET POSITIVE DU ZAIRE A LA CONFERENCE PREPARATOIRE QUI S'EST TENUE EN AVRIL A PARIS. CERTES, CETTE REUNION N'A PAS ABOUTI AUX RESULTATS ESCOMPTES. ET CEPENDANT ELLE A ETE UTILE. DEPUIS LORS, EN EFFET, DANS LE MOUVEMENT CREE PAR CETTE PREMIERE REUNION LES POSITIONS EXTREMES SE SONT RAPPROCHEES. LES ATTITUDES LES PLUS ELOIGNEES ONT FAIT PLACE A LA RECHERCHE DE POSITIONS DE COMPROMIS, SANS QUE DE LEUR COTE, ZAIROIS ET FRANCAIS SOIENT ETRANGERS A CETTE HEUREUSE EVOLUTION. AINSI, POUVONS-NOUS ESPERER UNE PROMPTE REPRISE DU DIALOGUE SUR TOUTES LES QUESTIONS EN SUSPENS. DESORMAIS IL EST ACQUIS QUE LES PROBLEMES DE L'ENERGIE, DES PRODUITS DE BASE ET DU DEVELOPPEMENT SERONT EXAMINES PARALLELEMENT ET D'UNE MANIERE, JE L'ESPERE, CONVERGENTE\
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - ZAIROISES` ENFIN, TOUTES LES MESURES QUE JE VIENS D'EVOQUER, SI NECESSAIRES QU'ELLES SOIENT, NE DISPENSERONT PAS LES PAYS LES PLUS RICHES D'UN EFFORT FINANCIER ACCRU AU PROFIT DU DEVELOPPEMENT. JE NOTE QUE LA FRANCE, EN DEPIT DES DIFFICULTES QU'ELLE TRAVERSE, A REUSSI A MAINTENIR UN EFFORT QUI LA SITUE DANS LE PELOTON DE TETE. NOUS DEMEURONS FERMEMENT ATTACHES A L'OBJECTIF D'UNE AIDE GLOBALE DE 1 % DE NOTRE PRODUIT NATIONAL BRUT ET NOUS VENONS DE RENOUVELER LA DIRECTIVE AU GOUVERNEMENT FRANCAIS D'UNE AIDE PUBLIQUE DE 0,70 % DU PRODUIT NATIONAL BRUT, ET QUELLES QUE SOIENT LES DIFFICULTES BUDGETAIRES DE 1976, CETTE VOLONTE SERA TRADUITE DANS NOS COMPTES PUBLICS. JE M'ETONNE ET JE M'ALARME DE VOIR COMBIEN PLUSIEURS DES PAYS LES PLUS RICHES DU MONDE DEMEURENT ENCORE ELOIGNES DE CET OBJECTIF POURTANT FIXE EN_COMMUN. LES TRANSFERTS FINANCIERS AU BENEFICE DES PAYS EN DEVELOPPEMENT NE PROVIENDRONT PLUS DESORMAIS SEULEMENT DES PAYS INDUSTRIALISES. UNE PART CROISSANTE EST DEJA FOURNIE PAR LES PAYS RECEMMENT ENRICHIS PAR LA HAUSSE DU PRIX DES PRODUITS PETROLIERS. ENTRE LES UNS ET LES AUTRES, UNE COORDINATION DOIT S'ETABLIR. POUR SA PART, LA FRANCE A MONTRE LA VOIE DES PROJETS CONJOINTS, ET ELLE A RENCONTRE D'AILLEURS UNE GRANDE COMPREHENSION DE LA PART DE SES INTERLOCUTEURS. ELLE SOUHAITE QUE LE DIALOGUE EURO - ARABE RECEMMENT ENTAME CONDUISE A LES MULTIPLIER ET A ELARGIR LE NOMBRE DES PARTICIPANTS, DE FACON A CE QUE CE DIALOGUE EURO - ARABE AIT UN PROLONGEMENT AFRICAIN. LE DESEQUILIBRE CROISSANT ENTRE LE NORD ET LE SUD DE NOTRE PLANETE NE SERA PAS RESORBE SANS DES EFFORTS CONSIDERABLES A TOUS LES NIVEAUX ET DE LA PART DE TOUS. UN ORDRE ECONOMIQUE FAISANT A TOUS LES PEUPLES UNE PART PLUS EQUITABLE ET PLUS HONORABLE, REQUIERT D'IMPORTANTS TRANSFERTS DE RESSOURCES. LES PROFONDES INJUSTICES SOCIALES DU SIECLE DERNIER QU'ON CONSTATAIT A L'INTERIEUR DES PAYS INDUSTRIALISES N'ONT PU ETRE ATTENUEES QUE GRACE-A LA MISE EN_PLACE D'UNE FISCALITE ET DE LA SECURITE_SOCIALE. DE MEME, LES PROFONDES INJUSTICES INTERNATIONALES QUI MARQUENT NOTRE EPOQUE, ET QUI FONT PESER UNE MENACE SUR L'AVENIR PACIFIQUE DE NOTRE ESPECE HUMAINE, NE SERONT ATTENUEES QUE PAR UN EFFORT SEMBLABLE D'IMAGINATION ET D'ORGANISATION AU NIVEAU MONDIAL\
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - ZAIROISES` JE VOULAIS DIRE, MONSIEUR LE PRESIDENT, AUX MEMBRES DU MOUVEMENT POPULAIRE DE LA REVOLUTION CE QU'ETAIENT NOS REFLEXIONS SUR CE SUJET, CAR NOUS AVONS RAREMENT L'OCCASION, JE DIRAI MEME LE PRIVILEGE DE NOUS EXPRIMER DEVANT CEUX QUI CONDUISENT SUR LES MEMES SUJETS DES REFLEXIONS QUI SONT ELOIGNEES GEOGRAPHIQUEMENT, MAIS QUI SONT CEPENDANT PARALLELES AUX NOTRES. ET JE SOUHAITE QUE VOUS AYEZ APERCU DANS CES REFLEXIONS LA TRES GRANDE IMPORTANCE, LA TRES GRANDE PREOCCUPATION QUE LA FRANCE ET LE PEUPLE FRANCAIS A L'INTERIEUR DE LA COMMUNAUTE_EUROPEENNE ATTACHENT A LA SOLUTION DES GRANDES DISPARITES, DES GRANDES INJUSTICES, DES GRANDS DESEQUILIBRES, DES GRANDES INCERTITUDES QUI SUBSISTENT DANS L'ORDRE ECONOMIQUE MONDIAL. MAIS CET EFFORT A ACCOMPLIR EN_COMMUN, SOUS LE SIGNE DE LA CONCERTATION DE SAURAIT SE LIMITER A DE SIMPLES TRANSFERTS FINANCIERS, IL NE S'AGIT PAS SEULEMENT D'UN EFFORT COMPTABLE. L'EMERGENCE D'UN ORDRE ECONOMIQUE NOUVEAU APPELE PAR LA JEUNESSE DU MONDE AFFECTERA NECESSAIREMENT L'ENSEMBLE DE NOS SOCIETES. JE VOUDRAIS QUE VOUS SACHIEZ QUE JE NE PERDS PAS DE VUE CETTE REALITE DANS L'ACTION QUE JE CONDUIS, POUR MA PART, AVEC LE GOUVERNEMENT EN_VUE DE TRANSFORMER LA SOCIETE FRANCAISE ET DE L'ADAPTER PAR LES CHANGEMENTS NECESSAIRES AUX EXIGENCES DE L'AVENIR\

Voir tous les articles et dossiers