Il doit son nom à une tapisserie représentant la rencontre d’Antoine et Cléopâtre, d’après un dessin de Charles Natoire, qui y fut exposée jusqu’en 2019. À la place du coup de foudre entre l’empereur romain et la reine égyptienne, vous pouvez désormais contempler une tapisserie dessinée par Yves Oppenheim, qui associe non moins de 173 couleurs. 

Mais le souvenir d’une deuxième femme de pouvoir y flotte, car cette salle, fut aussi le cabinet de toilette de la marquise de Pompadour. 

Comme le Salon des portraits, ce salon est intégralement restauré à l’automne 2019. 

Salon Cléopâtre
Salon Cléopâtre © Présidence de la République - Adagp, Paris, 2021