Publié le 1 décembre 2005

Lettre de félicitations de M. Jacques Chirac, Président de la République, adressée à M. José Angel Gurria Trevino, pour son élection à la tête de l'OCDE, le 1er décembre 2005.

Lettre de félicitations de M. Jacques Chirac, Président de la République, adressée à M. José Angel Gurria Trevino, pour son élection à la tête de l'OCDE, le 1er décembre 2005.

1 décembre 2005 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Lettre de félicitations de M. Jacques Chirac, Président de la République, adressée à M. José Angel Gurria Trevino, pour son élection à la tête de l'OCDE, le 1er décembre 2005. - PDF 89 Ko

Monsieur le Ministre,
C'est avec une grande satisfaction que j'ai appris votre élection à la tête de l'Organisation de Coopération et de Développement Économiques. Je vous adresse mes plus sincères félicitations pour ce succès qui récompense l'ambition de votre projet pour l'O.C.D.E. ainsi que vos qualités professionnelles et personnelles. Ce choix constitue une reconnaissance de la contribution importante du Mexique à la communauté internationale.
État du siège, la France attache le plus grand prix aux travaux de l'O.C.D.E. Depuis sa création, cette organisation a joué un rôle clé dans le développement et l'orientation normative de ses États membres. Ses principes et ses objectifs économiques inspirent largement la communauté internationale. Alors que dix-sept pays ont d'ores et déjà exprimé le souhait de rejoindre ses trente membres actuels et que les mutations de l'économie mondiale entraînent l'émergence de nouveaux acteurs majeurs, l'O.C.D.E. a le devoir d'apporter des réponses aux questions nouvelles qui lui sont aujourd'hui posées.
L'Organisation entre dans une phase décisive de son histoire. Elle doit d'abord se rénover afin de rendre possible un élargissement ambitieux. Tout en restant fidèle aux objectifs et aux engagements de ses fondateurs, elle doit également répondre aux nouveaux défis de la mondialisation en demeurant en prise avec les grandes évolutions sociales, économiques et technologiques de notre temps.
Votre mission sera essentielle dans ce cadre. Le Secrétaire général aura un rôle clé, aux côtés du Conseil, pour contribuer au rayonnement de l'O.C.D.E., à une plus grande lisibilité de ses missions et de ses messages et pour permettre aux grands acteurs de l'économie mondiale de participer efficacement à ses travaux.
Dans le projet ambitieux qui est le vôtre de placer l'O.C.D.E. au coeur de la mondialisation, vous pourrez compter sur le soutien actif de la France.
Je vous prie d'agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de mes sentiments les meilleurs.

Sur le même thème

Voir tous les articles et dossiers