Publié le 10 octobre 2004

Déclaration de M. Jacques Chirac, Président de la République, devant la communauté française, sur le rôle de la communauté française en Chine, le partenariat stratégique franco-chinois et la coopération entre la France et la Chine dans les domaines économique, culturel et scientifique, à Pékin le 10 octobre 2004.

Déclaration de M. Jacques Chirac, Président de la République, devant la communauté française, sur le rôle de la communauté française en Chine, le partenariat stratégique franco-chinois et la coopération entre la France et la Chine dans les domaines économique, culturel et scientifique, à Pékin le 10 octobre 2004.

10 octobre 2004 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Déclaration de M. Jacques Chirac, Président de la République, devant la communauté française, sur le rôle de la communauté française en Chine, le partenariat stratégique franco-chinois et la coopération entre la France et la Chine dans les domaines économique, culturel et scientifique, à Pékin le 10 octobre 2004. - PDF 296 Ko
Messieurs les Ministres,
Messieurs les parlementaires, Présidents des groupes d'amitié du Sénat et de l'Assemblée Nationale France-Chine,
Mes chers compatriotes,
Je suis depuis deux jours en Chine, et je veux devant vous remercier tout d'abord le Président HU Jintao, le Gouvernement et les autorités chinoises de l'accueil, je dirais, exceptionnel qui nous a été réservé, et à travers nous, à toute la France et notamment à toutes celles et à tous ceux qui sont ici. J'y vois l'expression de notre amitié et de la volonté de nos deux pays d'avancer ensemble vers l'avenir. Cet avenir partagé, vous en êtes ici les premiers et les plus importants artisans. C'est vous qui construisez, jour après jour, cette proximité franco-chinoise, à travers tous les projets de toute nature que vous menez, dans tous les domaines, avec nos partenaires. C'est pourquoi je me réjouis de vous rencontrer, pour vous témoigner l'estime et l'amitié de tous nos compatriotes et pour vous encourager à poursuivre votre engagement auprès de tous nos amis chinois.
Je retrouve quelques-uns d'entre vous avec lesquels nous avions eu des échanges, lors de ma dernière visite officielle en Chine. Quatre années se sont déjà écoulées. Quatre années au cours desquelles vous avez été des acteurs privilégiés des changements considérables et si rapides que connaît ce pays.
Je vois aussi parmi vous beaucoup de nouveaux visages, et je le note, souvent jeunes. Les Françaises et les Français, chaque jour plus nombreux, viennent en effet ici, en Chine, pour créer des entreprises, pour développer des partenariats industriels, pour pousser de nouveaux projets de coopération scientifique et technique, pour mieux faire connaître la France, ses atouts, sa culture, sa civilisation, ses savoirs. Vous êtes ainsi aujourd'hui plus de 15 000 de nos compatriotes à résider en Chine. Pour certains, il s'agit d'une étape importante dans une carrière. Pour d'autres, il s'agit du lieu où bâtir des projets professionnels et familiaux durables.
A toutes et à tous, je veux dire ma satisfaction de voir tant de talents, d'intelligence et de générosité, conjuguer leurs efforts pour oeuvrer au renforcement des liens déjà exceptionnels qui unissent le peuple français et le peuple chinois.
Mes chers compatriotes,
A l'aube de ce nouveau siècle, la Chine et la France partagent une conviction et une volonté : instaurer des rapports harmonieux et pacifiques entre les grands pôles du monde, bâtir un univers plus sûr, plus respectueux de sa diversité, et plus solidaire.
Forts de cette vision commune, nos pays partagent l'ambition de développer une relation exceptionnelle, un partenariat non seulement politique et stratégique, mais aussi économique, industriel, culturel et scientifique.
Ce partenariat global, nous en avons esquissé les contours, dès 1997, avec le Président JIANG Zemin qui lui a donné son premier élan. Ces derniers mois ont vu la montée en puissance de cette volonté. En quelques mois, le Président HU Jintao nous a fait l'honneur et l'amitié de venir deux fois en France, pour le Sommet d'Evian tout d'abord, puis à l'occasion du quarantième anniversaire de nos relations diplomatiques et de l'ouverture officielle de l'Année de la Chine en France qui fut une grande réussite.
J'avais indiqué alors au Président HU la volonté de nos entreprises les plus performantes, dont beaucoup de dirigeants nous font la grande amitié d'être des nôtres aujourd'hui, d'établir avec la Chine un véritable partenariat industriel, fondé sur un partage des technologies, dans les secteurs stratégiques tels que l'énergie, l'aéronautique, les transports terrestres ou le développement durable.
Et me voici à Pékin où j'ai rencontré, le Président HU Jintao et le Premier ministre WEN Jiabao. Je leur ai confirmé notre volonté de renforcer encore ces échanges. Je leur ai renouvelé la détermination de nos entreprises à prendre toute leur part dans la modernisation de la Chine et leur disponibilité à la faire profiter de leur expérience pour la préparation des grands événements à venir. Je pense à la préparation des jeux olympiques de 2008 ou de l'exposition universelle de 2010, qui seront, j'en suis tout à fait persuadé, de très grands succès et naturellement des opportunités pour nous, et il nous appartiendra de les saisir.
Nos discussions ont confirmé la proximité des vues chinoises et françaises sur les grandes questions liées à l'organisation du monde. Elles ont été aussi l'occasion pour le Président HU de m'informer de décisions importantes qui conforteront notre relation économique, industrielle et scientifique. Je n'y reviens pas. Vous les connaissez déjà. Je crois cependant pouvoir affirmer qu'aujourd'hui notre partenariat global stratégique est plus que jamais une réalité.
Ce partenariat, ces succès, sont bien sûr essentiellement les vôtres. Vous en êtes les acteurs et les artisans essentiels. Vous qui avez relevé le défi de l'expatriation. Vous qui chaque jour cherchez à mieux comprendre et aussi à aimer la Chine, ses traditions, sa culture, sa langue pour beaucoup d'entre vous. Vous qui êtes, dans les Universités, dans les entreprises, dans les administrations, les représentants de la France.
Chers compatriotes,
Votre présence ici démontre que les Français ne craignent pas de s'expatrier loin de la métropole. Ceux d'entre vous qui étaient présents au moment de l'épidémie de SRAS nous ont impressionné par leur sérénité et la solidité de leur engagement. En maintenant sa visite en Chine, au coeur de la crise, le Premier ministre Jean-Pierre RAFFARIN avait souhaité leur manifester la solidarité, l'estime et la reconnaissance de notre pays.
L'avenir de notre économie, sa place dans le monde du XXIe siècle, se jouent pour une part ici, en Chine. Pour favoriser le renforcement de notre présence, les pouvoirs publics français vont mobiliser des moyens importants. Une nouvelle Ambassade va être construite. Elle sera la vitrine de notre pays et symbolisera l'engagement de l'État à vos côtés et aux côtés de nos amis chinois. Dans cet esprit, et pour tenir compte également de l'augmentation du nombre de visiteurs chinois en France, j'ai demandé à ce que l'adaptation de notre réseau consulaire fasse l'objet d'un examen attentif. Je souhaite que tous les efforts soient faits pour accompagner la présence française dans l'ensemble du pays. Je sais, à cet égard, le rôle des Associations de Français installés en Chine, la détermination et la mobilisation de leurs responsables, que je salue amicalement, et que je remercie chaleureusement.
Pour mieux préparer l'avenir de vos enfants, un nouveau lycée français remplacera l'actuelle installation, qui ne peut plus répondre à la croissance des effectifs. L'offre éducative sera portée au niveau d'excellence qu'exigent naturellement les enjeux.
Enfin, l'ouverture à Pékin d'un Centre culturel français et le renforcement du réseau des Alliances françaises à travers le territoire chinois, viendront compléter notre dispositif. Je souhaite en effet que la France soit davantage une terre d'accueil pour les étudiants chinois désireux de parfaire leurs connaissances à l'étranger. Ils sont plus de trente mille aujourd'hui. Nous devons tout faire pour encourager ce mouvement et offrir à nos jeunes hôtes chinois les meilleures conditions d'étude et de travail. C'est également le souhait de nos grandes écoles et de nos universités.
Mes chers compatriotes,
Après l'éclatant succès populaire de l'Année de la Chine en France s'ouvre aujourd'hui l'Année de la France en Chine, avec ce que nous avions souhaité et ce que nous espérons, le passage dans le ciel de Pékin de la Patrouille de France, avec le concert ce soir de Jean-Michel JARRE, avec l'ouverture de deux expositions exceptionnelles consacrées aux impressionnistes et au design.
Les centaines de manifestations qui auront lieu à Pékin, à Shanghai, à Canton, à Hong-Kong et dans de nombreuses autres villes de Chine, seront autant d'occasions de présenter à un large public chinois, notre création artistique, notre patrimoine, notre savoir-faire technologique et scientifique.
Je remercie toutes celles et tous ceux, et notamment les entreprises mécènes, que je salue amicalement ici, et en particulier le Président du Comité d'honneur Monsieur Henri PROGLIO, qui ont contribué et contribueront au succès de ces manifestations.
Je souhaite que cette Année de la France s'inscrive dans la durée et suscite une dynamique nouvelle dans nos échanges. Le Forum sur l'innovation et la valorisation de la recherche qui se tiendra à Pékin, la création de l'Institut technologique franco-chinois de Tongji à Shanghai, grâce à l'appui du groupement universitaire Paristech, seront l'occasion de renforcer les contacts entre les mondes de l'enseignement supérieur et de l'entreprise, mais aussi de développer la coopération franco-chinoise dans des domaines porteurs d'innovation et à fort potentiel économique.
L'installation à Shanghai d'un Institut Pasteur permettra aux chercheurs de nos deux pays d'unir leurs efforts pour mettre au point et développer des vaccins et des méthodes de soins efficaces, notamment contre les nouvelles pandémies.
Par ces coopérations, la Chine et la France entrent dans une nouvelle phase de leur relation, marquée par une même volonté d'aborder ensemble les grands défis scientifiques et technologiques de notre temps.
Mes chers compatriotes,
Vous êtes ici des acteurs privilégiés du dialogue entre les cultures, vous êtes les artisans de la construction d'un XXIe siècle plus pacifique et solidaire.
Vous êtes dans ce pays l'exemple d'une France dynamique et rassemblée, d'une France ouverte sur la Chine.
A toutes et à tous, je veux exprimer mon estime, ma reconnaissance et mon amitié.

Les dernières actualités

2020-09-23 (202285) Longjumeau (91) Maison de la petite enfance

Voir tous les articles et dossiers