Publié le 26 avril 1990

Message commun de M. François Mitterrand, Président de la République et de M. Helmut Kohl, Chancelier de RFA, adressé à M. Vytautas Landsbergis, Président du Conseil suprême de Lituanie, sur la situation politique lituanienne face à l'URSS.

Message commun de M. François Mitterrand, Président de la République et de M. Helmut Kohl, Chancelier de RFA, adressé à M. Vytautas Landsbergis, Président du Conseil suprême de Lituanie, sur la situation politique lituanienne face à l'URSS.

26 avril 1990 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Message commun de M. François Mitterrand, Président de la République et de M. Helmut Kohl, Chancelier de RFA, adressé à M. Vytautas Landsbergis, Président du Conseil suprême de Lituanie, sur la situation politique lituanienne face à l'URSS. - PDF 70 Ko
Monsieur le Président,
- Nous partageons une même inquiétude devant l'évolution de la situation en Lituanie.
- Nous souhaitons vous en faire part.
- Le peuple lituanien a manifesté sans équivoque sa volonté d'exercer son droit à la souveraineté.
- On ne saurait lui en faire grief.
- Mais l'histoire a engendré une situation complexe faite de liens multiples de caractère politique, juridique, économique. Leur dénouement exigera du temps et de la patience et devra emprunter les chemins classiques du dialogue.
- Aussi souhaitons-nous que s'engagent au plus vite des conversations entre les autorités soviétiques et vous-même pour que la crise actuelle débouche sur une solution acceptable pour toutes les parties.
- Sans doute conviendrait-il, pour faciliter l'ouverture de ces pourparlers, de suspendre pendant un temps les effets des décisions prises par votre Parlement, qui ne perdraient rien de leur valeur dès lors qu'elles s'appuient sur un principe universellement admis : le principe d'auto-détermination des peuples.
- Nous vous saluons, Monsieur le Président, et vous prions d'agréer nos sentiments de sympathie ainsi que nos meilleurs voeux pour vos compatriotes.\

Voir tous les articles et dossiers