Publié le 4 septembre 1986

Message de M. François Mitterrand, Président de la République, au général Pons, commandant des forces françaises de la Finul, après la mort de trois soldats du contingent français au Liban, Paris, jeudi 4 septembre 1986.

4 septembre 1986 - Seul le prononcé fait foi

Message de M. François Mitterrand, Président de la République, au général Pons, commandant des forces françaises de la Finul, après la mort de trois soldats du contingent français au Liban, Paris, jeudi 4 septembre 1986.

Télécharger le .pdf
J'ai appris avec une profonde émotion l'attentat dont ont été victimes quatre soldats du détachement français de la force intérimaire des Nations unies au Liban.
- En ces circonstances dramatiques, je m'associe à votre deuil et vous exprime mes sentiments de profonde affliction.
- Une fois encore, notre armée a été injustement frappée dans l'accomplissement de sa haute mission au Liban, qui est de sauvegarder la paix. Je tiens à renouveler ma confiance au détachement français dont la conduite, malgré les risques encourus, est exemplaire.\

Voir tous les articles et dossiers