Publié le 14 mai 1984

Discours de M. François Mitterrand, Président de la République, à l'occasion de l'inauguration de la diffusion en Norvège du programme de télévision "TV 5", Oslo, lundi 14 mai 1984.

14 mai 1984 - Seul le prononcé fait foi

Discours de M. François Mitterrand, Président de la République, à l'occasion de l'inauguration de la diffusion en Norvège du programme de télévision "TV 5", Oslo, lundi 14 mai 1984.

Télécharger le .pdf
Monsieur le président de la Chambre de commerce franco - norvégienne,
- Messieurs les ministres,
- Mesdames et messieurs,
- Je souhaite saluer votre assemblée dans l'année de son soixante cinquième anniversaire et la féliciter pour l'activité, la modernité qu'elle a su conserver depuis les origines.
- Le développement des relations entre nos deux pays demande de la constance. Nos pays ne sont ni voisins, ni cousins, que ce soit par la langue, le peuplement ou bien les traditions. Ce n'est donc pas un mouvement tout à fait naturel, mais surtout une volonté qui doit les porter.
- Ne remontons pas jusqu'aux Vikings dont le souvenir reste pourtant très présent et qui ont marqué au cours de leurs vastes entreprises d'exploration du monde, mon pays £ ni même jusqu'aux souvenirs de la seconde guerre mondiale, nous en parlerons ailleurs £ mais aujourd'hui on pourrait citer de nombreux exemples dans le domaine économique où nos deux pays, dans des circonstances diverses, mais que je crois significatives, ont emprunté l'un à l'autre et uni leurs efforts et je le répète, j'aurai l'occasion de le mettre en lumière. Remarquable par exemple est cette nouvelle aventure que constitue la recherche et l'exploitation des hydrocarbures sur le socle continental norvégien. La maquette du projet de colonne articulée que nous pouvons voir dans cette enceinte en est un remarquable symbole.\
Ces relations plus étroites entre nous doivent être aussi fondées sur une connaissance quotidienne de nos modes de vie et de nos cultures. Pour atteindre ce but, quel meilleur instrument que le satellite et la télévision ? Aussi, éprouvais-je une grande satisfaction à annoncer ici en même temps que M. le ministre norvégien des affaires culturelles et scientifiques et en précence de deux ministres français, qu'aujourd'hui sur deux réseaux câble d'Oslo de Stavanger le programme de télévision francophone TV 5 dont nous allons voir quelques images, va commencer sa carrière en Norvège. Je connais monsieur le ministre votre engagement, celui de votre gouvernement en faveur de l'ouverture culturelle européenne et particulièrement vers la France. Votre action pour TV 5 manifeste de la façon la plus évidente cette double volonté de mettre en oeuvre un principe qui recueille entièrement l'adhésion de mon pays.
- Je vous en remercie et je forme le voeu que le programme TV 5 permette aux Norvégiens de connaître de plus près les réalités quotidiennes et culturelles de mon pays et de l'Europe francophone. Et croyez-moi, cela sera aussi pour nous une façon de vous mieux connaître.
- Monsieur le président de la Chambre de commerce, je vous remercie pour cette réception et pour l'excellente occasion qui nous est donnée de marquer les progrès dont vous êtes vous-même ainsi que les membres de votre Chambre les meilleurs artisans.\

Voir tous les articles et dossiers