Le vendredi 8 décembre, le Président de la République s’est rendu sur le chantier de restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Accompagné par Mme Brigitte MACRON, il y a été accueilli par Mme Rima ABDUL-MALAK, ministre de la Culture, Monseigneur Laurent ULRICH, Archevêque de Paris et M. Philippe JOST, président de l’Etablissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris. 

Cette visite intervient un an avant la date prévue pour la réouverture de la cathédrale au culte et à la visite, le 8 décembre 2024. 

Le Président de la République a pu constater le succès de l’opération de rétablissement de la flèche, détruite lors de l’incendie du 15 avril 2019, ainsi que l’avancement satisfaisant des opérations de reconstruction de la charpente et de restauration de la nef, des transepts et du chœur. Compte tenu de ces éléments, le calendrier de réouverture peut être maintenu.

Le Chef de l’Etat a renouvelé ses félicitations et ses encouragements à l’ensemble des intervenants de ce chantier exceptionnel. Il a tenu à saluer la mémoire du Général d’armée Jean-Louis GEORGELIN, ancien président de l’établissement, disparu en août dernier, qui a joué un rôle décisif dans l’opération. A sa demande, le nom du général a été gravé sur un des montants de la flèche.

Le Président de la République a décidé de réserver une suite favorable à la demande de Monseigneur Laurent ULRICH, tendant à marquer la période de l’incendie et de la restauration par l’installation de vitraux contemporains dans six fenêtres du bas-côté sud de la nef. Un concours sera organisé sous l’égide du ministère de la culture pour désigner l’artiste chargé de cette commande. Le concours sera jugé par un jury composé de représentants de l’Etat, du diocèse de Paris, ainsi que de personnalités qualifiées. Ce jury sera présidé par M. Bernard BLISTENE, ancien directeur du Musée national d’art moderne. 

Le chef de l’Etat a également annoncé la poursuite des travaux de préfiguration d’un musée de Notre-Dame de Paris sur la base des premières recommandations de M . Charles PERSONNAZ, directeur de l’Institut national du patrimoine, à qui une mission d’étude a été confiée au mois d’avril dernier. Ce musée sera installé au sein des bâtiments de l’Hôtel-Dieu, dans des locaux définis en liaison avec l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris. 

Le chef de l’Etat a enfin confirmé qu’une décision sera prise, au cours du premier semestre 2024, sur le programme et le financement des travaux à poursuivre au-delà de la réouverture de la cathédrale. Sous réserve de l’accord des donateurs, une partie de ces travaux pourra être financée par le reliquat de la souscription nationale lancée en 2019, complété par d’autres ressources.

À consulter également

Voir tous les articles et dossiers