Publié le 3 juin 2021

Cet été, les vacances, c'est en France !

Avec le retour des jours heureux, marqués par les réouvertures après des mois difficiles, les vacances estivales auront une saveur particulière pour les Françaises et les Français. En déplacement dans le Lot, le Président Emmanuel Macron a tenu à mettre en avant la richesse exceptionnelle de nos territoires et à soutenir les milliers d’emplois que le secteur touristique porte partout en France. Cet été, les vacances, c’est en France !

D’abord à Saint-Cirq-Lapopie puis à Martel, le Président de la République a fait le point avec les acteurs du tourisme, avec les commerçants, les élus et les habitants qui font toute la vie de ces territoires.
 

(Re)voir la déclaration du Président de la République à Saint-Cirq-Lapopie :

27 septembre 2021 - Seul le prononcé fait foi

PROPOS LIMINAIRE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

Télécharger le .pdf

Heureux de vous retrouver ici à Saint-Cirq-Lapopie. Je suis très heureux d'être dans ce département du Lot qui m'est cher et en effet, dans cette belle commune de Saint-Cirq qui s'embellit constamment monsieur le maire. Je vous félicite de tous les travaux qui ont pu être fait. 

Alors, nous sommes là dans un moment un peu particulier parce que dans quelques jours, nous passerons la deuxième phase de réouverture progressive que nous avons décidée à partir du 9 juin. Nous avons pu en effet, depuis quelques jours, rouvrir les terrasses, décaler un petit peu l'heure du couvre-feu et commencer à reprendre une vie normale. Tout cela est possible parce que nos concitoyens ont fait beaucoup d'efforts durant ces dernières semaines qui produisent des résultats et on le voit, l’épidémie continue à réduire d’intensité. 

Néanmoins j’appelle chacun à rester extrêmement prudent dans cette période et vigilant parce qu’on a des premiers endroits où l’épidémie réaugmente légèrement, ce qui montre qu’il faut avoir encore beaucoup de vigilance dans cette période. Ces résultats, nous les obtenons aussi parce que la vaccination se poursuit à marche forcée. Nous sommes d'ailleurs ici dans un département où la vaccination avance très bien. 60 % des adultes sont vaccinés dans le département du Lot. Au niveau national, c'est le chiffre de 50 % de primo vaccinés, première injection qui a été donnée donc 50 % des Françaises et des Français de plus de 18 ans ont reçu aujourd'hui une première dose, ce qui est véritablement un cap. Nous tiendrons les objectifs sur lesquels nous sommes engagés en matière de vaccination, ce qui veut dire qu'en effet, d'ici au 15 juin, nous franchirons la barre des 30 millions de vaccinés et c'est pourquoi nous avons décidé ce matin, à partir du 15 juin, de commencer à ouvrir la vaccination pour les adolescents, enfin les plus jeunes et, à partir du 15 juin, de permettre aux 12-18 ans d'aller se faire vacciner dans des conditions d'organisation, des conditions sanitaires, de consentement des parents et de bonne information des familles, aussi éthiques qui seront précisées dans les prochains jours par les autorités sanitaires et les autorités compétentes. Mais je veux déjà que l'ensemble de nos compatriotes puissent avoir ce cap en tête. 
Tout cela nous permet d'envisager les prochaines semaines et les prochains mois et donc l'été et en m'adressant à vous aujourd'hui, ici, depuis Saint-Cyr, c'est pour tout ce secteur du tourisme, des loisirs, des hôtels, cafés, restaurants que je pense. Ils ont subi une crise extrêmement importante ces derniers mois. Je dirais même ces 7 années passées. Je salue le travail de Jean-Baptiste LEMOYNE qui, au Gouvernement, s'est beaucoup engagé pour tout le secteur parce que c'est un secteur important de l'économie française. C'est entre 8 et 10 % de notre produit intérieur brut. C'est un secteur clé pour notre attractivité et pour nos emplois qui soient peu qualifiés aux plus qualifiés. Ils ont eu, on le sait bien, tout le printemps de l'année dernière qui a été fortement frappé et ces derniers mois qui ont été très difficiles. Je veux avoir ici un message de confiance collectif pour justement les prochaines semaines et les prochains mois qui sont devant nous. 

D'abord, un message pour dire à nos compatriotes que compte tenu de tout ce que je viens d'expliquer, les vacances seront possibles cet été et donc de pouvoir engager les réservations, de pouvoir vous organiser pour passer les vacances cet été et en particulier j'ai envie de dire en 2021, les vacances, c'est en France et c'est encore mieux. Nous avons ces territoires qui sont absolument magnifiques, ces campagnes, cette ruralité que j'évoquais en parlant du Lot, ces villages sublimes, Saint-Cyr-Lapopie a été l’un des plus beaux villages de France et le reste. Nous avons donc la possibilité en France d'accueillir nos compatriotes en vacances dans les meilleures conditions. 

Deuxième message : c'est que le secteur qui a bénéficié de 30 milliards d'aides depuis le début de la crise à travers les fonds d'urgence, l'accompagnement justement d'investissements, le maintien de l'emploi au sein du secteur qui va continuer à être aidé parce que la reprise est progressive et qu'il y a encore des jauges, il y a 15 milliards environ qui sont encore prévus pour cette phase d'urgence. Le secteur bénéficiera d'un nouveau plan, si je puis dire, de reconquête et de réinvention du modèle. Je veux vraiment saluer l'ensemble des professionnels qui étaient avec moi, leurs représentants, l'ensemble des syndicats, mais saluer tous les professionnels et l'ensemble des salariés du secteur. Mais on sait et on a appris de cette crise, on peut faire encore beaucoup mieux et donc notre volonté en sortie, c'est d'aider à financer un vrai plan de reconquête qui passe par d'abord une amélioration de la formation, une amélioration des qualifications et un accompagnement tout au long de la vie. Nous allons investir pour améliorer, permettre des passerelles entre les différents métiers du secteur du tourisme, hôtels, cafés, restaurants, et tous les modes d'accueil du tourisme. 

Deuxième point : permettre de valoriser pleinement notre patrimoine et donc d'avoir une stratégie tourisme vert, tourisme patrimonial et d'investir là aussi sur ce secteur, c'est-à-dire nous permettre de pleinement mettre en valeur dans cette stratégie touristique notre patrimoine naturel, notre patrimoine architectural et d'avoir une stratégie où ce que nous faisons pour la biodiversité, pour nos paysages dont il faut préserver absolument la beauté pour notre patrimoine culturel et architectural. Et donc là-dessus, ce sont plusieurs investissements qui seront déployés dans les prochaines semaines, les prochains mois et les prochaines années, avec un plan à horizon de 5 ans. 
Le troisième levier, c'est de monter véritablement en qualité nos infrastructures. Nous savons que nous avons une offre hôtelière qui est pour tous les portefeuilles, mais nous avons besoin de continuer à investir et d'aider des professionnels à investir pour améliorer les conditions d'accueil, pour améliorer encore la qualité de notre offre. On a besoin de continuer à investir aussi sur nos infrastructures de tourisme, qu'il s'agisse des pistes cyclables, qu'il s'agisse des conditions de transport, de l'accueil, etc. Et donc là-dessus, pour développer aussi bien notre offre hôtelière, notre offre de camping, qui est aussi une excellence française qui a plus que bien tenu, qui continue à progresser et qui est une force de la France dans l'Europe. Ces investissements seront décidés pour accompagner les professionnels, leur sens de l'avenir et aussi nous permettre d'accroître notre capacité d'accueil. 

Et puis enfin, c'est un investissement dans le numérique. Vous le savez, vous en parlez souvent, le numérique est au cœur aujourd'hui du tourisme. On réserve par le numérique et ce sont parfois des plateformes étrangères qui captent une partie de la valeur, ce faisant. Nous avons engagé des discussions, je dirais même, nous avons passé des régulations qui nous permettent de corriger certains effets que nous connaissions, de mieux fiscaliser ces grandes plateformes. Ce que nous voulons, c'est aussi aider à investir dans tout le secteur, investir pour que les entreprises du secteur touristique puissent elles-mêmes se numériser et avoir une offre et investir en lien avec tout le secteur et le travail vraiment d'Atout France qui est remarquable et que je salue, pour aider à nous-mêmes, bâtir nos plateformes françaises et donc avoir une offre française pour les touristes français et les touristes étrangers qui permettent là aussi, d'abord de proposer tout ce que nous avons à offrir et de le faire en gardant au maximum la valeur dans notre pays. 

Voilà la stratégie que nous allons déployer. Et au-delà des 30 milliards d'aides qui ont d'ores et déjà été injectés dans le secteur, de l'aide qui va continuer à accompagner le secteur, c'est ce plan de reconquête que nous préparons et qui va au fond aller avec le redémarrage de l'été. Et le dernier mot, après cette invitation aux français à organiser leurs vacances en France, et ce plan de reconquête pour le secteur, le dernier mot que je voulais avoir, c'est pour l'emploi. Nous avons dans notre pays aujourd'hui beaucoup de secteurs qui sont en train de redémarrer, qui ont été accompagnés, je le disais, pour éviter les licenciements dans la période difficile, mais qui vont réembaucher. Il y a aujourd'hui dans le secteur du tourisme, des hôtels, cafés, restaurants, des propositions d'emploi partout sur le territoire. Nous avons discuté ici à Saint-Cirq-Lapopie, avec plusieurs professionnels. Plusieurs offres d'emploi sont faites dans ce restaurant où nous étions. Il y en a plus de 50 000 qui ont été répertoriées par le secteur, qui a mis en place une plateforme en ligne. Plus de 50 000. Et tout ça est évidemment, pour les plus jeunes, proposé sur la plateforme « Un jeune, une solution » ou dans les Pôle emploi partout sur le pays. 

J'insiste sur ce point parce que les jeunes comme les moins jeunes qui aujourd'hui cherchent un emploi doivent savoir qu’il y a plusieurs dizaines de milliers d'offres d'emploi partout sur notre territoire dans le secteur. Ce sont des emplois qui peuvent correspondre à vos qualifications. Nous avons d'ailleurs des offres de requalification en quelques semaines aussi qui sont offertes et c'est très important dans ce moment de redémarrage du pays, que ce soit aussi un moment de redémarrage de l'embauche dans ce secteur si essentiel à l'activité économique. Voilà les quelques mots que je voulais avoir avec vous dans ce village magnifique, mais qui illustre, si je puis dire aussi, la beauté de notre pays et la capacité du pays à accueillir un maximum de touristes dans de bonnes conditions. Je vais répondre maintenant à toutes vos questions.


 

Le tourisme a été durement touché par la crise.

Ne laisser personne sur le bord du chemin et assurer la reprise, c'est le sens de l'action de l'État depuis le début. Et c’est du concret : plus de 300 000 entreprises liées au secteur ont ainsi bénéficié d'aides de l'État. 
 

L’État a été aux côtés des professionnels du tourisme pendant la crise et va le rester. 

Soutenir les professionnels du tourisme, c’est soutenir la jeunesse, parce que chaque jeune doit pouvoir partir en vacances. C’est aussi soutenir le travail saisonnier, parce que chaque travailleur saisonnier doit pouvoir trouver un emploi. Concrètement :
 

Cet été, les vacances, c'est en France !

Plus de 50 000 jeunes boursiers, alternants ou en service civique pourront bénéficier d’une aide financière pour partir en vacances. Renseignez-vous :

Serveurs, commis, barmans, réceptionnistes … Restaurants, hôtels et activités de loisirs recrutent dès maintenant ! Des milliers d’offres sont déjà disponibles partout en France. Postulez :

Saint-Cirq-Lapopie, Martel … Ils font partie des plus beaux villages de France. Ils sont prêts à vous accueillir ! Retour en images sur la visite du Président de la République :

Cet été, les vacances, c'est en France !

Voir tous les articles et dossiers