Entretien téléphonique du Président de la République avec le président de la République libanaise

Le président de la République s'est entretenu aujourd'hui au téléphone avec le président libanais, M. Michel Sleimane, auquel il a exprimé sa volonté de donner une nouvelle impulsion aux relations bilatérales entre les deux pays afin de renforcer encore les liens d'amitié entre la France et le Liban.

Alors que le Liban vient de perdre l'une de ses personnalités les plus attachantes en la personne de Ghassan Tuéni, le Chef de l'Etat a exprimé au Président Sleimane la tristesse de la France et lui a demandé de transmettre à la famille et aux proches de M. Tuéni toutes ses condoléances.

Ils ont évoqué l'aggravation de la situation en Syrie et ses conséquences préoccupantes pour le Liban comme pour l'ensemble de la région. Les événements de ces derniers jours en Syrie et au Liban manifestent une fois de plus le danger de la poursuite inacceptable de la répression en Syrie. A cet égard, a-t-il souligné, la France, comme ses partenaires de la communauté internationale, ne saurait accepter les violations de la souveraineté des pays voisins de la Syrie. Il a également salué l'accueil fourni par le Liban aux citoyens syriens cherchant refuge loin de la violence, et rappelé que l'Union européenne, avec le soutien de la France, a mis en place un fonds d'aide de 10 millions d'euros à la disposition du Liban.

Dans ce contexte, le chef de l'Etat a condamné la poursuite constante de la répression sanglante par le régime de Bachar al-Assad et réaffirmé son soutien aux autorités et aux institutions libanaises, ainsi que son attachement à l'indépendance, à l'unité, à la stabilité et à l'intégrité territoriale du Liban. Il a salué le discours responsable des dirigeants politiques libanais, issus de toutes les tendances, qui adressent des messages d'apaisement à la population libanaise, et les appels au dialogue, notamment celui lancé par le président Sleimane. Le dialogue est en effet plus que jamais nécessaire.

Le Président de la République a réaffirmé le soutien sans faille de la France à la mission de M. Kofi Annan, envoyé spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue arabe, et à la mise en œuvre effective de son plan de paix pour la Syrie. Le Conseil de sécurité des Nations Unies doit rester mobilisé et soutenir la mission de M. Annan.

Dans cette perspective, le Président de la République a informé le Président libanais que la France préparait activement une réunion à Paris le 6 juillet du groupe des amis du peuple syrien. Ils sont convenus de rester en contact afin de maintenir une concertation étroite au sujet de la situation dans la région.

Restez connecté